zen-avec-le-mbti-se-comprendre

☀️☀️ 3 méthodes efficaces pour être plus zen au quotidien grâce à votre cerveau ! ☀️☀️

« Cet article participe à Evènement inter-blogueurs  ‘’Mes 3 méthodes efficaces pour être plus zen au quotidien’’ organisé par le blog Devenir Efficace et Plus Zen»

Introduction

1,5 Kilo… C’est le poids approximatif d’un cerveau humain. Nous parlons là de seulement 2% du poids moyen d’un individu. Et bien, je suis persuadé que la connaissance de cet organe, que l’on dit extrêmement développé chez l’homo sapiens, peut être une formidable piste de travail dans la quête d’une méthode pour être plus “détendu” !

Là où certains ne jureront que par le sport, le travail ou les loisirs, je reste persuadé que la première des choses à faire si l’on souhaite être plus détaché et relaxé dans notre vie de tous les jours, est de perfectionner la compréhension du fonctionnement de “notre moteur”. C’est précisément ce à quoi les travaux de Carl Gustav Jung (psychologue suisse disciple de Freud), de Katherine Cook-Briggs et de sa fille Isabelle,  s’étaient attelés, à savoir, décrypter les rouages de notre cerveau à travers un outil : le MBTI.

1/ 1ère méthode = Mieux se connaître pour relativiser et être plus détendu

a) Savoir que nous avons tous des forces

Avant même de penser à dépasser leurs limites, les personnes souffrant d’un manque de confiance en elles, sont beaucoup plus douées pour insister sur leurs défauts, que pour reconnaître leurs qualités. Et c’est bien là que le bât blesse, car c’est justement cette attitude qui conditionne la spirale négative. Par contre, la bonne nouvelle est que cette même spirale peut s’inverser : croire en soi pour réussir, et réussir pour croire en soi.

“Croyez en vous-même et en tout ce que vous êtes… Sachez qu’il y a quelque chose à l’intérieur de vous qui est plus grand que n’importe quel obstacle.” Christian Larson

croire-en-soi-dépasser-ses-limites-inconscient

Et justement, ce qui est formidable avec le MBTI est que lorsqu’on découvre son profil, on est forcé de reconnaître que de nombreux traits de notre personnalité sont inscrits en nous. Pour moi, ceci est une véritable mine d’or !

Mais plus que de “lire sa vie” dans un descriptif (comme ce fut mon cas tellement ce qui était inscrit sur mon profil était vrai), l’apport de cet outil est d’abord de faire admettre ses atouts intrinsèques. Quand on n’a pas confiance en soi, on a plutôt tendance à se dénigrer, à se penser moins fort que les autres, moins efficace, et ce comportement ne fait qu’accentuer la situation (la fameuse spirale vers le bas). Mais dans ce cas, le fait d’avoir des preuves indiscutables de son potentiel (car écrites dans un descriptif qu’on croirait rédigé pour nous et par nous), constitue à coup sûr des fondations solides d’une confiance en béton ! Car oui votre mental est essentiel à votre réussite, primordial à l’atteinte de vos objectifs.

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait”. Mark Twain

Dépasser-ses-limites-franchir-l'impossible-croire-en-soi

Ainsi grâce aux travaux de Carl G. Jung, vous allez devoir accepter le fait que votre intuition que vous saviez développée depuis toujours (c’était en vous), est effectivement une vraie force sur laquelle vous allez pouvoir vous appuyer. Ou bien, votre profil faisant partie du groupe des “Gardiens” (les SJ), vous avez ce don naturel de protéger les autres, les structures et de maintenir le cadre de votre famille. Ça vous semble normal ? Et bien détrompez-vous, pour la majorité des personnes, ceci n’est pas du tout commun. Chacun des 4 “tempéraments” (les Idéalistes NF, les Artisans SP, les Rationnels NT et les Gardiens SJ), chacun des 16 profils (puisque chacun des tempéraments se subdivise en 4 profils) a des facilités que les autres n’ont pas. Et c’est justement ce que l’on comprend quand on se plonge dans le MBTI…

En parallèle, je dois l’avouer, j’avais également été “caressé” dans le sens du poil”, à la lecture des qualités de mon profil… 

   Mais, l’accélération du développement personnel et cette “acceptation de soi”, ne sont pas à mes yeux les bénéfices majeurs que l’on peut attendre du MBTI. Le modèle initié par Carl Gustav Jung est aussi un formidable outil de tolérance. Je ne m’étends pas sur le sujet, cela fera l’objet d’un prochain article. Mais le simple fait de savoir qu’il existe 16 profils, répartis dans 4 familles de tempéraments (les Gardiens, les Rationnels, les Idéalistes et les Artisans), et que chacun a un fonctionnement préférentiel propre, est une formidable incitation à l’acceptation de la différence de l’autre !

