➀ Pourquoi ne jamais renoncer ? 5 Raisons ClĂ©s !

Comment faire pour ne jamais perdre espoir, pour ne pas abandonner quand l’envie n’est plus lĂ  ?

Chaque ĂȘtre humain a un tas de rĂȘves, d’ambitions, de projets au cours de son existence.

Ce sont précisément ces espoirs qui le font avancer dans la vie et se lever le matin.

Sur le plan matĂ©riel ou spirituel chaque individu est forcĂ©ment motivĂ© par l’atteinte de but ou par la satisfaction de besoins.

Que ce soit en poursuivant le « simple » objectif de trouver un toit et de se nourrir (les besoins de bases selon Maslow), ou celui de satisfaire un besoin de se rĂ©aliser et de commencer une nouvelle vie (besoin secondaire selon le psychologue amĂ©ricain), nous sommes toutes et tous en quĂȘte de « meilleur ».

Cependant, la majeure partie du temps ce qui nous fait envie est prĂ©cisĂ©ment ce que nous n’avons pas et pour l’atteindre nous nous devons de sortir de notre zone de confort.

Une telle dĂ©marche non naturelle s’appuie sur une qualitĂ© essentielle : ne jamais renoncer.

Outre le fait d’ĂȘtre farouchement dĂ©terminĂ© Ă  affronter le dĂ©sagrĂ©ment et l’incommoditĂ©, il est indispensable de se prĂ©parer Ă  endurer des efforts et Ă  ne jamais abandonner.

Image symbole d'une personne qui souffre mais tient bon

Image par Redleaf_Lodi de Pixabay 

Que veut dire ne pas abandonner ?

DĂ©finition

Si l’on se fie Ă  la dĂ©finition commune du dictionnaire, cela renvoie Ă  une attitude, Ă  un comportement. Il s’agirait pour un individu de ne jamais cesser de prĂ©tendre Ă  quelque chose.

Partant de cette base, on en dĂ©duit si l’on se rĂ©fĂšre Ă  la signification du mot « prĂ©tendre », que ne pas abandonner c’est refuser de mettre un terme Ă  l’espĂ©rance d’obtenir un objet ou d’accomplir un projet qui nous tient vraiment Ă  cƓur.

On ne parle donc pas ici de refuser de se dĂ©tourner d’aspirations « tiĂšdes », pas rĂ©ellement dĂ©sirĂ©es, mais bien de dĂ©laisser une forme d’espoir et d’abandonner l’atteinte d’un rĂȘve.

On peut donc en dĂ©duire que ne pas abandonner, c’est persĂ©vĂ©rer et que cela sous-entend une motivation suffisante pour trouver de l’Ă©nergie de poursuivre malgrĂ© les difficultĂ©s.

Ces ressources parfois insoupçonnĂ©es, chacun peut les puiser dans diffĂ©rents moteurs, en s’appuyant sur diffĂ©rentes Ă©motions :

  • cela peut ĂȘtre le dĂ©sir de revanche (pour ne pas Ă©voquer celui de vengeance),
  • la quĂȘte de fiertĂ© vis Ă  vis du regard d’autrui (orientĂ©e vers l’extĂ©rieur)
  • celle d’un accomplissement personnel pour enfin se rĂ©aliser (orientĂ©e vers l’intĂ©rieur de soi)

5 Citations motivantes pour ne jamais renoncer 

« Le meilleur moyen de rĂ©ussir c’est d’essayer encore une fois. »

Thomas Edison

 

« Il n’y a qu’une façon d’Ă©chouer c’est d’abandonner avant d’avoir rĂ©ussi. »

Georges Clémenceau

 

« Quand tu as envie d’abandonner, pense Ă  la raison qui t’a fait commencer. »

Jérémie Wanga Osaka

 

« Tout est possible Ă  qui ose, travaille et n’abandonne jamais. »

Xavier Dolan

 

« Il est toujours trop tÎt pour abandonner. »

Norman Vincent Peale

 

Sommes nous tous Ă©gaux quant Ă  notre capacitĂ© Ă  endurer l’effort ? (sur le plan de la psychologie)

Sur ce blog, j’ai pour ambition de dĂ©montrer l’incroyable pouvoir du MBTI.

