➀ 9 Techniques pour ne pas abandonner quand c’est difficile ?

Table des matiĂšres

Introduction

Il y a des choses que l’on dĂ©sire et que l’on obtient trĂšs facilement.

Il y en a d’autres que l’on sait ne jamais pouvoir atteindre, et que l’on n’ambitionne mĂȘme pas.

Entre ces deux attitudes extrĂȘmes, il existe la grande majoritĂ© des situations que l’on rencontre dans la vie, oĂč rien n’est acquis, mais rien n’est impossible non plus !

Dans tous les domaines, nous avons la possibilitĂ© de poursuivre nos ambitions et plus ces derniĂšres sont grandes plus cela risque d’ĂȘtre long et pĂ©nible.

Il y a d’ailleurs une corrĂ©lation directe entre le niveau de difficultĂ© et le plaisir Ă  atteindre ses objectifs. Mais voilĂ , c’est le prix Ă  payer que l’on espĂšre rĂ©aliser un de nos rĂȘves ou que l’on souhaite carrĂ©ment commencer une nouvelle vie !

Alors certes, il est Ă©vident que nous n’avons pas tous les mĂȘmes talents pour accomplir nos ambitions, mais il est une qualitĂ© qui fait vraiment une diffĂ©rence notable dans le succĂšs : la persĂ©vĂ©rance.

De notre capacité à ne jamais abandonner, à ne jamais baisser les bras, dépend au moins 50 % de notre succÚs.

Dans cet article nous allons successivement Ă©voquer 10 raisons qui font qu’il ne faut jamais abandonner ses projets, tenir Ă  ses rĂȘves, avant de nous intĂ©resser Ă  9 techniques pour savoir comment faire pour ne pas jeter l’éponge.

Enfin dans une troisiÚme et derniÚre partie, nous passerons en revue 30 citations inspirantes pour continuer malgré les difficultés à avancer vers son idéal.

Ne jamais abandonner !

Image par Maryam62 de Pixabay

Pourquoi ne jamais abandonner aprĂšs un Ă©chec ? 10 raisons

Souffrir c’est apprendre de la sagesse et de l’expĂ©rience

Dans la vie beaucoup de choses sont relatives car elles dĂ©pendent de l’angle avec lequel on les perçoit.

Un peu comme l’histoire du verre d’eau Ă  moitiĂ© plein ou Ă  moitiĂ© vide, la façon avec laquelle notre cerveau interprĂšte les informations que nous lui envoyons, conditionne :

  • notre rĂ©action en premier lieu,
  • mais Ă©galement l’état d’esprit avec lequel nous allons aborder cette rĂ©action,
  • le type d’ondes, positives ou nĂ©gatives que nous dĂ©gageons,
  • par ricochet, la façon dont les gens nous perçoivent,
  • le degrĂ© d’originalitĂ© des rĂ©ponses que nous allons apporter,

etc.

Ainsi, si une personne dĂ©cide de voir les choses de façon optimiste, car cela ne dĂ©pend finalement que d’elle (ce qui est plutĂŽt une bonne nouvelle), elle sera naturellement plus incitĂ©e Ă  persĂ©vĂ©rer dans la difficultĂ©.

Par exemple, un individu attendant toujours la derniĂšre minute pour se mettre en action plutĂŽt que de toujours faire nettement en avance, pourra voir toutes les opportunitĂ©s qu’il a pu saisir Ă  ne pas rĂ©agir trop tĂŽt.

Sur ce blog, je mets le MBTI au centre du développement de la personne. Et bien, sachez que quelle que soit votre personnalité psychologique, quel que soit votre type MBTI, vous disposez de faiblesses et de qualités (confÚre le 3Úme chapitre).

Mais ce qui est valable pour vous, l’est aussi pour tous les ĂȘtres humains.

Vous admirez certainement des hommes et des femmes pour des talents qu’ils dĂ©montrent
 Et bien tout gĂ©nie qu’ils ou elles soient, sachez qu’ils ne sont pas parfaits !

Quiconque souffre, est dans une zone d’inconfort.

Le principe du développement personnel en général, et du MBTI en particulier, est précisément de mettre à profit ces difficultés passagÚres pour grandir durablement.

Percevoir la douleur comme un chemin de croissance et non comme un mauvais moment accĂ©lĂšre la croissance de l’individu.

Image symbole de la peur du refus

Ne pas lĂącher pour savoir jusqu’oĂč on peut aller

Quand on arrĂȘte l’effort et qu’on abandonne, on sait Ă  quel moment notre cerveau (plus que notre corps) a dit « stop ».

Si cela semble Ă©vident, cela demande tout de mĂȘme de se poser la question !

« Pourquoi ne puis-je plus continuer à cet instant précis ? »

Mais si il est relativement aisĂ© d’en connaĂźtre la raison, il est une question Ă  laquelle nul ne peut rĂ©pondre :

« Jusqu’oĂč j’aurais pu aller si je n’avais pas baissĂ© les bras ? »

Il n’existe pas d’exception Ă  cette rĂšgle, et nous sommes tous soumis(es) Ă  la mĂȘme loi


Du coup, il est tout Ă  fait correct de dire qu’à l’instant oĂč la personne renonce, elle accepte de ne pas savoir quelles sont ses limites et jusqu’oĂč elle aurait pu aller


MĂȘme sans ĂȘtre curieux, il faut reconnaĂźtre que cette question dans certaines situations de la vie, peut nous hanter le restant de nos jours


Surtout si elle concernait un sujet majeur de notre vie, un chapitre clé de notre existence !

