➀ Comment soulager ses angoisses ? 5 techniques

Dans une sociĂ©tĂ© moderne de plus en plus standardisĂ©e, oĂč les modĂšles de rĂ©ussite semblent tous reposer sur les mĂȘmes critĂšres, il est trĂšs facile pour un ĂȘtre humain de se sentir incompris.

Alors que la différence pourrait apparaßtre comme un élément de fierté et de reconnaissance, elle peut amener à de grandes souffrances.

DiffĂ©rents signaux peuvent ĂȘtre dĂ©tectĂ©s et doivent impĂ©rativement nous amener Ă  rĂ©agir et guĂ©rir du besoin de reconnaissance. Heureusement des solutions existent et il ne tient finalement qu’Ă  nous de les mettre en Ɠuvre, comme nous allons le voir dans cet article.

PrĂ©sentation de l’auteur :

Aujourd’hui j’accueille Quentin, co-fondateur de l’application Mosaik, application de soutien pour anxiĂ©tĂ© et dĂ©pression, qui nous explique les diffĂ©rentes formes de l’anxiĂ©tĂ©, ses symptĂŽmes et des pistes pour la soulager au quotidien.

Femme qui ressent la solitude et l'inquiétude

Qu’est ce que l’anxiĂ©tĂ© ?

La diffĂ©rence entre la peur et l’anxiĂ©tĂ©

Commençons par dĂ©finir ce que sont clairement l’anxiĂ©tĂ© et la peur qui ont tendance Ă  ĂȘtre souvent confondues. L’anxiĂ©tĂ© se distingue d’abord de la peur.

Une situation qui gĂ©nĂšre de la peur porte gĂ©nĂ©ralement sur quelque chose de possible ou probable : la peur d’ĂȘtre en retard Ă  un examen, la peur de ne pas joindre les deux bouts Ă  la fin du mois, la peur de ne pas respecter une date butoir etc 


Ce sont des peurs rationnelles qui touchent la majoritĂ© d’entre nous, que nous ayons de l’anxiĂ©tĂ© ou non.

En revanche, il est rarement possible de trouver une cause prĂ©cise Ă  l’anxiĂ©tĂ©. Dans l’anxiĂ©tĂ© la cause n’est pas extĂ©rieure mais intĂ©rieure. C’est une rĂ©action Ă  un danger qui est vague, lointain, voire non identifiable.

Vous pouvez ĂȘtre angoissĂ©(e) Ă  l’idĂ©e de perdre le contrĂŽle sans qu’il y ait la moindre raison extĂ©rieure Ă  cela. Vous vous inquiĂ©tez pour un danger que vous redoutez mais qui n’est pas forcĂ©ment rationnel. Lorsque l’anxiĂ©tĂ© devient trop intense, durable et envahissante, elle est qualifiĂ©e de pathologique.

Les symptĂŽmes de l’anxiĂ©tĂ©

L’anxiĂ©tĂ© se manifeste de diffĂ©rentes maniĂšres :

  • Au niveau physique : l’anxiĂ©tĂ© s’accompagne de nombreux symptĂŽmes physiques tels que des tensions musculaires, des nausĂ©es, une sensation d’avoir la bouche sĂšche, une accĂ©lĂ©ration du rythme cardiaque, un essoufflement des vertiges ou Ă©tourdissements, des bouffĂ©es de chaleur ou frissons, des difficultĂ©s respiratoires, une difficultĂ© Ă  dĂ©glutir, une boule dans la gorge ou une transpiration n’étant pas due Ă  la chaleur
  • Au niveau comportemental : l’anxiĂ©tĂ© peut provoquer des comportements d’évitement, une difficultĂ© Ă  agir ou Ă  s’exprimer.