Aussi bien pour comprendre les autres que pour explorer tous les aspects inconscients de sa propre personnalité, cet instrument est idéal.

Et bien, concernant l’aptitude Ă  rĂ©sister quand l’envie d’abandonner est trĂšs forte, il est intĂ©ressant de souligner que les 16 profils psychologiques n’ont pas (du tout) la mĂȘme capacitĂ© de rĂ©sistance.

Je ne rentrerai pas dans les dĂ©tails ici, mais il est Ă©vident que des profils appartenant au « tempĂ©rament idĂ©aliste » (confĂšre le descriptif sur le blog) n’ont pas la mĂȘme capacitĂ© Ă  endurer un effort, que les profils composant la famille des profils de « gardiens des traditions « , bien plus besogneux mais endurants.

MĂȘme si certaines personnalitĂ©s psychologiques se caractĂ©risent pas des idĂ©aux forts, elles n’ont pas la mĂȘme facultĂ© Ă  serrer les dents pour ne pas jeter l’Ă©ponge, quand les affaires se corsent.

NĂ©anmoins, je ne tiens pas Ă  faire de raccourcis trop rapides et je souhaiterais souligner que les « NF » peuvent parfaitement dĂ©passer les entraves et rĂ©sister Ă  l’envie de tout arrĂȘter, si c’est pour un projet qui porte leurs valeurs et dĂ©fend leurs idĂ©aux. Tout est question de motivation les concernant !

Les « artisans » sont pour leur part les champions pour initier de nouveaux projets, pour entreprendre en permanence mais leur point faible se situe prĂ©cisĂ©ment dans la persĂ©vĂ©rance car s’ils commencent souvent de nouveaux plans, ils ont justement du mal Ă  les mener Ă  terme. Cela fait clairement partie de la personnalitĂ© des 4 profils de ce tempĂ©rament.

Nous venons donc de l’expliquer non seulement nous ne sommes pas tous Ă©gaux face au renoncement mais en plus nous avons chacun des sources de motivation qui nous sont propres.

C’est en ça que le fait de mieux se connaĂźtre peut permettre Ă  chacun d’actionner les bons leviers, d’agir sur ce qui leur permettra de ne pas abandonner dans les moments difficiles.

Exemples de personnalitĂ©s cĂ©lĂšbres qui n’ont pas abandonner

Pour illustrer cette attitude, il existe des tas d’exemples cĂ©lĂšbres, notamment dans le domaine du sport.

Cependant dans cet article, je vais plutĂŽt m’attarder sur deux exemples que je trouve particuliĂšrement parlant et symboliques.

Sylvester Stallone, un modÚle de persévérance et de pugnacité

S’il existe Ă  mes yeux un modĂšle de persĂ©vĂ©rance symbolisant le rĂȘve amĂ©ricain, c’est sans doute Sylvester Stallone.

Pour ĂȘtre franc je ne connaissais pas vraiment l’homme avant d’avoir vu quelques vidĂ©os sur Youtube qui m’avaient fait aller plus loin que la simple image de l’acteur boule de muscles, hĂ©ros de films de bagarres. 

Quand j’ai lu son histoire, j’ai immĂ©diatement changĂ© d’opinion sur l’interprĂšte de Rambo. En deux mots, Ă  ses dĂ©buts, il croyait tellement en son scĂ©nario racontant l’histoire d’un boxeur amateur qui allait se faire connaĂźtre Ă  force de tĂ©nacitĂ©, qu’il refusa une grosse somme d’argent.

Il refusa mĂȘme de laisser le rĂŽle principal Ă  un autre acteur : le film se ferait avec lui ou ne se ferait pas !

MalgrĂ© une situation plus qu’instable et ses galĂšres d’argent (il dut vendre son chien contre quelques billets), il crĂ»t en sa bonne Ă©toile et refusa de baisser les bras.

