➀ Comment modifier ses routines quotidiennes pour retrouver de l’assurance ?

45% de nos actions sont des routines.

Les habitudes de vie font partie intégrante de notre quotidien. Il en existe des bonnes : celles qui vont nous aider à atteindre notre idéal.

Mais aussi des mauvaises : celles qui vont nous laisser dans notre zone de confort sans aucune perspective d’Ă©volution.

En somme, ce sont ces 45% qui vont dĂ©terminer les 55% restantes. De ce fait, si vos routines de vie ne sont pas saines, c’est tout votre quotidien qui s’en voit dĂ©tĂ©riorĂ©.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment le simple fait de changer vos habitudes de vie, de persĂ©vĂ©rer peut vous permettre d’augmenter votre niveau de confiance en vous et de commencer une nouvelle vie.

Présentation des auteurs :

Cette semaine c’est au tour de Johanna et Gabriel, de nous parler de leur univers : la vie en van.

Bonjour, nous, c’est Johanna et Gabriel, « vanlifers » Ă  temps plein. A travers notre blog « Objectif vie en van », nous donnons toutes les clĂ©s Ă  nos lecteurs pour vivre sur les routes. Pour mener Ă  bien cet objectif, nous publions des articles sur l’amĂ©nagement de vĂ©hicules, le nomadisme numĂ©rique ainsi que des rĂ©cits d’autres nomades.

Egalement, nous avons dĂ©veloppĂ© un outil permettant d’estimer le coĂ»t de la vie en van en fonction de plusieurs paramĂštres.

Il est nécessaire d'évoluer et de modifier son comportement

Image par Gerd Altmann de Pixabay

DĂ©crivez-moi vos habitudes de vie, je vous dirai qui vous ĂȘtes

Il est extrĂȘmement aisĂ© de juger la qualitĂ© de vie d’une personne en regardant uniquement ses habitudes quotidiennes.

En effet, une personne qui fait du sport, qui mange sainement, qui lit un Ă  deux livre(s) par mois et qui se lance des dĂ©fis aura gĂ©nĂ©ralement plus confiance en elle, qu’une personne qui reste dans sa zone de confort et qui cultive les mauvais usages.

Pourquoi ?

Pas de panique, on vous l’explique tout de suite.

Comment les habitudes de vie font-elles Ă©voluer notre niveau de confiance en soi ?

Quand on adopte une bonne habitude de vie, inconsciemment, on sait qu’elle nous emmĂšne dans la bonne direction (vers notre idĂ©al).

Tout du moins, on sait qu’elle nous aide Ă  accomplir des choses qui ont du sens pour nous.

De plus, les bonnes pratiques ont tendance Ă  favoriser les nouvelles expĂ©riences. Et sachez que plus vous vivrez d’expĂ©riences, plus vous aurez confiance en vous.

Cela vient du fait que lorsqu’on ne vit pas assez d’Ă©checs ainsi que de rĂ©ussites, on se sent infĂ©rieur aux autres. On pense que notre histoire ne vaut pas la peine d’ĂȘtre racontĂ©e.

Inversement, plus on vit d’expĂ©riences, bonnes ou mauvaises, plus on a de choses Ă  raconter et plus on augmente son niveau de confiance en soi.

De mĂȘme, quand on est victime d’une mauvaise habitude, inconsciemment on sait qu’elle nous tire vers le bas ou au mieux, qu’elle nous fait stagner. Ce qui n’est pas trĂšs flatteur, il faut bien se l’avouer :

  • ĂȘtre sur les rĂ©seaux sociaux dĂšs qu’on a un peu de temps de libre,

  • manger quand on s’ennuie,

  • dire « oui » quand on veut dire « non »,

  • s’affaler sur son canapĂ© et mettre son cerveau en off aprĂšs une grosse journĂ©e,

  • couper la parole aux autres,

  • etc.