PersĂ©vĂ©rer pour se prouver Ă  soi-mĂȘme

Le fait de tenir bon lorsque tout nous invite à abandonner, est encore plus bénéfique pour le développement de notre personne, que pour le résultat à court terme.

Je m’explique.

L’attitude consistant Ă  refuser de cĂ©der Ă  la tentation de la « facilité » permet certes d’augmenter les chances d’atteindre son but immĂ©diat.

Mais Ă  plus long terme, il est un bĂ©nĂ©fice bien plus grand, rĂ©sidant dans l’expansion des compĂ©tences de l’ĂȘtre humain.

Outre l’expĂ©rience engrangĂ©e (qui n’est pas des moindres atouts que l’on retire), l’individu qui pousse un peu loin la dĂ©couverte de sa rĂ©sistance apprend sur lui.

Adoptant une telle attitude, il se prouve Ă  lui-mĂȘme qu’il est capable.

Capable d’atteindre un objectif qu’il jugeait trop ambitieux ou simplement capable de rĂ©sister dans la douleur lĂ  oĂč d’autres auraient cĂ©dĂ©.

Se prouver qu’on peut endurer, c’est se donner de la valeur, que le but soit atteint ou pas.

Inévitablement cela est directement en lien avec le développement de la confiance en soi !

Refuser de baisser les bras pour ne pas avoir de regrets

Si vous ne connaissez pas Bronnie Ware, je vous invite Ă  lire l’article qui lui est consacrĂ© sur le blog.

En deux mots cette infirmiĂšre en soins palliatifs qui accompagnait les personnes en fin de vie, s’est rendue cĂ©lĂšbre par ses rĂ©cits et finalement une forme d’étude statistique.

Dans son livre, « Les 5 regrets des personnes en fin de vie », elle Ă©voque de façon rĂ©aliste pour l’avoir vĂ©cu, l’état d’esprit que l’ĂȘtre humain a avant de mourir.

Le fait de regretter certains Ă©pisodes de sa vie est presque un rĂ©flexe car l’existence est ainsi faite que nous ne rĂ©alisons pas la chance que nous avons jusqu’au jour oĂč l’on perd certaines aptitudes.

Quand on a 20 ans, on ne sait pas à quel point nous sommes chanceux
 c’est ainsi ! Ce n’est qu’en vieillissant que l’on prend conscience que nous ne sommes plus en mesure de faire tout ce que nous souhaitons.

Et bien si personne ne peut arrĂȘter le temps qui passe, nous avons le pouvoir nĂ©anmoins de limiter (Ă  dĂ©faut de faire disparaĂźtre) le sentiment de regret en refusant d’abandonner ce qui nous tient Ă  cƓur.

image d'un sablier qui fige le temps

Ne pas céder pour prendre conscience de la valeur des choses

Une autre motivation qui peut aider n’importe qui Ă  endurer les moments difficiles et persĂ©vĂ©rer, est le fait d’apprendre la vraie valeur des choses de la vie.

En économie, il existe plusieurs théories qui expliquent le prix des choses.

On peut considĂ©rer que le prix doit ĂȘtre liĂ© au rapport entre l’offre et la demande (plus la demande est supĂ©rieure plus la valeur est importante). On peut Ă©galement partir du principe que le prix doit ĂȘtre liĂ© Ă  l’utilitĂ© de l’objet (plus on s’en sert plus la cote est Ă©levĂ©e)


Mais on peut aussi se rendre Ă  l’évidence qu’il existe une diffĂ©rence majeure entre ce que l’on nous donne et ce que l’on gagne Ă  la sueur de son front.

Cela a beau ĂȘtre la mĂȘme rĂ©compense, Ă  nos yeux (ou plutĂŽt Ă  ceux de notre cerveau) ce que nous obtenons aprĂšs avoir fourni un effort n’a forcĂ©ment pas la mĂȘme valeur que ce que l’on achĂšte en sortant simplement son chĂ©quier.

Pourquoi sommes nous toujours plus fier d’avoir bĂąti notre propre demeure, ou d’avoir cousu notre propre vĂȘtement ?

La rĂ©ponse est en grande partie liĂ©e au fait que l’on connaĂźt la somme d’efforts que cela nous a demandĂ©e


Ces exemples sont la parfaite dĂ©monstration qu’aux yeux de notre inconscient, c’est bien dans la peine que se fixe le prix des choses.

Ainsi, on peut considérer que le fait de ne jamais abandonner est la meilleure attitude à adopter pour connaßtre la vraie valeur de ce qui nous entoure et donc de parvenir à les apprécier comme il se doit.

Ne jamais cesser d’avancer pour dĂ©velopper son estime personnelle et sa confiance en soi

Voilà un effet indirect et sous-estimé de la persévérance.

Sans mĂȘme atteindre le but poursuivi, quiconque rĂ©siste Ă  l’envie d’abandonner ne serait ce qu’un instant, amĂ©liore son degrĂ© de confiance personnelle.

Ne pas cĂ©der tout de suite Ă  l’instinct naturel qui nous pousse Ă  la facilitĂ© d’aller dans le sens du sort nous fait prendre conscience de notre pouvoir.

Prouver au monde entier que nous sommes capables de rĂ©sister Ă  l’envie de baisser les bras, c’est exister aux yeux d’autrui !