Sur le plan du MBTI, Sylvester Stallone est considĂ©rĂ© avoir un profil ISTP ce qui nous donne de nombreuses pistes de comprĂ©hension des ressorts sur lesquels il s’appuie dans la vie.

Tout d’ISTP, est l’un des quatre type MBTI composant la « famille » des profils dits « artisans ». En ce sens, il a dĂ©jĂ  en lui cette facultĂ© d’entreprendre en permanence de nouveaux projets. MĂȘme si par nature les profils « SP » ont cette tendance Ă  ne pas systĂ©matiquement les amener au bout, ils ont tous cette Ă©nergie de se lancer dans de nouveaux dĂ©fis.

Pour Stallone c’est donc le cas.

Mais en plus de cela, il est bon de savoir que l’ISTP n’aime pas les conventions, les rĂšgles et les cadres qui les entravent dans leurs dĂ©sirs. Ils font tout pour s’en dĂ©tacher et adorent, en consĂ©quence, prendre des risques pour gagner cette libertĂ©.

En somme, les risques ne leur font pas peur !

Stallone Ă©tait animĂ© par son rĂȘve, il croyait profondĂ©ment en la rĂ©ussite de son scĂ©nario de film (Rocky) au point de refuser de trĂšs belles propositions. Une particularitĂ© des ISTP, est qu’ils s’arrangent pour faire que leur travail soit une source de plaisirs et de diversitĂ©. Quand ils y parviennent, cela leur confĂšre une Ă©nergie folle et fait qu’ils sont capables de dĂ©placer des montagnes !

Enfin, il est important, pour comprendre la capacitĂ© de rĂ©silience de ce type de profil, que les ISTP ne planifient pas. PrĂ©fĂ©rant se tenir prĂȘts Ă  toutes Ă©ventualitĂ©s, ils font confiance les yeux fermĂ©s Ă  leur talent d’improvisation et Ă  leur capacitĂ© de rĂ©action.

Se caractĂ©risant par son rĂ©alisme, ce type psychologique, surnommĂ© « le promoteur », se distingue avant tout par sa quĂȘte obsessionnelle d’efficacitĂ©. Il vit vĂ©ritablement dans le monde et dans l’instant prĂ©sent.

Se souciant peu de ce qui s’est passĂ© prĂ©cĂ©demment et de ce qu’il adviendra dans le futur, les ESTP sont pleinement investis dans le moment prĂ©sent ce qui leur confĂšre une rĂ©activitĂ© qui peut expliquer qu’ils ne se laissent pas distraire par leurs Ă©motions ou par des pensĂ©es abstraites.

Tous ces traits de caractĂšre sont les points forts des personnes ESTP, et ce sont eux qui sont les fondements de leur excellente aptitude Ă  ne pas abandonner dans la tempĂȘte.

Winston Churchill l’homme qui refusa de se soumettre

Sur le plan historique, le personnage qui reprĂ©sente le mieux le refus de l’abdication, la dĂ©testation de l’abandon, c’est sans nul doute Winston Churchill.

Cet ancien premier ministre du Royaume-Uni, dirigea le pays au cours de la seconde guerre mondiale et reste encore aujourd’hui comme le symbole de la rĂ©sistance face Ă  l’Allemagne nazie.

Ses discours au peuple anglais et son sens de la formule restĂšrent dans l’histoire prĂ©cisĂ©ment pour la force mentale dont il fĂźt preuve.

« Le succĂšs n’est pas final. L’Ă©chec n’est pas fatal. C’est le courage de continuer qui compte. »

Winston Churchill

Cette citation Ă  elle seule symbolise Ă  merveille comment au cours des heures les plus sombres de l’histoire, ce battant Ă  su relever la tĂȘte et refuser de capituler lĂ  oĂč tant d’autres avaient prĂ©fĂ©rĂ© rendre les armes.

Sur le plan du MBTI, Winston Churchill Ă©tait considĂ©rĂ© comme du type psychologique de l’ESTP. Comme le profil MBTI de Stallone, il appartenait donc Ă  la famille des SP, celle des artisans.