On sait que ces usages ne sont pas bons pour nous et pour notre dĂ©veloppement, mais on ne peut s’empĂȘcher de les suivre parce qu’ils sont confortables et qu’ils demandent trĂšs peu d’efforts.

Mais connaissez-vous ce vieux dicton qui dit qu’il ne faut jamais abuser des bonnes choses ?

Lorsqu’une habitude paraĂźt confortable, il faut bien garder en tĂȘte que ce n’est qu’Ă©phĂ©mĂšre. En gĂ©nĂ©ral, la culpabilitĂ© d’avoir cĂ©dĂ© vous rattrape rapidement.

C’est ainsi que sur le long terme, les mauvaises « manies » de vie maltraitent votre corps et votre mental (prise ou perte de poids, fatigue, anxiĂ©tĂ©, perte de cheveux, insomnies, etc.).

Comment diffĂ©rencier une bonne d’une mauvaise pratique ?

Il y a précisément deux questions à se poser pour le savoir.

Le but du jeu est d’y rĂ©pondre en toute honnĂȘtetĂ© :

  • Comment et oĂč serai-je dans « x » mois ou « x » annĂ©es si je continue comme ça ?

  • Est-ce que cela me convient ?

De notre cĂŽtĂ©, c’est en nous posant rĂ©guliĂšrement ces questions que nous vivons aujourd’hui notre rĂȘve de « digital nomad« .

En effet, ces deux derniÚres interrogations nous ont poussés à :

  • arrĂȘter nos Ă©tudes aprĂšs un bac+2 et un bac+3,

  • nous lancer dans l’entreprenariat,

  • nous remettre en question et abandonner 3 gros projets,

  • crĂ©er un projet qui nous tient vraiment Ă  cƓur,

  • acheter un van,

  • nous dĂ©velopper personnellement et faire Ă©voluer notre niveau de confiance en nous.

On se rĂ©pĂšte, mais le secret est d’ĂȘtre le plus honnĂȘte possible. Quand vous vous posez ce genre de questions, essayez de ne pas vous mentir !

N’ayez pas honte de vous-mĂȘme. Personne n’ira plonger dans votre tĂȘte pour connaĂźtre vos rĂ©ponses. D’ailleurs, personne ne saura que vous vous ĂȘtes posĂ© ces questions.

LĂąchez vous !

De mĂȘme, Ă  partir d’aujourd’hui dĂšs que vous ferez une action, commencez d’abord par vous demander si cette derniĂšre est une habitude :

  • Faites-vous cette action rĂ©guliĂšrement ?
  • Si oui, questionnez-vous pour savoir si c’est une bonne ou une mauvaise habitude.

Dans la suite de cet article, nous allons voir comment vous pouvez, petit Ă  petit, transformer vos mauvaises habitudes en bonnes Ă  l’aide d’objectifs de cƓur.

Avoir de l'assurance et dégager de la sérénité

Reprendre confiance en soi grñce aux objectifs de cƓur

Quand on vous parle de ce type d’objectifs, on vous parle de buts que vous souhaitez vraiment accomplir. Par exemple :

  • devenir propriĂ©taire,

  • avoir un revenu de X€ par mois,

  • crĂ©er une entreprise,

  • etc.

En effet, de par sa nature, l’homme a des besoins qui lui sont propres.

Ces derniers Ă©voluent en fonction de son environnement, de ses dĂ©sirs ainsi qu’en fonction de ses capacitĂ©s. Pour satisfaire ceux-ci, il s’invente et tente d’atteindre des objectifs.

Ce sont eux les fameux objectifs de cƓur ; des objectifs qui viennent satisfaire un dĂ©sir profond.

Nous venons de voir que les besoins de l’homme Ă©voluent. Cela signifie que dans notre vie, nous allons avoir et nous allons atteindre de nombreux objectifs de cƓur. Certaines personnes vont mĂȘme en avoir plusieurs en mĂȘme temps.