Il est tellement facile de croire au destin et de se dire qu’aprĂšs tout « il en est ainsi », que le fait de braver le sens de l’histoire nous confĂšre de l’assurance.

Pas la peine pour cela de gravir l’Himalaya ou de battre un record du monde… Ce qui compte c’est le regard que l’on porte et que l’on portera toujours sur soi-mĂȘme si on accomplit ce que l’on sait ĂȘtre un « exploit personnel ».

Si l’on prend l’exemple des marathoniens. La premiĂšre fiertĂ© de ces sportifs n’est pas de gagner la course ou de rĂ©aliser un temps ! Leur principale fiertĂ© est « simplement » de passer la ligne d’arrivĂ©e aprĂšs avoir couru 42 kilomĂštres…

A posteriori, nous rĂ©alisons que nous avons refusĂ© d’aller vers la facilitĂ© ou dans le sens du vent et que nous avons osĂ© braver ce que la destinĂ©e voulait nous imposer.

MĂȘme si finalement nous n’atteignons pas notre objectif, nous crĂ©ons un sentiment de fiertĂ© et nous prouvons que nous avons une certaine force de caractĂšre.

Cette prise de conscience multipliĂ©e rĂ©guliĂšrement ne fait que renforcer notre tempĂ©rament et nous donne de l’aplomb dans tout ce que nous entreprenons.

Ne jamais abdiquer pour ne pas prendre de mauvaises habitudes

Persister dans la difficulté est également une attitude salvatrice pour ne pas sombrer !

Ne pas sombrer signifie ne pas basculer dans l’habitude de ne jamais aller au bout des projets que l’on entame.

Certaines personnes sont plus adeptes de ce genre d’attitude visant à entreprendre tout un tas de nouveaux plans et à ne jamais les mener à leur terme.

Sur le plan de la psychologie certains profils MBTI sont plus enclins Ă  ĂȘtre concernĂ©s par ce type de comportement.

Il y a mĂȘme des spĂ©cialistes mais je ne souhaite pas pointer du doigt qui que ce soit.

Cependant, il faut reconnaĂźtre que ce sont souvent les mĂȘmes qui dĂ©bordent d’énergie et animent un groupe, une sociĂ©tĂ© ou une bande d’amis. C’est leur truc Ă  eux : lancer des idĂ©es Ă  la pelle avec sincĂ©ritĂ© (car au moment oĂč elles Ă©mettent l’idĂ©e elles sont convaincues) et ne pas forcĂ©ment les mener Ă  terme.

Pour savoir si vous devez particuliùrement surveiller cette tendance dans votre façon d’aborder vos ambitions, je ne peux que vous inviter à faire le test que je propose.

Bref, il est nĂ©cessaire d’avoir conscience que le risque de s’habituer Ă  baisser les bras quand cela devient difficile est avant tout le danger d’ancrer ce comportement et d’en faire un rĂ©flexe.

Refuser de laisser tomber pour grandir

Refuser de baisser les bras est la meilleure attitude à adopter pour acquérir de nouvelles compétences.

En faisant ce que l’on a toujours fait, on obtient ce que l’on a toujours obtenu


De ce constat Ă©vident, il est nĂ©cessaire d’accepter de continuer mĂȘme si les rĂ©sultats ne sont pas lĂ , ne serait-ce que pour dĂ©velopper de nouveaux savoirs.

N’importe qui peut trouver dans son histoire personnelle, des moments pĂ©nibles (dans l’instant) qui se sont rĂ©vĂ©lĂ©s ĂȘtre ce que l’on a coutume d’appeler des « leçons de vie ».

Une chose est sĂ»re, si vous souffrez, c’est que vous apprenez !

Sur le plan de la psychologie c’est exactement la mĂȘme chose. On peut utiliser la connaissance de soi pour exploiter ses talents (artistique, entrepreneurial, maternel etc.).

Mais on peut Ă©galement apprendre Ă  mieux se connaĂźtre pour travailler ses points faibles. De maniĂšre innĂ©e, il y a des domaines dans lesquels nous peinons Ă  Ă©voluer
 C’est ainsi !

Et bien commencer par identifier ces domaines est la premiĂšre Ă©tape permettant de progresser. Une fois cette prise de conscience effectuĂ©e, il est possible de mettre en place un plan d’actions pour grandir !

Toujours avancer vers son but pour se réaliser

MĂȘme si l’on sait que le chemin qui doit nous mener Ă  notre rĂȘve est long et fastidieux, il peut-ĂȘtre trĂšs motivant de se visualiser en train d’avancer vers lui.

En acceptant l’effort comme le prix Ă  payer pendant que l’on progresse inĂ©luctablement vers notre but est une vraie source de motivation.

« Pourquoi ne jamais abandonner ? »

La rĂ©ponse que l’on peut se faire tous les matins est tout simplement pour continuer Ă  progresser vers notre idĂ©al.

MĂȘme si cela prend du temps, chaque petit pas vers notre but nous encourage et nous renforce dans notre confiance personnelle.

En avoir conscience est un trĂšs bon moyen de se motiver Ă  rĂ©sister Ă  l’envie d’abdiquer et de, pourquoi pas, parvenir Ă  changer de vie.

AprĂšs tout, nous sommes un peu plus prĂšs de la ligne d’arrivĂ©e qu’hier et un peu moins que demain.