Il avait donc cette mĂȘme capacitĂ© de rĂ©silience et cette Ă©nergie de se battre dans l’adversitĂ©, sans forcĂ©ment avoir un sens de la perfection.

L’ESTP se caractĂ©rise prĂ©cisĂ©ment par son sens du rĂ©alisme qui le fait vivre pleinement dans l’instant prĂ©sent. Les individus appartenant Ă  ce type de profil psychologique ne perdent pas de temps Ă  se remĂ©morer le passĂ© ou Ă  faire des projections hypothĂ©tiques sur le futur.

Pour eux, seul l’ici et maintenant compte. Vivant pleinement et intensĂ©ment chaque moment de leur existence, ils sont en permanence en quĂȘte d’efficacitĂ©.

C’est justement cet aspect de la personnalitĂ© de Churchill qui peut expliquer sa farouche obsession pour la rĂ©ussite et son refus d’abdiquer dans la tempĂȘte.

Elon Musk, le gĂ©nie qui n’abandonne jamais

AprĂšs le domaine artistique du divertissement et aprĂšs celui de l’Histoire, il est possible de trouver un exemple d’obstination en la personne d’Elon Musk.

Pionnier dans des tas de domaines, visionnaire de gĂ©nie, chef d’entreprise Ă  succĂšs ce surdouĂ© a dĂ©cidĂ© de faire de la conquĂȘte de l’espace son nouveau terrain d’expression.

Se livrant une concurrence acharnĂ©e avec Jeff Bezos, fondateur d’Amazon et premiĂšre fortune du monde, il a dĂ» surpasser les critiques de certaines de ses idoles qui ne partageaient pas sa vision de l’Ă©volution de la conquĂȘte de la galaxie.

Travaillant Ă  rendre les dĂ©collages et atterrissages des fusĂ©es aussi communs que ceux d’avions de grandes lignes et rĂȘvant d’amener l’homme sur Mars, sa vision novatrice de l’univers spatial se heurta Ă  de nombreuses critiques.

Parmi elles, celle de son modÚle de toujours : Neil Armstrong, le premier homme à avoir marché sur la lune. Malgré cela et malgré les nombreux échecs de lancers de fusées programmées pour revenir à leur base, il persévéra.

Et c’est justement, ce refus de l’abandon qui permit Ă  cet entrepreneur un peu mĂ©galomane, de rĂ©ussir lĂ  oĂč tout le monde avait jusque-lĂ  Ă©chouĂ© (mĂȘme Jeff Bezos et sa SociĂ©tĂ© Blue Origin).

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

A la diffĂ©rence de Stallone et Churchill, Elon Musk est considĂ©rĂ© comme un reprĂ©sentant de la famille des « rationnels » ce qui fait que l’on ne trouvera pas chez lui les mĂȘmes ressorts qui expliquent son abnĂ©gation.

Comme on peut le comprendre dans la vidĂ©o prĂ©cĂ©dente, Elon Musk a beau faire partie de la famille des profils les moins sensibles (les NT), il reste un ĂȘtre humain pouvant ĂȘtre affectĂ© par la critique.

Cependant c’est bien en s’appuyant sur sa capacitĂ© Ă  faire la part des choses, Ă  dissocier les Ă©motions des faits grĂące Ă  sa logique pure, qu’il a poursuivi ses dĂ©fis. Ce n’est pas pour rien que son type MBTI, l’INTJ, est surnommĂ© « le cerveau ».

En tant qu’INTJ, il peut naturellement s’appuyer sur le fait d’ĂȘtre profondĂ©ment guidĂ© par ses convictions et par le fait d’ĂȘtre d’une nature particuliĂšrement indĂ©pendante.

Ce n’est pas le genre de personnalitĂ© psychologique Ă  se laisser influencer par son environnement (mĂȘme par ses proches) et ils sont connus pour ne jamais changer de cap et se dĂ©tourner de leurs objectifs.