  • Au niveau cognitif et Ă©motionnel : l’anxiĂ©tĂ© se manifeste par une nervositĂ© accrue ou un Ă©tat de panique et au niveau des pensĂ©es (cognitif), se traduisant par une surestimation d’un danger ou une sous estimation de sa capacitĂ© Ă  faire face Ă  un Ă©vĂ©nement. Les symptĂŽmes les plus frĂ©quents sont une inquiĂ©tude forte, des pensĂ©es qui tournent parfois autour de dangers prĂ©sumĂ©s, une sensation qu’il va se produire des choses terribles, des problĂšmes de concentration, un sentiment d’ĂȘtre Ă  cran ou de l’irritabilitĂ©.

Il est nécessaire de chercher à guérir ses troubles panique

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Les différentes formes de troubles anxieux

L’anxiĂ©tĂ© gĂ©nĂ©ralisĂ©e

Le trouble anxieux généralisé (TAG) se caractérise par une angoisse persistante, excessive et continue qui ne se contrÎle pas.

TrĂšs concrĂštement, une personne souffrant d’un TAG va passer la majeur partie de sa journĂ©e Ă  ĂȘtre consumĂ©e par l’inquiĂ©tude qui peut porter sur un sujet particulier ou sur une variĂ©tĂ© de sujets.

Les personnes atteintes d’un trouble anxieux gĂ©nĂ©ralisĂ© ressentent une inquiĂ©tude et une souffrance constantes et ont du mal Ă  maĂźtriser leurs Ă©motions.

L’intensitĂ©, la frĂ©quence ou la durĂ©e de ces inquiĂ©tudes sont excessives par rapport Ă  la situation rĂ©elle. Quel que soit le contenu des prĂ©occupations, les sentiments qui prĂ©dominent sont la peur et l’inconfort.

L’anxiĂ©tĂ© sociale

L’anxiĂ©tĂ© sociale ou phobie sociale se caractĂ©rise par une peur intense associĂ©e Ă  certaines activitĂ©s sociales ou situations de performance oĂč la personne pourrait se sentir observĂ©e embarrassĂ©e, humiliĂ©e ou rejetĂ©e.

TrĂšs concrĂštement, si vous souffrez d’anxiĂ©tĂ© sociale, vous allez redouter ou ĂȘtre gĂȘnĂ©(e) d’ĂȘtre le centre de l’attention ou avoir peur d’ĂȘtre humiliĂ©(e) dans certaines situations sociales comme par exemple prendre la parole devant un groupe de gens, Ă©crire lorsque quelqu’un vous regarde ou manger en public.

L’agoraphobie

L’agoraphobie est un type de troubles anxieux qui se caractĂ©rise par une peur ou une anxiĂ©tĂ© face Ă  l’éventualitĂ© de se trouver dans des situations ou des endroits sans Ă©chappatoire facile ou sans possibilitĂ© d’obtenir de l’aide, en cas de crise d’angoisse aiguĂ«.

Une dĂ©finition plus claire pourrait ĂȘtre la peur de quitter nos espaces de sĂ©curitĂ©, c’est Ă  dire les endroits oĂč nous sentons que nous avons le contrĂŽle de nos Ă©motions par exemple son domicile, son lieu de travail ou encore des lieux que nous connaissons bien, une route que nous empruntons souvent, la maison d’un proche.

TrĂšs concrĂštement, les agoraphobes craignent d’ĂȘtre submergĂ©s par leur anxiĂ©tĂ© ou leurs angoisses lorsqu’ils quittent ces espaces de sĂ©curitĂ© ce qui aura pour consĂ©quences de leur faire perdre leur contrĂŽle et provoquer potentiellement une crise de panique.

L’agoraphobie, c’est donc la peur des situations qui « prĂ©disent » de l’anxiĂ©tĂ©, de la panique ou d’autres symptĂŽmes incapacitants ou embarrassants.

Le trouble panique

Le trouble panique se caractĂ©rise par des attaques de panique (appelĂ©s Ă©galement crises d’angoisse), des Ă©pisodes brusques d’extrĂȘme apprĂ©hension ou de peur intense qui surviennent sans cause apparente.