 

 

b) Comprendre que nous ne sommes pas les seuls à avoir des faiblesses

Le pendant, est que si l’appartenance à tel ou tel profil sous-entend que vous avez des qualités naturelles, il convient également de reconnaître à chacun d’entre eux, quelques points faibles. Oui, on parle bien de points faibles et non de défauts, car tout est perfectible. Mais voilà, tout comme un joueur de tennis droitier ne sera jamais meilleur avec sa main gauche (même en travaillant des heures et des heures), un individu lambda ne sera jamais plus à l’aise en utilisant sa fonction inférieure qu’en utilisant sa fonction dominante (la première à se développer chez le jeune adulte). Prenant par exemple le cas d’Albert Einstein. En tant qu’INTP, le plus célèbre des scientifiques avait en fonction inférieure, la fonction F (de Feeling), c’est à dire celle des sentiments. Et bien sans même le connaître personnellement, je peux vous garantir qu’Albert Einstein avait comme “faiblesse”, la gestion de ses sentiments et de ses émotions. Il ne savait pas bien les exprimer et n’était que difficilement en harmonie sur ce plan avec les autres individus de son entourage. Tout ça pour dire que chaque profil, chaque être humain, a des faiblesses et que personne n’y échappe.

Personnellement, je me souviens qu’à la lecture de la description de mon profil, après avoir été bluffé par l’exactitude des précisions mentionnées, j’avais ressenti une forme de soulagement. Soulagement, car j’avais compris que ce que je prenais pour des “tares” étaient souvent intrinsèque à mon fonctionnement. Que ce soit l’aversion pour le conflit ou le manque de prise de hauteur par rapport à certaines situations (pour ne citer que ces deux points), j’avais pris conscience que même si rien n’était ancré à jamais, cela constituait des “points faibles” de mon type.

Nous verrons cependant, que tout peut se travailler et que si Albert Einstein (pour rester sur lui) ne sera jamais plus performant avec ses fonctions Sensation et Feeling (respectivement ses fonctions tertiaire et inférieure) qu’avec ses fonctions d’intuition (N) et de pensée (T) si innées chez lui, IL POURRA RÉUSSIR A S’AMÉLIORER SUR SES FONCTIONS MOINS NATURELLES ET AINSI DÉPASSER SES LIMITES.

 

c) Entrevoir des leviers pour dépasser ses limites et grandir

L’identification de ses points de faiblesse réalisée, vous pouvez considérer que la moitié du chemin est faite. Il ne reste plus qu’à corriger le tir. Avant même de commencer à travailler quoique ce soit, par la simple prise de conscience de votre situation, vous allez grandir !

Par exemple, une personne qui a comme fonction dominante, c’est à dire la plus développée chez elle, la fonction F (Feeling), aura mécaniquement la fonction T de la logique, comme fonction inférieure (la moins développée). La seule prise de conscience de cet état de fait, aura tout d’abord comme mérite de la soulager (“je comprends mieux pourquoi j’ai du mal a rester concentré trop longtemps”). Mais au de-là de ce bienfait, ce constat montrera la direction dans laquelle cette personne devra travailler si elle souhaite renforcer son point faible.

Si on voulait faire un parallèle avec le sport, on pourrait imaginer un joueur de tennis qui se rendrait compte en analysant ses matchs qu’il perd beaucoup de points quand il engage et qui, du coup, déciderait pour améliorer ses performances globales, de travailler son service.

C’est exactement la même chose avec une personne qui manquerait de confiance en elle. Dans un premier temps elle doit comprendre l’origine de sa souffrance, et dans un second temps agir pour corriger le tir.

Vous devez commencer par vous fixer un objectif ! Commencer par se fixer un objectif est essentiel dans tout ce que l’on fait, pour être plus efficace. Comme un sauteur en hauteur ne se concentrera pas de la même manière pour sauter une barre à 1 mètre qu’il ne le fera pour franchir un obstacle à 2 mètres, vous devez savoir quelles “compétences” vous aimeriez avoir demain pour maximiser vos chances de la développer. Plus votre objectif sera clair et précis dans votre tête et plus vous mettrez de chances pour l’atteindre de votre côté.

“Vous ne trouverez jamais ce que vous ne cherchez pas.” Confucius

pour-dépasser-ses-limites-commencer-par-se-fixer-un-but

  A la lecture de votre profil MBTI, vous devez donc déjà vous fixer des objectifs de développement de certains traits de votre personnalité. Que ce soit, votre capacité à prendre la parole en public, votre meilleure maîtrise de vos émotions débordantes, votre faculté à aller au bout de vos projets ou le fait de gagner en capacité d’adaptation face aux changements… Vous devez être au clair avec ce que vous visez !