Avec cette analyse de personnalité, on comprend mieux comment fonctionne Elon Musk dans sa vie et pourquoi le fait de ne pas abandonner, de persévérer malgré les critiques et les difficultés fait partie de son ADN.

Pourquoi ne faut-il jamais renoncer ?

Pour ne pas faire de l’abandon, une habitude

La premiĂšre raison pour laquelle il ne faut jamais abandonner ses projets dans la vie est surtout basĂ©e sur une menace. Cette menace, c’est celle d’en faire une attitude rĂ©currente, voire pire, un rĂ©flexe.

Quand on renonce une fois, on ouvre la possibilitĂ© Ă  son cerveau de pouvoir opter pour la facilitĂ© lors de ses choix futurs…

Le danger qui guette n’est donc pas immĂ©diat dans le prĂ©sent, mais lent et insidieux.

Le problĂšme avec les habitudes c’est qu’elles peuvent ĂȘtre un formidable instrument de motivation et d’efficacitĂ© si elles sont constructives, tout comme se transformer en obstacles si nous n’y prenons pas garde.

S’habituer au renoncement, c’est envoyer Ă  son cerveau le signal qu’il existe toujours une solution de facilitĂ© que l’on a dĂ©jĂ  utilisĂ©e et qui ne fait pas mal, voire qui Ă©vite les efforts.

« Si tu abandonnes une fois, cela peut devenir une habitude. N’abandonne jamais. »

Michael Jordan

Le risque majeur c’est de prendre comme repĂšre la derniĂšre fois oĂč on a abandonnĂ© au lieu de prendre en rĂ©fĂ©rant la fois oĂč l’on a rĂ©ussi grĂące Ă  la persĂ©vĂ©rance.

Ne jamais abandonner pour ĂȘtre fier de soi

Un des effets du fait de ne pas abandonner, quasiment automatique et prĂ©sent chez tous les ĂȘtres humains, est le sentiment de fiertĂ©.

Tenir bon dans la tempĂȘte, c’est certes se donner plus de chance d’atteindre ses objectifs, mais c’est aussi et surtout un formidable signal que l’on s’envoie Ă  soi-mĂȘme.

Abraham Maslow Ă©tait un psychologue amĂ©ricain qui schĂ©matisa les besoins humains sous la forme d’une pyramide avec, Ă  sa base, les besoins essentiels, physiologiques (manger, boire, se reproduire…).

Au dessus, se trouvaient successivement d’autres types de besoins de moins en moins essentiels avec respectivement :

  • les besoins de sĂ©curitĂ©,
  • les besoins d’appartenance,
  • les besoins d’estime,
  • et les besoins d’autosatisfaction.

Le principe de la thĂ©orie de la pyramide de Maslow est que la recherche de la satisfaction de chaque type de besoins ne pouvait ĂȘtre poursuivie qu’Ă  partir du moment oĂč la couche infĂ©rieure Ă©tait dĂ©jĂ  assouvie.

image de la pyramide de Maslow des besoins de reconnaissance

MĂȘme si cette thĂ©orie des besoins humains a Ă©tĂ© critiquĂ©e depuis, sur certains aspects, elle demeure une rĂ©fĂ©rence dans le domaine des sciences du comportement.

Le fait de ne pas abandonner la poursuite d’un rĂȘve, d’un projet est une attitude qui renforce inĂ©vitablement la satisfaction des besoins d’accomplissement et d’estime de soi situĂ©s en haut de la pyramide de Maslow.

Pour faire simple, cela signifie que dĂšs lors que nous avons de quoi manger, un toit sur la tĂȘte et que nous sommes intĂ©grĂ©s socialement, le fait de rĂ©sister Ă  l’envie d’abandonner va participer Ă  notre pleine rĂ©alisation personnelle. 

Ne jamais capituler pour progresser

Pour avancer, il est capital de comprendre que la vie n’est pas binaire. Il faut avoir en tĂȘte qu’il n’existe pas que deux alternatives Ă  un projet : le succĂšs ou l’Ă©chec.