Au passage, c’est ce qu’il se passe dans la majoritĂ© des cas.

De notre cĂŽtĂ©, l’un de nos objectifs Ă©tait celui de passer d’une vie de sĂ©dentaire Ă  une vie de nomade. Cela pour satisfaire nos besoins de dĂ©couvertes, de libertĂ©, de reconnexion avec la nature et de voyage.

En quoi avoir des objectifs de cƓur permet-il de reprendre de l’assurance ?

D’aprĂšs vous, quelle sera la personne la plus susceptible d’avoir un haut niveau de confiance en soi entre :

  • Pierre : qui n’aime pas son boulot et qui est timide. Qui n’a qu’une envie, c’est d’ĂȘtre en week-end pour passer deux jours Ă  regarder des films, se reposer ou se balader et qui se dĂ©valorise en passant son temps Ă  envier l’existence des autres.

  • ou bien Paul : qui ne connaĂźt pas la routine, qui se connaĂźt sur le bout des doigts, qui cherche constamment Ă  faire de nouvelles expĂ©riences, qui a un job qui lui apporte satisfaction et perspectives d’Ă©volution, qui sait parfaitement oĂč il va et pourquoi il y va.

On a pris deux cas trĂšs extrĂȘmes, mais l’idĂ©e reste la mĂȘme.

C’est effectivement bel et bien Paul qui sera le plus susceptible d’augmenter son niveau de confiance en lui. Tout simplement parce qu’il a une vie qui l’inspire.

En effet, il a des objectifs, il sait exactement oĂč il va, il sait ce qu’il veut, il fait en sorte d’arriver Ă  ses fins.

Quand on a la mĂȘme vie que Paul, on ne peut qu’aller dans la bonne direction :

  • on n’a plus peur de se mettre en avant (on aime sa propre vie et on respecte celle des autres)

  • on arrĂȘte d’imaginer le pire parce qu’on a dĂ©jĂ  connu des Ă©checs (imaginer le pire devient plus difficile quand on a dĂ©jĂ  connu des Ă©checs et qu’on s’est toujours relevĂ©)

  • on n’a plus l’impression de passer Ă  cĂŽtĂ© de sa vie

Mais voilĂ , pour devenir un Paul, c’est-Ă -dire pour avoir des objectifs de cƓur, pour changer ses habitudes de vie et pour reprendre confiance en soi, il faut tout d’abord apprendre Ă  se connaĂźtre.

Et plus particuliĂšrement, connaĂźtre ses valeurs.

C’est justement ce que nous allons voir dans la prochaine partie.

Comment savoir ce que l’on veut au plus profond de nous ?

Personne ne peut admettre se connaĂźtre Ă  100%. En fait, c’est un travail de recherche Ă©norme qui prend une vie entiĂšre.

Mais cela ne doit pas vous décourager.

Bien au contraire.

Ce qui vous attend, si vous ne menez pas ces petites recherches au quotidien, n’est pas trĂšs glorieux.

Ainsi, si vous souhaitez développer de nouvelles habitudes de vie et reprendre confiance en vous, voici les 3 premiÚres pierres à poser :

Identifier ses forces et ses faiblesses dans la vie de tous les jours

Pendant une semaine, notez toutes les activités que vous faites et attribuez leur une note allant de 1 à 10.

1 signifie que faire cette tĂąche ne vous apporte aucun plaisir et 10, que cette action vous apporte un plaisir trĂšs intense.

L’un des nombreux symptĂŽmes d’une tĂąche notĂ©e 10 est le fait que vous ne voyez plus le temps passer.

Au bout d’une semaine, analysez vos rĂ©sultats. Maintenant, demandez-vous pourquoi certaines notes sont plus basses que d’autres. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

Pourquoi une semaine ?

Parce que nous pensons que c’est une bonne durĂ©e pour analyser votre vie.