 

2/ 2ème Méthode = Mieux comprendre les autres pour s’y adapter en toute “zénitude” et être détendu

a) Des signes qui ne trompent pas

Imaginez tout ce que vous permettrait le fait d’avoir un pouvoir magique : celui de cerner les gens en un instant (ou presque). Imaginez qu’en l’espace de 10 minutes vous arriviez à savoir comment convaincre quiconque ou du moins savoir adapter votre communication pour être le plus efficace possible dans votre argumentation… Ce serait un formidable don du ciel ! Et bien, je peux vous assurer que certains experts, en sont capables

Personnellement, j’ai eu la chance de découvrir le MBTI et les travaux de Carl Jung dans le cadre de mon entreprise, le jour où un cabinet extérieur était venu nous faire une initiation à ce qui allait se révéler être une véritable passion pour moi. En l’espace de quelques minutes, et grâce à plusieurs tests physiques, le formateur avait été capable de déterminer mon profil (parmi les 16 du MBTI). Voici une vidéo, qui résume bien les corrélations directes entre le physique et le mental :

Sans aller jusqu’à un tel niveau d’expertise, il est possible de détecter des signes qui vous donneront des indices concernant les préférences d’une personne. Un individu qui parlera en donnant énormément de détails (“je suis allé à la boulangerie à 11h12 environ, pour y acheter 2 baguettes, 3 croissants et 1 pain au chocolat, puis suis rentré à la maison 25 minutes après”) aura toutes les chances d’être Sensitif, c’est à dire “S”. Une personne très volubile et très avenante qui engage systématiquement la conversation, sera très probablement Extravertie, donc “E”. Et ainsi de suite… Mais ce qui est riche d’enseignements, c’est qu’en “devinant” les 4 lettres du profil d’une personne, on en déduit sa personnalité de manière très complète !

Car c’est bien là, que réside le premier intérêt de décrypter les préférences d’un individu : pouvoir s’y adapter pour être plus efficace.

Néanmoins, il est essentiel ici, de dire que seul un test officiel avec un expert permet à coup sûr de déterminer un profil MBTI. Cependant, tout comme on n’a pas besoin d’être bilingue en anglais pour comprendre une série en Version Originale, il est possible de tirer d’énormes avantages à “tenter” de cerner le type MBTI d’une personne même sans la plus grande certitude.

b) le MBTI un outil de tolérance

Là où on peut relier directement la “maîtrise” et la connaissance de l’outil MBTI, au fait de devenir plus détendu, c’est tout simplement que l’indicateur issu des travaux de Carl Jung, est un formidable outil de tolérance. Le comprendre permet de l’accepter et l’accepter désamorce automatiquement les tensions.

   Par exemple, une personne “I” (introvertie) en compagnie d’un groupe de “E” (extravertis) aura forcément beaucoup de mal à se faire accepter si elle reste sur son fonctionnement naturel. Les membres du groupe risqueront de la juger comme étant une personne étrange sous prétexte qu’elle cherchera naturellement à s’isoler (car elle trouve son énergie dans le calme plutôt que dans l’agitation comme les “extravertis”).

Introvertis Extravertis MBTI

Le fait de le savoir, de connaître le MBTI, peut permettre de gagner en tolérance et doit inciter les gens à accepter que des modes différents de fonctionnement que le leur puissent exister.

Pour être encore plus illustratif, imaginez Albert Einstein parachuté au beau milieu d’une troupe de théâtre. En clair, un scientifique réservé, s’appuyant sur sa logique sera perçu de prime abord comme un extraterrestre par des individus doués pour se donner en spectacle. Et à l’inverse, mettez un Marcel Proust, écrivain romantique dans un congrès de chefs d’entreprises réunis pour parler de business et de part de marché… Ce serait comme lâcher un chien au milieu d’un jeu de quilles !

   Voilà pourquoi, le fait de comprendre que nous ne fonctionnons pas tous de la même façon dans la vie est une formidable opportunité pour le “mieux vivre“,avec  de la tolérance et donc en étant plus zen.

Jung tolérance acceptation

 

3/  3ème méthode : la prise de recul

Le propre de la vie “moderne” du XXIème siècle, est que l’homme est aspiré par une multitude d’activités, quotidiennement. Nous sommes entraînés dans des rythmes de vie effrénés qui ne nous laissent que peu de temps pour souffler. Et c’est bien là qu’est le malheur de l’homme…

a) Apprendre à relativiser pour être plus détendu

Tout d’abord, si l’on souhaite gagner en sérénité, il est nécessaire de savoir relativiser. Par là, je veux dire que trop souvent par le passé, j’ai été personnellement et inconsciemment berné par un mauvais spectre de la réalité. Nous savons que les personnes optimistes voient un verre à moitié plein là où les pessimistes y voient un verre à moitié vide. Et bien, l’appartenance à la première ou à la seconde catégorie est directement liée à notre état d’esprit. Personnellement, je cherche systématiquement désormais à développer un état d’esprit positif, en m’appuyant sur le fait de relativiser.