DĂšs lors que l’on comprend que le chemin parcouru, que les progrĂšs effectuĂ©s sont autant voire plus importants que l’atteinte de l’objectif elle-mĂȘme, on franchit un pas de gĂ©ant vers la rĂ©silience.

Il est donc crucial d’accepter que mĂȘme si le rĂ©sultat de notre travail n’est pas parfait, si notre but n’est pas atteint, nous grandissons.

En effet, il est une rĂšgle, un constat valable pour presque tous les ĂȘtres humains : l’homme apprend bien plus efficacement et rapidement de ses Ă©checs que de ses succĂšs.

Pour Ă©viter de revivre les mĂȘmes douleurs que par le passĂ©, l’Homme va changer ses habitudes, modifier ses rĂ©actions jusqu’Ă  trouver la solution.

Nous ne sommes pas tous Ă©gaux dans la rapiditĂ© d’apprentissage mais ce schĂ©ma d’Ă©volution est commun Ă  tous les ĂȘtres humains car il renvoie Ă  notre cĂŽtĂ© animal.

 

image symbole d'une vie loupée

Donc mĂȘme si le rĂ©sultat est connu d’avance, il est trĂšs important de ne pas abandonner, de persĂ©vĂ©rer ne serait ce que pour se prouver que l’on progresse vers l’atteinte de notre but, en pensant Ă  la prochaine fois…

« Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Echoue encore. Echoue mieux. »

Samuel Beckett

Ne pas baisser les bras pour montrer l’exemple

Comme évoqué précédemment, le fait de capituler ou de résister dans une situation peu confortable, envoie un signal à son propre mental.

Notre cerveau enregistre l’information et peut l’ancrer comme une habitude… ou pas !

Mais notre attitude n’influence pas uniquement notre propre « mindset », notre propre Ă©tat d’esprit pour l’avenir.

On ne soupçonne pas Ă  quel point nos faits et gestes sont scrutĂ©s par notre entourage. Notre attitude, nos dĂ©cisions, nos rĂ©actions peuvent ĂȘtre prises comme des rĂ©fĂ©rents par un tas de personnes.

Au premier rang se trouvent bien entendu nos enfants, nos proches pour qui nous représentons un modÚle.

Ne serait ce que pour le pouvoir d’influence que nous exerçons parfois mĂȘme inconsciemment sur ceux qui nous sont chers nous nous devons de ne pas lĂącher sans se battre.

Finalement, abandonner alors qu’il reste encore une lueur d’espoir aux yeux du monde nous confĂšre une responsabilitĂ© qui peut aussi ĂȘtre utilisĂ©e comme une motivation.

Ne pas abandonner pour décourager ses concurrents

Outre pour l’opinion que l’on se fait de soi-mĂȘme et pour le regard que nous porte notre entourage proche, il est Ă©galement important de considĂ©rer un aspect plus « belliqueux »…

En effet, dans des tas de domaines, la concurrence ou la compétition font partie du jeu.

Dans un milieu commercial, dans un monde libĂ©ral et concurrentiel, la seule loi qui vaille est celle du marchĂ©. On peut ĂȘtre pour ou contre, les entreprises qui survivent sont celles qui s’adaptent plus rapidement et plus efficacement aux tendances.

Un tel contexte implique forcĂ©ment qu’entre les diffĂ©rents acteurs du marchĂ© la concurrence fasse rage.

DĂšs lors, la persĂ©vĂ©rance et la rĂ©silience sont des qualitĂ©s capables de faire une Ă©norme diffĂ©rence. Celui qui n’abandonne jamais, ne peut pas perdre… 

D’ailleurs, il en est de mĂȘme dans le milieu du sport, oĂč l’abnĂ©gation et la force mentale sont des qualitĂ©s qui font trĂšs souvent la diffĂ©rence.

Ce ne sont pas celles que l’on admire le plus, prĂ©fĂ©rant le gĂ©nie ou l’excellence technique, mais il faut reconnaĂźtre que c’est trĂšs souvent elles qui distinguent les bons sportifs des champions.