Cependant, il ne faut pas faire plus court. Et si vous décidez de vous noter sur une plus longue période, faites-le.

C’est justement une trĂšs bonne habitude de vie Ă  prendre : on appelle ça l’introspection.

Avant de quitter notre vie de sédentaire pour une vie nomade, nous avions beaucoup de notes en dessous de 5 et peu au-dessus.

C’est Ă  ce moment-lĂ  que nous avons tirĂ© la sonnette d’alarme.

Cerner ses valeurs

Un moyen simple d’identifier vos valeurs est de trouver des choses qui vous inspirent et de vous demander pourquoi vous les trouvez inspirantes.

De notre cĂŽtĂ©, on aime beaucoup regarder des vidĂ©os sur la vie en van, l’amĂ©nagement de vĂ©hicules, des documentaires sur l’entreprenariat, ou encore des documentaires sur ARTE…

On aime ces vidĂ©os pour le cĂŽtĂ© crĂ©atif, manuel et DIY (« Do It Yourself » c’est Ă  dire « Faites le par vous mĂȘme).

On peut donc en déduire que nos valeurs incluent :

  • la crĂ©ativitĂ©,

  • l’ambition,

  • l’autonomie,

  • la connaissance,

  • ainsi que la dĂ©couverte.

Si vous n’avez pas d’idĂ©e de valeurs, laissez-vous guider avec cette liste. Et voyez celles qui collent le mieux avec les choses qui vous inspirent.

Raccrocher sa vie Ă  ses valeurs

Maintenant que vous savez plus ou moins ce que vous aimez et que vous connaissez quelques-unes de vos valeurs, il est temps de vous demander ce que vous pouvez mettre en place pour mettre ces derniĂšres au premier plan de votre vie.

Si nous nous prenons encore pour exemple, l’une de nos valeurs phare est la crĂ©ativitĂ©.

Nous avons donc fait du blogging notre activitĂ© principale (rĂ©daction d’articles, crĂ©ation de « posts » sur les rĂ©seaux sociaux, veille permanente pour trouver de nouvelles idĂ©es, etc.). Cela nous permet de continuellement Ă©veiller nos sens.

Nous savons que nous ne sommes pas faits pour des tĂąches rĂ©pĂ©titives qui ne demandent que trĂšs peu d’imagination et de rĂ©flexion.

Cela dit, nous connaissons de nombreuses personnes qui prĂ©fĂšrent cela Ă  un quotidien oĂč il faut constamment inventer de nouvelles choses.

Ces personnes ont sans doute des valeurs prédominantes comme la logique, le contrÎle ou encore, la lucidité.

Repassez rĂ©guliĂšrement sur ces 3 points, au mieux tous les 6 mois afin d’adopter vos nouvelles valeurs le plus rapidement possible.

On se rĂ©pĂšte, mais s’il y a bien une bonne habitude de vie Ă  prendre pour dĂ©velopper sa confiance en soi, c’est celle-ci.

Conseil : Ă©crivez dĂšs aujourd’hui dans votre agenda, pour dans 6 mois : « semaine d’introspection » durant laquelle vous Ă©couterez votre corps ainsi que vos envies.

Répétez cette action tous les 6 mois.

Vous pouvez Ă©galement trouver votre IkigaĂŻ.

Comment trouver des objectifs de cƓur ?

GrĂące Ă  cette semaine d’introspection, vous allez enfin pouvoir prendre des dĂ©cisions en fonction de vos valeurs.

De lĂ  vont dĂ©couler tous vos objectifs de cƓur.

C’est effectivement en Ă©coutant nos valeurs de libertĂ© et de dĂ©couverte que nous avons dĂ©cidĂ© de devenir « digital nomad » et de travailler tout en voyageant.

Ainsi, Ă©coutez-vous.

Votre subconscient est constamment en train de vous envoyer des signaux. Il suffit de les rĂ©ceptionner et d’apprendre Ă  les dĂ©chiffrer.