La panique intense ne dure pas plus de quelques minutes en gĂ©nĂ©ral. Un diagnostic de trouble panique est posĂ© si vous avez eu au moins deux attaques de panique et si aprĂšs au moins l’une de ces crises, vous avez apprĂ©hendĂ© pendant un mois ou plus la survenue d’une nouvelle crise ou que vous vous ĂȘtes inquiĂ©tĂ© des consĂ©quences possibles d’une autre crise.

Les personnes qui souffrent de trouble panique ont parfois peur de leurs symptĂŽmes et consultent pour en trouver la cause organique.

Prendre conscience et guérir ses sentiments d'angoisse

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Comment soigner l’anxiĂ©tĂ© ?

Accepter sa situation pour remédier à ses craintes

L’anxiĂ©tĂ© s’installe petit Ă  petit, inconsciemment et pour apprendre Ă  la gĂ©rer, il est essentiel de commencer par l’accepter avec bienveillance car lorsque nous nous battons avec l’anxiĂ©tĂ© et ses symptĂŽmes, c’est avec nous-mĂȘmes que nous luttons.

Accepter les choses telles qu’elles sont ne signifie pas pour autant voir tout en rose, ni se rĂ©jouir de ce que l’on vit. Non, accepter signifie que nous reconnaissons les difficultĂ©s que nous rencontrons dans notre vie et que nous trouvons une voie pour vivre avec, tout en faisant avancer notre vie.

Adopter un mode de vie sain pour guérir ses inquiétudes

Comment soigner son anxiĂ©tĂ© en prenant soin de son style vie ? Notre Ă©tat physique peut ĂȘtre un facteur dĂ©terminant dans l’apparition d’un trouble anxieux.

Notre sommeil, activité physique ou régime alimentaire sont autant de facteurs qui influent sur notre santé mentale.

  • L’activitĂ© physique : Le sport a un effet anxiolytique comme le prouvent de nombreuses Ă©tudes. Lorsqu’on pratique du sport, le corps sĂ©crĂšte des hormones dites du bonheur ou anti-stress, l’endorphine et la dopamine, qui agissent directement sur le cerveau. Vous avez le choix entre un grand nombre d’activitĂ©s physiques pour rĂ©duire l’anxiĂ©tĂ© donc pratiquez avant tout un sport qui vous plait ! Les exercices aĂ©robiques comme la course, la marche rapide, le vĂ©lo (extĂ©rieur ou intĂ©rieur) et la natation sont gĂ©nĂ©ralement les plus efficaces car ils exigent une activitĂ© soutenue des plus grands muscles, rĂ©duisant la tension de ces muscles et amĂ©liorant le conditionnement cardiovasculaire.
  • Le sommeil : Il est crucial de considĂ©rer le sommeil comme un vĂ©ritable alliĂ© qui nous permet de remettre Ă  zĂ©ro notre niveau d’anxiĂ©tĂ© et de regagner de l’énergie pour mieux affronter nos Ă©motions. En moyenne, un adulte a besoin de 7 Ă  9 heures de sommeil chaque nuit. Le pourcentage de personnes ayant besoin de moins de 7h de sommeil est trĂšs faible, pourtant la moyenne est justement de moins de 7h en France depuis quelques annĂ©es.

Illustration des temps de sommeil nĂ©cessaire pour l'ĂȘtre humain

 

  • L’alimentation : L’impact de l’alimentation sur l’anxiĂ©tĂ© est Ă©vident, mais cette derniĂšre n’a pas toujours l’attention qu’elle mĂ©rite. Pourtant, de nombreuses Ă©tudes montrent qu’il existe un lien entre rĂ©gime alimentaire, stress et anxiĂ©tĂ©. Et dans la mesure oĂč l’anxiĂ©tĂ© a une origine biologique, il n’est finalement pas Ă©tonnant que l’alimentation joue un rĂŽle essentiel. Une alimentation Ă©quilibrĂ©e permet de laisser moins de place Ă  l’anxiĂ©tĂ© au quotidien ! Par exemple, un rĂ©gime excessif en cafĂ©ine ou sucre pourra contribuer Ă  un niveau d’anxiĂ©tĂ© Ă©levĂ©. Éliminez autant que possible les excitants, rĂ©duisez votre consommation de sucre et de produits transformĂ©s et faites attention Ă  certaines habitudes alimentaires qui favorisent Ă©galement le stress et l’anxiĂ©tĂ© comme manger trop vite.