Tenir bon dans la tempĂȘte pour inspirer les autres

La derniĂšre motivation que je souhaite Ă©voquer dans cet article pour nous encourager Ă  ne jamais baisser les bras, n’est pas uniquement liĂ©e Ă  nous.

Ou plutÎt, pas uniquement !

Le regard des autres est gĂ©nĂ©ralement Ă©voquĂ© comme une « mauvaise influence » sur nos agissements. Nous nous soucions trop de ce qu’autrui va penser de nous et de la façon dont il peut nous juger.

Cependant il est possible d’utiliser cette tendance que nous avons presque tous (plus ou moins) Ă  considĂ©rer comme essentiel l’opinion des autres.

En effet, en imaginant le fait que notre attitude dans la tempĂȘte et que notre abnĂ©gation face Ă  la douleur puisse inspirer des personnes de notre entourage, il est tout Ă  fait envisageable de trouver une autre motivation Ă  ne jamais abandonner.

Ne jamais renoncer, c’est inspirer nos enfants, notre cercle d’amis, nos proches et c’est pour certains une source majeure d’énergie. Pour eux aussi il est important d’ĂȘtre charismatique !

Comment ne jamais renoncer ? 9 attitudes à adopter

Commencer par ĂȘtre au clair sur ce que l’on veut !

Être au clair sur ce que l’on souhaite est la premiĂšre Ă©tape indispensable pour qui ambitionne quelque chose d’ambitieux.

Dans les moments difficiles, il est toujours mieux de savoir pourquoi on souffre, pourquoi on fait des sacrifices, pourquoi on endure des moments douloureux… Plus notre « pourquoi » est clair dans notre esprit, plus nous trouvons de l’Ă©nergie pour nous dĂ©passer !

La dĂ©finition de ce qui nous anime est donc essentielle ! Une des personnalitĂ©s atypiques qui symbolise bien cette idĂ©e est le milliardaire Elon Musk. Au travers de ses sociĂ©tĂ©s il s’est toujours lancĂ© dans des projets fous !

Tellement fous et dĂ©mesurĂ©s qu’il a essuyĂ© des critiques de ses pairs… Mais il n’a jamais renoncĂ© !

Ainsi, avec pour ambition de dĂ©velopper le tourisme spatial, sa SociĂ©tĂ© SpaceX a finalement rĂ©ussi Ă  mettre au point des lanceurs de fusĂ©es qui ne se dĂ©truisent pas mais reviennent sur terre aprĂšs avoir propulsĂ© la navette dans l’espace…

Mais que d’efforts effectuĂ©s, que de millions de dollars investis, que d’Ă©checs essuyĂ©s !! Si le milliardaire Sud-africain n’avait pas eu une dĂ©termination Ă  toute Ă©preuve… Il n’aurait jamais pu arriver Ă  ses fins.  

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Et quand l’intervieweur lui demande s’il n’a pas pensĂ© Ă  abandonner aprĂšs avoir essuyĂ© les critiques de ses modĂšles et essuyĂ© de gros Ă©checs (00:26′), sa rĂ©ponse ne souffre aucune hĂ©sitation : « Jamais ! » (01:48′)

InĂ©vitablement cela lui confĂšre une assurance et lui permet de ne plus jamais douter dans tout ce qu’il entreprend… Ce qui peut le faire passer pour un mĂ©galomane.

Prendre conscience de ses forces uniques

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Chacune des 16 personnalitĂ©s psychologiques de la matrice du MBTI (dont la vĂŽtre) se caractĂ©rise, entre autres, par une fonction dominante et une fonction auxiliaire. La fonction dominante est celle que l’individu maĂźtrise le mieux.

Lorsqu’il en fait usage, tout est limpide, facile et instinctif… Cela ne lui demande aucun effort et il est trĂšs performant dans le rendu.

Le modÚle MBTI en dénombre 8 différentes qui ont chacune leurs spécificités :

  • la pensĂ©e introvertie
  • la pensĂ©e extravertie
  • le sentiment introverti
  • le sentiment extraverti
  • l’intuition introvertie
  • l’intuition extravertie
  • la sensation introvertie
  • et la sensation extravertie

Au-delĂ  de leurs caractĂ©ristiques, ce que je veux faire comprendre c’est que nous avons tous en nous un potentiel innĂ© qui nous confĂšre un avantage certain par rapport Ă  la grande majoritĂ© des personnes qui nous entourent.

Chez Albert Einstein, c’Ă©tait la pensĂ©e introvertie, qui lui donnait une grande facilitĂ© pour la rĂ©flexion intĂ©rieure…

Chez Salvador Dali c’Ă©tait l’intuition extravertie, qui expliquait son talent pour imaginer ce qui n’existait pas encore, sa crĂ©ativitĂ©…

Bref, quel que soit son profil, apprendre Ă  se connaĂźtre, c’est avoir une rĂ©vĂ©lation et dĂ©velopper son leadership ! C’est prendre conscience de ce sur quoi nous pouvons appuyer notre progression malgrĂ© un contexte dĂ©favorable.

Accepter ses faiblesses ne pas dramatiser

Les 8 fonctions que nous venons d’Ă©voquer comme des forces potentielles de votre personnalitĂ© psychologique peuvent Ă©galement ĂȘtre votre difficultĂ© majeure.

Au mĂȘme titre que les 16 types MBTI ont une facilitĂ© innĂ©e, ils ont tous un talon d’Achille, un point faible inscrit en eux. 