Que ce soit en boxe, en cyclisme, en tennis… Nombreuses sont les stars reconnues pour leur infatigable dĂ©termination, leur rĂ©sistance reconnue face Ă  l’effort, leur dĂ©testation de la dĂ©faite

LĂ  encore, un tel Ă©tat d’esprit reprĂ©sente un avantage indĂ©niable : celui de dĂ©courager l’adversaire avant mĂȘme d’avoir commencĂ© le combat, le match ou la course.

A Retenir

Au travers ces nombreux exemples nous avons pu voir à quel point ne pas abandonner était une qualité essentielle qui peut faire une différence incroyable dans notre vie.

Que ce soit pour nous ou pour nos proches, les effets d’un tel Ă©tat d’esprit refusant la capitulation peuvent vĂ©ritablement ĂȘtre dĂ©cisifs.

Mais si l’on regarde encore plus loin, on peut Ă©galement attribuer un autre bĂ©nĂ©fice, qui est celui de ne jamais rien regretter, dans sa vie. Quand on sait que l’on s’est donnĂ© Ă  200%, que l’on a souffert sans atteindre notre objectif, on a forcĂ©ment moins d’amertume.

Et la plus belle des rĂ©compense, le plus beau des cadeaux que l’on s’offre lorsque l’on persĂ©vĂšre est de pouvoir changer sa vie au quotidien, la transformer positivement Ă  tous les niveaux.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

9 rĂ©flexions au sujet de “➀ Pourquoi ne jamais renoncer ? 5 Raisons ClĂ©s !”

  1. Je partage Ă  200 % Nico ‌ Et d’ailleurs, je partage sur mon profil FB cet article plein de bon sens đŸ˜‰đŸ’đŸœâ€â™€ïž

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce retour enthousiaste BĂ©atrice !! 🙂

       
      RĂ©pondre
  2. Bravo pour ton article, ta prĂ©sentation de personnages cĂ©lĂšbres est trĂšs inspirante…Je ne suis pas du genre Ă  abandonner facilement mais parfois, savoir s’arrĂȘter, admettre qu’on a fait fausse route, lĂącher prise peut ĂȘtre salvateur non?

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce retour Muriel. Pour rĂ©pondre Ă  ta question je pense que la persĂ©vĂ©rance est une qualitĂ© mais que la clairvoyance en est une autre. Il ne faut pas abandonner Ă  la premiĂšre difficultĂ© mais il faut savoir Ă©galement quand on est pas sur le bon chemin 🙂

       
      RĂ©pondre
  3. Merci pour cet article inspirant et reboostant. J’ai adorĂ©, en particulier les citations et la photo de l’Ăąne. Évidemment, tout est dans la tĂȘte! Alors merci de nous pousser Ă  avancer 😃

     
    RĂ©pondre
  4. Merci pour cet article qui rĂ©vĂšle pleinement les raisons pour lesquelles il ne faut pas baisser les bras. MĂȘme quand c’est difficile pour nous, si nous avons de la motivation, c’est beaucoup plus facile de le faire. Certaines personnes connaissent des pĂ©riodes d’Ă©chec ou quelque chose liĂ© Ă  un trou dans leur vie pire que d’autres. Mais au final, nous apprenons tous, progressons et Ă©voluons pour le mieux. Merci encore !

     
    RĂ©pondre
    • Effectivement Genka, il est important de garder en tĂȘte que la persĂ©vĂ©rance est une qualitĂ© et que personne dans la vie n’obtient tout facilement… Partant de lĂ , ça aide Ă  accepter les difficultĂ©s que l’on rencontre 😃. Merci pour ta rĂ©flexion et ton partage !

       
      RĂ©pondre
  5. Merci Nicolas pour cet article … une piqure de rappel pour certain dans le doute et une ouverture d’esprit pour d’autres … J’aime beaucoup l’approche de Maslow sur nos 3 principaux de besoins et d’ailleurs l’enseigne dans mes cours de management … mais la mettre en relation avec le MBTI est d’autant plus pertinent … Merci pour ce partage 🙏

     
    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.