Apprendre à gérer ses pensées pour soigner son anxiété

Les pensĂ©es ont un impact majeur sur un Ă©tat d’anxiĂ©tĂ©. Certaines personnes anxieuses auront par exemple tendance Ă  dĂ©velopper des pensĂ©es nĂ©gatives et dialogues intĂ©rieurs oĂč elles vont imaginer des scĂ©narios hypothĂ©tiques improbables ou catastrophistes.

Pour surmonter un trouble anxieux, l’objectif va ĂȘtre de dĂ©sactiver cette rĂ©ponse Ă  la menace anticipĂ©e et amplifiĂ©e et de prendre de la distance vis-Ă -vis des pensĂ©es anxieuses.

C’est notamment l’objectif des psychothĂ©rapies TCC (ThĂ©rapies comportementales et cognitives) qui sont gĂ©nĂ©ralement privilĂ©giĂ©es dans le traitement des troubles anxieux et notamment de l’anxiĂ©tĂ© gĂ©nĂ©ralisĂ©e.

Si vous souffrez d’un trouble anxieux, vous ĂȘtes comme allergique Ă  l’incertitude de la vie ou de certaines situations, ce qui crĂ©e des inquiĂ©tudes qui sont difficiles Ă  contrĂŽler.

Chaque personne va tenter d’éviter l’incertitude Ă  sa façon. L’objectif d’une thĂ©rapie est d’identifier ces façons pour dĂ©sensibiliser le cerveau et corriger les schĂ©mas de pensĂ©e qui augmentent l’inquiĂ©tude.

On combine Ă©galement ces stratĂ©gies Ă  une thĂ©rapie d’exposition oĂč l’on encourage Ă  s’exposer Ă  l’incertitude que l’on Ă©vite habituellement.

L’exposition peut ĂȘtre en imagination ou en rĂ©el Ă  petites doses, dans un cadre bien dĂ©fini et avec des objectifs rĂ©alistes. L’objectif de l’exposition est d’apprendre que l’incertitude n’est pas aussi dangereuse qu’on peut le croire. 

Penser à respirer réguliÚrement

La relaxation est une technique essentielle pour surmonter un trouble anxieux.

La relaxation, ce n’est pas juste se dĂ©tendre devant la tĂ©lĂ©vision ou dans son bain Ă  la fin de la journĂ©e mĂȘme si bien entendu cela peut aider 🙂 Pour parvenir Ă  surmonter vĂ©ritablement l’anxiĂ©tĂ©, il est nĂ©cessaire de pratiquer rĂ©guliĂšrement et quotidiennement une forme de relaxation profonde comme la respiration abdominale par exemple.

La relaxation profonde est un Ă©tat bien prĂ©cis dont les caractĂ©ristiques sont opposĂ©es Ă  celles du stress ou d’une attaque de panique : la diminution du rythme cardiaque, de la tension musculaire, de la consommation d’oxygĂšne et l’augmentation de l’activitĂ© des ondes alpha du cerveau (associĂ©s Ă  un Ă©tat de dĂ©tente).

Une pratique rĂ©guliĂšre et quotidienne de la relaxation profonde pendant vingt Ă  trente minutes peut Ă©normĂ©ment aider Ă  ĂȘtre dĂ©tendu(e) au quotidien.

Savoir travailler sa respiration

Image par John Hain de Pixabay

​La voie mĂ©dicamenteuse

La prise de mĂ©dicaments peut Ă©galement ĂȘtre un traitement envisagĂ© en cas de trouble anxieux gĂ©nĂ©ralisĂ© particuliĂšrement invalidant. N’hĂ©sitez pas Ă  en parler avec un mĂ©decin gĂ©nĂ©raliste ou un psychiatre pour comprendre si cela peut ĂȘtre adaptĂ© Ă  votre situation.