DĂ©couvrez votre type MBTI Ă  vous et vous comprendrez…

En prendre conscience c’est accepter que nul n’est parfait et que tout le monde a une zone de travail pour son dĂ©veloppement personnel (vers une quĂȘte hypothĂ©tique de perfection).

En ayant cette vĂ©ritĂ© en tĂȘte, il est bien plus facile de s’accrocher et de ne pas se dĂ©courager parce que l’on Ă©prouve des difficultĂ©s dans la vie pratique (typique des profils intuitifs), que l’on se laisse trop embarquer par des vagues d’Ă©motions (caractĂ©ristique des profils « feeling ») etc…

De plus, identifier sa zone d’inconfort reprĂ©sente Ă©galement une formidable opportunitĂ© de visualiser son chemin de progrĂšs, son axe de travail si l’on souhaite devenir une meilleure personne.

Se convaincre que nous pouvons y arriver

Le pouvoir de la force de conviction peut tout changer !

Cette affirmation peut Ă©galement ĂȘtre retournĂ©e, en se disant que tant que l’homme ne pense pas qu’il n’a aucune chance, il osera se lancer dans l’aventure.

Comme le disait Mark Twain :

« Ils ne savaient pas que c’Ă©tait impossible, alors ils l’ont fait !. »

Pour dĂ©montrer que l’ĂȘtre humain a une tendance naturelle Ă  sous-estimer ses propres capacitĂ©s, je vais vous raconter une expĂ©rience scientifique, connue sous le nom de « test de la nage forcĂ©e ».

Au cours d’une Ă©tude qui eut lieu dans les annĂ©es 1950, Dr. Curt Richter a placĂ© des rats dans une piscine d’eau pour tester combien de temps ils pouvaient nager. Une expĂ©rience cruelle en apparence mais qui dĂ©montra d’incroyables rĂ©sultats… En moyenne, les rats se noyaient aprĂšs 15 minutes.

Image d'un ĂȘtre vivant qui refuse son destin

Cependant, juste avant qu’ils n’abandonnent Ă©puisĂ©s de fatigue, les chercheurs les sortaient de l’eau et les laissaient se reposer le temps de rĂ©cupĂ©rer quelques forces. Puis ils les remettaient dans l’eau une seconde fois.

Dans ce deuxiĂšme essai, aprĂšs que les rongeurs aient failli se noyer, quelques minutes auparavant, les scientifiques furent stupĂ©faits de constater que les rats Ă©taient capables de tenir 60 heures avant de couler. La conclusion tirĂ©e de cette expĂ©rience fut que l’animal, convaincu qu’il allait ĂȘtre sauvĂ©, pouvait dĂ©passer les propres limites de son corps.

Un des moyens le plus puissant que nous détenons tous se situe au niveau de notre mental ! Tel un ordinateur nous pouvons nous programmer pour ne jamais abandonner ! 

Se trouver des modĂšles inspirants

Qui n’a jamais eu de modĂšle, d’idole dans sa vie ? Personne Ă©videmment.

DĂšs notre enfance et jusqu’Ă  la fin de notre vie, nous avons tous des personnes qui nous inspirent pour ce qu’elles sont ou pour ce qu’elles ont rĂ©alisĂ© dans leur propre vie.

Si on y rĂ©flĂ©chit bien c’est trĂšs souvent en cherchant Ă  obtenir le mĂȘme rĂ©sultat ou Ă  imiter le mĂȘme parcours que nous nous lançons dans de nouveaux projets, ou nous dĂ©couvrons de nouvelles passions.

VoilĂ  la raison qui fait que si vous dĂ©sirez tenir la distance dans une nouvelle activitĂ©, le fait d’identifier un ou plusieurs mentors dans ce domaine est une dĂ©marche forcĂ©ment bĂ©nĂ©fique.

Dans les moments difficiles il est toujours bon de visualiser la réussite de son modÚle pour plusieurs raisons :

  • Tout d’abord, car on gomme ce que nous avons Ă©voquĂ© prĂ©cĂ©demment : la fausse croyance que notre objectif est impossible Ă  rĂ©aliser… Puisque cela a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© accompli par quelqu’un !
  • Nous gagnons en vigueur par un phĂ©nomĂšne d’identification… Telle une petite fille qui imite sa chanteuse prĂ©fĂ©rĂ©e dans sa chambre, nous rentrons dans la peau d’une personne qui a rĂ©ussi de maniĂšre inconsciente ce qui nous confĂšre un excellent « mindset » !
  • Et d’autre part, cela agit sur le mental en nous donnant un point de mire. Nous voyons la rĂ©alisation de ce que nous ambitionnons et renforçons ainsi notre dĂ©termination.

Accepter le fait que la difficulté fasse partie de la vie

Et si la meilleure façon de se motiver Ă  ne jamais abandonner Ă©tait l’acceptation ?

Et si, le fait d’admettre que la vie n’est pas un long fleuve tranquille permettait de se conditionner et de se mettre dans un bon Ă©tat d’esprit ?

En arrivant Ă  se convaincre qu’il est impossible Ă  quelque ĂȘtre humain que ce soit de traverser la vie en toute sĂ©rĂ©nitĂ© et sans contrariĂ©tĂ©, nous acceptons forcĂ©ment plus facilement les Ă©preuves sur notre chemin.