Comme le disait Nelson Mandela

“Je ne perds jamais. Sois je gagne, sois j’apprends.”

relativiser

 

Cette capacité à tout prendre avec du recul, n’est en rien de la désinvolture, mais au contraire une certaine philosophie de la vie. Ne pas croire qu’il existe des personnes à qui tout réussit et qu’on est le seul ou la seule à essuyer des échecs. Savoir que parfois ne pas réussir est peut-être la meilleure chose qu’il puisse nous arriver…

relativiser-prendre-recul

 

b) Méditation et spiritualité

Quand on évoque le fait de prendre du recul sur les événements, on se rapproche inévitablement d’une vision de la vie beaucoup plus spirituelle que la vision occidentale “type”. Et pour atteindre, cette spiritualité la voie la plus simple est de méditer.

Mais avant toute chose, qu’est-ce que j’entends par le fait de méditer ?

Pour moi, c’est tout simplement le fait de se détacher du tourbillon des pensées qui nous assaillent en permanence, pour réussir à suspendre momentanément la “machine cérébrale”.  C’est réussir à se détacher littéralement, de la “tyrannie du mental” en s’accordant un laps de temps pour soi, et pendant lequel on focalise son attention sur sa respiration. Personnellement, c’est ça que j’entends par méditer, et les bienfaits sont gigantesques !!

Je me sens apaisé tout au long de la journée, je prends les événements avec détachement et suis beaucoup moins impacté par des petits contretemps.

prendre-le-temps-mediter

 

 

c) Prendre de la hauteur avec des citations

Si la prise de recul et la spiritualité sont des “techniques” somme toute communes, je dois avouer avoir découvert un autre moyen de devenir plus zen et détendu. Il s’agit de lire des citations. Et plus l’auteur de la citation est une personne que j’estime pour ce qu’elle a fait dans sa vie ou pour ce qu’elle a laissé à l’humanité, plus efficace sera l’effet sur mon subconscient. Je le sais, je le sens !

Et l’avantage avec cette méthode, c’est qu’en prenant un peu de temps, avec quelques recherches, il est facile de trouver des mots qui raisonnent au fond de nous. Personnellement les thèmes que j’affectionne le plus, sont ceux qui concernent des domaines prépondérants dans “MA” vie, comme par exemple oser prendre des risques, vaincre ses peurs ou encore développer sa confiance en soi !

Ayant toujours eu des difficultés à oser prendre des risques dans la vie, je vous livre les 3 citations qui ont le plus eu d’effet sur mon mental, sur ma vie… au point de contribuer à me permettre de réaliser un rêve que je ne croyais pas fait pour moi !

“Dans 20 ans, vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous aurez accomplies. Alors, mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez.”

Mark Twain

mettre-les-voiles-Mark-Twain

“On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on en a qu’une.”

Confucius

On-a-deux-vies-Confucius

 

“Votre temps est limité alors ne le gâchez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre. Ne laissez pas les idées des autres diriger votre vie. Ne laissez pas les cris des autres couvrir votre voix intérieure. Et le plus important: Ayez le courage d’écouter votre cœur, ayez le courage de suivre votre intuition. Tout le reste est secondaire.”

Steve Jobs

votre-temps-est-limite-Steve-Jobs

 

 

Conclusion

Au final, on peut s’accorder sur le fait qu’il existe une multitude de méthodes pour être plus zen et détendu au quotidien, et que chacune d’entre elles est plus ou moins efficace. Peut-être, que vous avez les vôtres, et que cela fonctionne même plutôt bien. Mais ce dont je suis certain, c’est qu’en se focalisant sur la dimension psychologique de l’être humain, chaque personne peut gagner énormément. Dans 100 ans on se demandera comment les hommes du XXIème siècle faisaient pour vivre sans prendre en considération cette dimension de leur être. La dimension psychologique d’un individu reste encore un gisement inexploité qui peut mener à un équilibre de tranquillité.

Et vous ? Quelles sont vos techniques pour être plus détendu(e) au quotidien ? Partagez-le en commentaire 😉

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ! 😉

 

Les 11 articles participant à l’évènement interblogueurs  ‘’3 méthodes efficaces pour être plus zen au quotidien’’ sont accessibles via le lien suivant : https://devenir-efficace-et-plus-zen.com/etre-zen-au-quotidien-meilleurs-methodes/

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.