A Retenir

Comme nous venons de le voir l’anxiĂ©tĂ© est Ă  distinguer de la peur par plusieurs aspects. Cependant, il est impĂ©ratif de prendre au sĂ©rieux et de ne pas en nĂ©gliger les consĂ©quences.

DĂšs lors il est nĂ©cessaire d’en distinguer les premiers symptĂŽmes au niveau du comportement, de l’attitude, de façon Ă  mettre en place des sortes d’actions correctives qui vont nous permettre de mieux vivre au quotidien et mĂȘme retrouver estime de soi et confiance en soi.

En effet, s’il existe des solutions cela nĂ©cessite nĂ©anmoins une rĂ©elle prise de conscience de la situation et une rĂ©elle volontĂ© de trouver des solutions qui ne passent pas forcĂ©ment par les mĂ©dicaments. S’accepter comme on est, assumer son besoin psychologique de reconnaissance et revendiquer ses particularitĂ©s !

Mieux se connaßtre reste une clé essentielle et de simples actions dans notre vie de tous les jours comme apprendre à bien respirer (chose qui nous semble pourtant anodine) ou encore veiller à une bonne hygiÚne alimentaire peuvent avoir des effets rapides sur notre assurance et apporter rapidement une amélioration de notre situation.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager sur vos rĂ©seaux sociaux, cela me fera Ă©normĂ©ment plaisir 😉😉

 
Partager

12 rĂ©flexions au sujet de “➀ Comment soulager ses angoisses ? 5 techniques”

  1. Article trĂšs intĂ©ressant qui est en complete rĂ©sonance avec ce que ressentent nombres des personnes que l’on cĂŽtoie au quotidien … Distinguer la peur de l’angoisse me semble essentiel par le fait que la peur fait appel Ă  notre instinct de survie, donc rationnel, alors que l’angoisse se nourrit de nos craintes irrationnelles. Pour autant que la peur soit un mĂ©canisme de protection, elle ne nous empĂȘche pas de prendre des dĂ©cisions pour avancer dans la vie … par contre l’angoisse est un facteur inhibant qui nous empĂȘche de cheminer sereinement vers ce qui se prĂ©sente devant nous. Par cela je rejoins parfaitement les 4 Ă©tapes pour vaincre nos angoisses qui sont prĂ©sentĂ©es dans l’article … Merci pour ce texte Ă©clairant et prĂ©cis 🙏

     
    RĂ©pondre
    • Merci Ă  vous Eric pour ce retour et ce partage 🙏

       
      RĂ©pondre
      • Merci pour cet article trĂšs intĂ©ressant. J’essaie de penser Ă  bien respirer quand je suis anxieuse et aussi de dormir suffisamment mais je n’avais jamais pensĂ© Ă  l’alimentation 🙂 par contre je bois une tisane tous les soirs pour me dĂ©tendre

         
        RĂ©pondre
  2. Nous avons tous nos dĂ©mons intĂ©rieurs. Merci pour tous ces conseils qui vont permettre d’aider les personnes angoissĂ©s. Je souligne le fait de gĂ©rer ses pensĂ©es qui n’est pas facile parfois 🙂

     
    RĂ©pondre
  3. Un article encore bien dĂ©taillĂ©, avec de nombreuses informations. C’est trĂšs intĂ©ressant !

     
    RĂ©pondre
  4. Merci pr cet article qui donne des conseils trĂšs bĂ©nĂ©fique ! HĂąte pr le prochain article 😉 !

     
    RĂ©pondre
  5. Merci pour cet article trÚs riche et intéressant.
    Il me semble que l’on peut ajouter Ă  cette liste la mĂ©ditation et la gratitude qui sont des armes puissantes dans quĂȘte du bien-ĂȘtre.

     
    RĂ©pondre
    • Tout Ă  fait d’accord avec vous HonorĂ© 🙂🙂 ! Merci pour votre partage

       
      RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.