Le risque lorsque l’on regarde la rĂ©ussite finale de certaines personnes, c’est de croire que tout leur est tombĂ© « tout cuit ».

Ignorer volontairement ou inconsciemment tous les obstacles que ceux que nous envions ont dĂ» surmonter (parfois dans la douleur), est une attitude contre-productive.

Il est illusoire de croire que l’on devient champion de football ou prix Goncourt sans sacrifices !

Nous ne devons pas abandonner tout simplement car le sacrifice est nĂ©cessaire pour qui veut obtenir quelque chose de grand, et plus c’est grand plus le sacrifice doit ĂȘtre important !

En en prenant conscience, on augmente nettement notre capacité à endurer.

Toujours Se remettre en question

Se remettre en question en permanence peut se révéler une trÚs bonne technique pour qui veut ne jamais abandonner la poursuite de ses objectifs.

En adoptant cette mentalité, il est possible de relativiser toutes les périodes de sa vie, aussi bien les bonnes que les mauvaises.

Ce que je veux dire par lĂ , c’est que le fait de prendre du recul permet de mieux apprĂ©hender une situation Ă  tous les niveaux : 

  • au niveau de ses origines,
  • au niveau de son degrĂ© de gravitĂ©,
  • au niveau de ses consĂ©quences,
  • au niveau des leçons que l’on doit en tirer etc…

Cette philosophie de vie, a de nombreux avantages pour aider quiconque à persévérer dans la difficulté et à ne jamais abandonner.

Se remettre en question permets :

  • de trouver de nouvelles façons de progresser
  • de ne jamais rien considĂ©rer comme acquis
  • de ne jamais se reposer sur ses lauriers
  • de mettre en place de nouvelles habitudes de vie

En bref, reconsidĂ©rer systĂ©matiquement ce que l’on pense comme acquis nous force Ă  toujours ĂȘtre en mouvement.

Que ce soit sur le plan physique ou sur celui de ses idĂ©es, une personne qui pense en permanence Ă  de nouvelles façons de faire et voir les choses s’inscrit dans une dĂ©marche d’amĂ©lioration continue.

Ainsi n’importe quel obstacle ou difficultĂ© sera perçu comme l’occasion de grandir et jamais comme une invitation Ă  abdiquer.

DĂ©composer ses objectifs

Une trĂšs bonne technique qui permet d’Ă©viter de se laisser dĂ©courager par l’ampleur d’un objectif, est de le dĂ©composer en une succession de buts intermĂ©diaires.

En ne prenant plus notre rĂȘve dans sa globalitĂ© mais en le subdivisant en une somme d’ambitions plus facilement atteignables il est Ă©galement possible de ne pas abandonner dans notre quĂȘte.

Cette mĂ©thode est proche de celle dite de l’amĂ©lioration continue, utilisĂ©e dans le milieu industrielle.

Pour utiliser cette technique il est néanmoins nécessaire de respecter certaines conditions :

  • rĂ©flĂ©chir et planifier Ă  l’avance le chemin que nous ambitionnons suivre et qui doit nous mener, Ă  terme, Ă  notre grand projet
  • veiller Ă  toujours avancer dans la bonne direction
  • ĂȘtre patient et avoir conscience que avancer ainsi peut prendre du temps

C’est exactement la technique que j’ai utilisĂ©e le jour oĂč j’ai dĂ©cidĂ© de construire mon rĂȘve de voyage au long cours pendant dix mois en AmĂ©rique du Sud.

J’ai dĂ©composĂ© et listĂ© toutes les tĂąches Ă  accomplir qui devaient me conduire Ă  dĂ©coller pour une annĂ©e sabbatique Ă  l’aventure.

Des dĂ©marches administratives avec mon employeur, Ă  la prĂ©paration du paquetage nĂ©cessaire pour le pĂ©riple, en passant par la planification de chacune des Ă©tapes qui devaient me mener Ă  traverser 10 pays en visitant tout ce que je souhaitais voir…

carte de l'Aventure en Amérique du Sud

Le fait de dĂ©composer mon projet en objectifs intermĂ©diaires m’a permis de concrĂ©tiser un projet que je n’aurais jamais cru accessible pour une personne si peu aventureuse que moi !

Éviter de se comparer

Si j’ai Ă©voquĂ© prĂ©cĂ©demment l’importance de se trouver un modĂšle inspirant, je ne voulais certainement pas vous inviter Ă  vous comparer.

S’inspirer, ce n’est pas copier Ă  la lettre et un modĂšle ne doit pas ĂȘtre une fin en soi. Chacun est ce qu’il est et il est contre-productif de chercher Ă  avoir la mĂȘme personnalitĂ© que quelqu’un d’autre.

Sur le plan du MBTI, il est impossible (selon le modÚle) de changer de profil psychologique au cours de sa vie, il est donc évident que personne ne peut endosser une nouvelle personnalité à la commande.

J’insiste rĂ©guliĂšrement sur ce blog en insistant sur le fait que le MBTI est un outil de dĂ©veloppement personnel qui permet de travailler ses points faibles ou de renforcer ses atouts.

En aucune mesure il permettrait de transformer un scientifique né en génie de la littérature par exemple.

LĂ  oĂč je pense que la comparaison peut-ĂȘtre dangereuse, c’est qu’elle ne mĂšne qu’Ă  la frustration. Nous n’avons pas les mĂȘmes qualitĂ©s intrinsĂšques, pas les mĂȘmes potentiels, et se confronter Ă  d’autres personnes sans les connaĂźtre parfaitement ne peut pas ĂȘtre une dĂ©marche constructive.