Ce n’est pas un exercice simple dans le sens oĂč vous ne saurez jamais si vous allez dans la bonne direction. Sachez qu’il n’existe pas de mauvaise rĂ©ponse.

Seuls le temps, ainsi que vos introspections, pourront vous Ă©clairer et vous dire si vous ĂȘtes sur la bonne route.

Maintenant que tout le travail de fond est terminĂ©, nous pouvons passer au plus important de l’article : la mise en place de nouvelles habitudes de vie.

Avoir de l'aplomb et du sang-froid

Changer ses habitudes de vie et reprendre confiance en soi

Le jour oĂč nous avons compris que ce que nous voulions au plus profond de nous Ă©tait de vivre en van Ă  l’annĂ©e, notre premiĂšre rĂ©action a Ă©tĂ© : « c’est impossible ».

Nous savions que des gens le faisaient dĂ©jĂ  puisque nous suivions leurs aventures sur YouTube, mais intĂ©rieurement, la vie sur les routes n’Ă©tait qu’un fantasme pour nous.

Et vous savez quoi ? Nous avons passé plus de 4 ans à nous dire ça.

4 longues annĂ©es Ă  se faire rĂȘver en se rĂ©pĂ©tant des phrases comme :

  • « quand on aura un van nous ferons telles choses »

  • « quand on sera sur la route, nous serons libres et nous pourrons travailler en voyageant »

  • « si on achĂšte un fourgon, nous l’amĂ©nagerons de telle maniĂšre, avec tels matĂ©riaux… »

La vĂ©ritĂ©, c’est que ça nous a bousillĂ©s.

Quand on rĂȘve trop longtemps sans oser le changement, sans oser passer Ă  l’action, la vie comble le manque par des activitĂ©s : Ă©tude, travail, projets, etc.

C’est-Ă -dire que nous avons passĂ© plus de 1 460 jours de notre vie Ă  penser que nous Ă©tions en train de travailler/Ă©tudier pour pouvoir nous acheter un van dans quelques mois (annĂ©es).

Non, ça, c’est ce qu’on essayait de se dire pour faire passer la pilule.

Voilà comment on voit les choses : on a passé 1 460 jours à se trouver des excuses.

Alors on a dit stop !

Et c’est lĂ  que tout s’est accĂ©lĂ©rĂ©. En seulement 1 mois et demi, nous avons rĂ©alisĂ© notre rĂȘve.

Comment ?

On a mis en place 3 nouvelles habitudes de vie :

  • Oser

  • PersĂ©vĂ©rer

  • Foncer

Et ça n’a pas Ă©tĂ© simple.

Ces 3 manies ne sont pas naturelles pour nous, loin de lĂ .

Mais nous allons vous expliquer comment nous avons réussi à le faire et comment, vous aussi, vous pouvez mettre en place de nouvelles traditions de vie pour reprendre confiance en vous et enfin vivre la vie qui vous inspire.

Changer ses routines est difficile, mais pas impossible

Notre quotidien est constituĂ© d’habitudes qui nous aident Ă  rester dans notre zone de confort. Dit comme ça, ça a l’air plutĂŽt sympa. Tout le monde aime le confort.

Oui, mais non.

En fait, ce qu’il se passe tranquillement dans votre dos, c’est que vous n’accomplissez plus rien.

Vous vivez de moins en moins de nouvelles expériences et votre niveau de bonheur chute à vitesse grand V emportant dans cette derniÚre quelques morceaux de confiance en vous.

Souvenez-vous :

  • Plus vous vivrez d’expĂ©riences, plus vous aurez confiance en vous.

  • Moins vous vivrez d’expĂ©riences, moins vous aurez confiance en vous.

Et le pire dans cette histoire, c’est qu’il est incroyablement difficile de changer ses habitudes pour se construire un environnement qui favorise les nouvelles expĂ©riences.