Sans connaĂźtre le vĂ©cu d’une personne, ses qualitĂ©s (mĂȘme cachĂ©es) et surtout ses dĂ©fauts, les difficultĂ©s qu’elle a traversĂ©es et qu’elle traverse encore, il est dangereux de se comparer.

Cela ne peut mener qu’Ă  une erreur de jugement voire mĂȘme Ă  de la frustration dans le pire des cas !

30 Citations inspirantes pour persévérer

(mettre une photo sur deux)

Souffrir mais tenir bon

« Essaye encore. Echoue de nouveau. Echoue mieux. »

Samuel Beckett

Citation pour encourager Ă  continuer

« Les deux guerriers les plus puissants sont la patience et le temps. N’oublie pas que les grandes rĂ©alisations prennent du temps. »

LĂ©on TolstoĂŻ

Citation sur la patience et l'effort

Jamais, jamais, jamais. N’abandonnez jamais ! »

Winston Churchill

Citation de Churchill pour continuer dans la difficulté

« Tous vos rĂȘves peuvent devenir rĂ©alitĂ© si vous avez le courage de les poursuivre. »

Walt Disney

Avoir le courage de poursuivre ses rĂȘves

« Celui qui veut réussir doit apprendre à combattre, à persévérer et souffrir. »

Bruce Lee

Citation qui prouve que l'effort est nécessaire à la réussite

Continuer d’avancer pour parvenir Ă  ses fins

« Je vais doucement, mais je ne recule jamais. »

Abraham Lincoln

Citation pour encourager à persévérer

« La moitié qui sépare les entrepreneurs qui réussissent de ceux qui échouent est purement la persévérance. » 

Steve Jobs

La réussite dépend de la capacité à continuer dans l'effort

« La persévérance est le chemin de la réussite. »

Charlie Chaplin

Pour arriver Ă  son but il faut continuer sans cesse

« Le succĂšs c’est d’aller d’Ă©chec en Ă©chec sans perdre son enthousiasme. »

Winston Churchill

Citation de Churchill pour garder son optimisme dans la difficulté

« Quand on veut constamment, fermement, on réussit toujours. »

Napoléon Bonaparte

Citation sur les apports de la persévérance

Ne jamais abandonner pour réussir

« La plupart des choses importantes dans ce monde ont été réalisées par des gens qui ont continué à essayer et à avancer quand tout semblait perdu. »

Dale Carnégie

Citation pour réussir de grandes choses il faut prendre du temps

« ConfrontĂ© Ă  la roche, le ruisseau l’emporte toujours, non par la force, mais par la persĂ©vĂ©rance. »

Confucius

Illustration que les efforts mÚnent à la réussite

« Notre plus grande faiblesse dans l’abandon. Sachez que la façon la plus sĂ»re de rĂ©ussir est d’essayer une autre fois. »

Thomas Edison

Inspiration pour ne jamais abandonner si l'on veut réussir

« La persĂ©vĂ©rance c’est ce qui rend l’impossible possible, le possible probable et le probable rĂ©alisĂ©. »

LĂ©on Trotsky

Endurer mÚne à la réussite

« Si vous regardez avec attention, la plupart des succÚs obtenus du jour au lendemain prennent beaucoup de temps. ».

Steve Jobs

Réussir nécessite du temps et le fait de ne jamais baisser les bras

Ne pas abdiquer et poursuivre ses rĂȘves

« La chute n’est pas un Ă©chec. L’Ă©chec c’est de rester lĂ  oĂč on est tombĂ©. »

Socrate

Être capable de se releverpour continuer le combat

« Ce n’est pas la force mais la persĂ©vĂ©rance qui fait les grandes Ɠuvres. »

Samuel Johnson

La endurer permet de réaliser de grandes choses

« Au cƓur de la difficultĂ© se trouve l’opportunitĂ©. »

Albert Einstein

Quand c'est difficile il faut tenir bon

« Ne vous dĂ©couragez pas, c’est souvent la derniĂšre clef du trousseau qui ouvre la porte. »

Paulo Coelho

Citation pour encourager Ă  continuer l'effort jusqu'au bout

« Un gagnant est un rĂȘveur qui n’abandonne jamais. »

Nelson Mandela

Poursuivre ses rĂȘves et ne jamais se dĂ©courager

« Croire en quelque chose, c’est d’abord et surtout ne jamais y renoncer. »

Yasmina Khadra

Croire et poursuivre ses rĂȘves sans abandonner

« La vie nous donne toujours une seconde chance qui s’appelle demain. Tout est possible Ă  qui rĂȘve, ose, travaille et n’abandonne jamais. »

Paul Fort

Pour réussir il faut continuer ses efforts

« La résignation est un suicide quotidien. »

Honoré de Balzac

Il ne faut jamais abandonner

Refuser d’abandonner pour enfin rĂ©ussir

« Il n’y a qu’une façon d’Ă©chouer, c’est d’abandonner avant d’avoir rĂ©ussi. »

Georges Clémenceau

On Ă©choue si on abandonner, il faut continuer

« L’Ă©chec n’est qu’une opportunitĂ© pour recommencer la mĂȘme chose plus intelligemment. »

Henry Ford

Echouer est l'opportunité de mieux recommencer

« Cela semble impossible jusqu’Ă  ce que ce soit fait. »

Nelson Mandela

Ne jamais abandonner jusqu'à la réussite

« Dans le domaine des idĂ©es tout dĂ©pend de l’enthousiasme. Dans le monde rĂ©el, tout repose sur la persĂ©vĂ©rance. »

Goethe

Tout repose sur le fait de ne jamais abandonner

« Un gagnant est juste un rĂȘveur qui n’a jamais cĂ©dĂ©. »

Nelson Mandela

Pour rĂ©aliser ses rĂȘves il ne faut jamais renoncer

Conclusion

Se trouver une bonne raison (ou plusieurs) de continuer vers son objectif est une premiĂšre Ă©tape indispensable si l’on veut ĂȘtre certain de ne pas ĂȘtre tentĂ© par le fait de renoncer.