En effet, votre subconscient a horreur de tout ce qui est nouveau. Il voit ça comme de l’insĂ©curitĂ©. Et qui dit insĂ©curitĂ©, dit peur et inaction.

Et si jamais vous parvenez Ă  passer outre cette sensation d’insĂ©curitĂ© :

  • Vous serez confrontĂ© Ă  la dĂ©sorientation due au changement d’habitude,

  • Vous subirez un dĂ©senchantement de votre objectif de cƓur/rĂȘve et donc, une baisse de motivation.

Ainsi, changer ses habitudes de vie est possible, mais demande une grande Ă©coute de soi et de nombreux efforts.

Comment changer ses pratiques de vie quotidiennes ?

La clé pour durablement changer ses habitudes de vie est la douceur. Ne vous brusquez pas.

Cela peut paraĂźtre contre intuitif, mais croyez-nous, il vaut mieux prendre son temps plutĂŽt que de se voir abandonner rapidement.

Ainsi, avancez Ă©tape par Ă©tape.

Pour cela, mettez en place des « OKR » (« Objectives and Key Results »). Si vous ne savez pas encore ce que c’est, pas de panique, on va le voir ensemble.

Reprendre confiance en soi grùce à des objectifs précis

En général, on utilise cette méthode pour mener à bien nos projets. Mais il se trouve que changer ses habitudes de vie pour reprendre confiance en soi est justement un trÚs beau projet.

Un « OKR » comprend un objectif prĂ©cis (votre objectif de cƓur par exemple) et 3 Ă  5 rĂ©sultats clĂ©s. Ces trois derniers nous permettront de suivre l’Ă©volution de l’objectif.

Si c’est un peu flou pour vous, lisez plutĂŽt ça :

  • objectif principal : vivre en van en 31 jours.

  • 1er rĂ©sultat clĂ© : passer la barre des 500€ par mois avec notre blog (pour amortir les frais du van et s’assurer que notre projet de vie nomade est viable).

  • 2Ăšme rĂ©sultat clĂ© : augmenter le nombre de visites de notre blog de 30%.

  • 3Ăšme rĂ©sultat clĂ© : visiter 1 Ă  2 fourgon(s) par semaine (pour nous donner envie et nous aider Ă  trouver des opportunitĂ©s).

  • 4Ăšme rĂ©sultat clĂ© : se faire 3 Ă  4 amis « vanlifers » pour nous faire conseiller et aider.

Les rĂ©sultats clĂ©s doivent ĂȘtre liĂ©s Ă  l’objectif principal et sont lĂ  pour permettre d’Ă©valuer sa rĂ©alisation.

Ensuite, tout au long de votre cheminement vers votre objectif, il va falloir suivre les rĂ©sultats clĂ©s. C’est en pourcentage de rĂ©alisation que tout se calcule. Pour nous, ça a donnĂ© ça :

  • 1er rĂ©sultat clĂ© : on a rĂ©ussi Ă  gĂ©nĂ©rer 250€ par mois avec notre blog. On a donc atteint notre objectif de 500€ Ă  50%.

  • 2Ăšme rĂ©sultat clĂ© : on a rĂ©ussi Ă  augmenter le nombre de visites de notre blog de 22%. On a donc atteint notre objectif de 30% Ă  environ 75%.

  • 3Ăšme rĂ©sultat clĂ© : pendant un peu moins de 30 jours, on a visitĂ© un Ă  deux fourgon(s) par semaine. On a donc atteint notre objectif de visites Ă  100%.

  • 4Ăšme rĂ©sultat clĂ© : on a rĂ©ussi Ă  se faire 2 amis pour nous conseiller. On a donc atteint notre objectif d’amis « vanlifers » Ă  plus ou moins 80%.

Et si on fait la moyenne de tous ces pourcentages : (50+75+100+80) / 4 = 76%.

On peut en déduire que nous avons atteint notre objectif de vie en van à 76%.

« Mais, vous avez rĂ©ussi Ă  atteindre votre objectif de cƓur de vivre en van, donc pourquoi vous n’ĂȘtes pas Ă  100% ? »

TrĂšs bonne question.

Tout simplement parce que nous ne gagnons pas encore assez d’argent avec nos projets.

Et entrent le carburant, les pannes et les activités, la vie de nomade à un certain coût.

Il nous faut donc maintenant créer des « OKR » pour nous aider dans nos objectifs financiers.

D’ailleurs, petit apartĂ©, vous voyez que notre objectif de cƓur a Ă©tĂ© atteint et il a dĂ©bloquĂ© un nouveau dĂ©sir : celui de la sĂ©curitĂ© financiĂšre. Nous allons donc mettre en place des routines de vie pour satisfaire cet objectif.

Comment les objectifs bien définis font-ils pour transformer nos habitudes de vie ?

Le fait de pouvoir traquer en temps rĂ©el l’avancĂ©e en pourcentage de vos objectifs de cƓur est enthousiasmant.

En effet, cela vous aide Ă  prendre de nouvelles routines afin de rester sur le droit chemin.

De notre cĂŽtĂ©, cela nous aura permis d’adopter 3 nouvelles habitudes de vie Ă  notre quotidien :

  • foncer (mettre en place des stratĂ©gies rapidement pour dĂ©velopper notre blog).

  • persĂ©vĂ©rer (trouver des pĂ©pites sur le site leboncoin, mais se prendre des vents parce que des acheteurs ont Ă©tĂ© plus rapides que nous).

  • oser (discuter et sympathiser avec des inconnus).

Il n’existe pas de mauvaises pratiques du moment qu’elles vous challengent et vous poussent vers la rĂ©alisation de vos objectifs de cƓur.

Ainsi, prenez le temps de construire des « OKR ». Si besoin, prenez une semaine.

C’est un temps qui va ĂȘtre trĂšs rapidement rentabilisĂ© puisqu’on parle ici d’accomplissement, de confiance en soi, d’estime de soi et de bonheur.

Lorsque vous aurez vos « KR » (RĂ©sultats clĂ©s), une bonne technique consiste Ă  les dĂ©couper en petits objectifs facilement atteignables quotidiennement. Cela vous permettra d’en faire un peu tous les jours et de garder un rythme sans trop vous faire de mal.

Quand on parle d’habitudes, la rĂ©gularitĂ©, c’est ce qu’il y a de mieux.

Oser Ă©voluer, changer pour grandir !

Comment faire face aux freins grĂące aux rites ?

Changer ses habitudes de vie pour reprendre confiance en soi est une aventure difficile. Et comme toute aventure, il y a des obstacles qui peuvent vous ralentir voire mĂȘme vous donner envie d’abandonner.

Pour changer vos rites de vie, nous relevons trois grands freins :

L’entourage et la pensĂ©e collective

Ce n’est ni plus ni moins ce que votre entourage pense de votre objectif de cƓur.

Pour nous, c’Ă©tait clairement le plus gros frein (et ça l’est encore un peu aujourd’hui on doit bien l’avouer).

Il faut savoir que malgrĂ© les belles photos sur Instagram sur lesquelles on a l’impression que la vie en van est toute rose, ça reste un mode de vie qui est trĂšs mal vu du grand public :

  • punk Ă  chien ;

  • SDF ;

  • profiteurs ;

  • vacanciers…

La liste est longue. Effectivement, il y a autant de clichĂ©s sur la « vanlife » et les nomades qu’il y a de sĂ©dentaires.

Mais voilĂ , c’est un frein.

Entendre les doutes de votre entourage peut clairement vous pousser Ă  renoncer Ă  votre rĂȘve. Il faut rĂ©ussir Ă  passer outre.