Mais rĂ©pondre Ă  la question « pourquoi ne jamais abandonner » ne suffit pas. Pour mettre toutes les chances de son cĂŽtĂ© de persĂ©vĂ©rer, encore faut-il identifier une marche Ă  suivre et ĂȘtre prĂȘt Ă  accepter de changer ses habitudes de vie.

Autrement dit, connaĂźtre la raison de ne pas baisser les bras est une chose, identifier le chemin pour y parvenir, c’est encore mieux !

Une fois au clair sur ces Ă©lĂ©ments il n’y a plus qu’Ă  ! Transpiration et courage seront certes nĂ©cessaires mais avec un Ă©tat d’esprit positif et convaincu, n’importe qui peut faire bien plus qu’il ne croit y compris oser changer de vie.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

18 rĂ©flexions au sujet de “➀ 9 Techniques pour ne pas abandonner quand c’est difficile ?”

  1. Merci, ça fait du bien de lire ça, je commence Ă  fatiguer de travailler Ă  longueur de temps pour aucun rĂ©sultat, parfois j’ai juste envie de baisser les bras. Ton article me donne un coup de boost!

     
    RĂ©pondre
  2. Comme quoi la patience est indispensable pour atteindre ses objectifs !
    Je les dĂ©compose comme tu le mentionnes pour pouvoir atteindre des minis victoires, et c’est trĂšs motivant 🙂 (notamment le fait de s’accorder un plaisir pour chaque petite victoire 😉 ) Il faut se forger un mental de fer, et se dire que la plupart des personnes qui ont atteint leurs objectifs, l’ont fait dans la difficultĂ©. Rome ne s’est pas fait en un jours 🙂 Il faut travailler quotidiennement, pratiquer, pratiquer, apprendre et apprendre … une fois l’objectif atteint, on se rend compte de la richesse que ce parcours nous a apportĂ© 🙂

     
    RĂ©pondre
    • Exactement Cindy ! La persĂ©vĂ©rance est essentielle. Merci

       
      RĂ©pondre
  3. Merci pour cet article inspirant ! Je suis d’accord que nous devons d’abord apprendre Ă  nous connaĂźtre, nous retrouver, travailler sur ces aspects de notre caractĂšre que nous n’aimons pas et qui ont besoin de changement. Comprendre ce que nous sommes et ce que nous voulons de la vie, dĂ©terminer les choses qui nous rendront heureux et nous motiveront Ă  continuer, il est alors facile de se lancer dans une aventure appelĂ©e la vie. Il y aura toujours des difficultĂ©s, mais avec la persĂ©vĂ©rance et ce qui nous fait vibrer chaque jour ce sont les choses qui nous feront ne pas abandonner nos objectifs.

     
    RĂ©pondre
  4. Bonjour Nicolas,
    ComplĂštement d’accord avec cet article. Avoir un plan est essentiel pour pouvoir avancer et se repĂ©rer dans sa progression car il est important aussi de pouvoir constater le chemin parcouru. C’est d’ailleurs un conseil qu’un ami traileur m’avait donnĂ© « pense au chemin parcouru et pas Ă  ce qu’il reste Ă  parcourir »
    D’ailleurs, on dit aussi « la douleur est passagĂšre alors que l’abandon est Ă©ternel »
    Bref, le sport c’est aussi une belle Ă©cole de la vie 🙂

     
    RĂ©pondre
    • TrĂšs bonne philosophie Caro ! Merci pour ce partage 🙂

       
      RĂ©pondre
  5. un autre super article, question pour toi – quand sait-on au contraire qu’il est temps de passer Ă  autres choses ?

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce retour Isabelle ! 🙂 . La question est trĂšs pertinente, et pas si facile mais personnellement je pense que tout part de la connaissance de soi… En apprenant Ă  s’Ă©couter on sait quand il est nĂ©cessaire de passer Ă  autre chose (j’aime bien ton expression plutĂŽt « qu’abandonner »)

       
      RĂ©pondre
  6. Merci pour cet article inspirant: l’expĂ©rience avec les rats est trĂšs parlante et motivante, je trouve. ça fait du bien de lire du contenu si motivant. Merci !

     
    RĂ©pondre
  7. Merci pour ce traitement trĂšs trĂšs complet du sujet ! C’est aussi je trouve un peu le mal de notre temps. Abandonner trĂšs vite. Changer, quitter, jeter Ă  la moindre difficultĂ©. Tout doit aller vite. Tout doit ĂȘtre facile et parfait. Tout se consomme et se jete. Donc ça fait du bien rien que dĂ©jĂ  dĂ©cider de persĂ©vĂ©rer !

     
    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.