Affirmez votre choix. Les gens n’aiment pas ce qui est diffĂ©rent et ce qui ne rentre pas dans leurs schĂ©mas mentaux. Acceptez ça et vous ferez tomber ce frein petit Ă  petit.

La motivation et la persévérance

Ce frein dĂ©coule du premier. Vous vous remettez en question, vous ne voyez pas les rĂ©sultats arriver (d’oĂč l’importance de mettre en place des « OKR »).

Au début, tout est tout beau. Tout vous semble facile et réalisable ; vous avez allumé le feu sacré.

Cependant vous devez mettre des actions en place pour ne pas abandonner et ne pas laisser le feu s’Ă©teindre.

Quand vous ressentez une baisse de motivation, remĂ©morez-vous pourquoi vous vous ĂȘtes lancĂ© et pourquoi vous avez dĂ©cidĂ© d’accepter le changement de votre confort.

Ce n’est que sur le long terme que vous pourrez changer vos habitudes de vie.

Ne pas savoir exactement ce que l’on veut

C’est sĂ»rement la partie la plus importante de cet article.

Tout du moins, c’est grĂące Ă  ce que nous allons vous dire ci-dessous que vous allez pouvoir progressivement reprendre confiance en vous.

On l’a vu un peu plus haut, il faut toute une vie pour apprendre Ă  se connaĂźtre. Habituez-vous Ă  faire des mauvais choix.

Le but du jeu est de s’en rendre compte le plus rapidement possible afin de rectifier le tir.

Oui, mais comment faire ?

Toutes les semaines, tous les dimanches par exemple, analysez votre niveau de bonheur du moment sur une Ă©chelle de 1 Ă  10. Un peu comme l’exercice que nous avons vu prĂ©cĂ©demment finalement. 1 reprĂ©sente le niveau de bonheur le plus bas et 10, le plus haut.

Ensuite, creusez autour de cette note. Par exemple, si vous vous ĂȘtes donnĂ© moins que 7, c’est que quelque chose ne va pas. Demandez-vous pourquoi. Passez en revue toutes vos activitĂ©s de la semaine (travail, projet perso, vie de couple).

Pour toutes ces catĂ©gories, donnez-vous une fois de plus une note de 1 Ă  10. A chaque fois, demandez-vous pourquoi vous n’avez pas mis 8 Ă  la place de 7, 4 Ă  la place de 1.

Tirez-en des conclusions et mettez en place de nouvelles stratĂ©gies. Petit Ă  petit, vous apprendrez Ă  vous connaĂźtre et vous rĂ©ussirez mĂȘme Ă  trouver de nouveaux objectifs de cƓur et Ă  adapter les vĂŽtres. Être dĂ©terminĂ© vers votre objectif est la clĂ© !

Résumé pour transformer ses habitudes de vie

Conclusion

45% de nos actions sont des habitudes.

Ces actions forgent les 55 autres pourcent de nos journĂ©es. C’est Ă©norme, surtout quand on sait que le secret pour reprendre confiance en soi, rĂ©side indirectement dans vos routines.

Si vous n’avez pas un mode de fonctionnement en accord avec vos objectifs ainsi qu’avec vos rĂȘves, vous courez le risque de vous sous-estimer.

Vous vous mettrez alors Ă  penser que votre vie n’a pas d’intĂ©rĂȘt comparĂ©e Ă  celle de Jean-Paul qui semble rĂ©ussir tout ce qu’il entreprend.

Il est donc primordial de vous trouver un objectif de cƓur qui vous forcera à vous bouger, à changer vos habitudes pour qui sait une jour oser changer de vie.  

Pour rappel, un objectif de cƓur dĂ©coule directement de vos besoins, vos dĂ©sirs et de votre environnement.

Cependant, s’y tenir n’est pas Ă©vident. Notamment Ă  cause des nombreux freins qui vont constamment vous tirer vers le bas.

C’est pourquoi il est plus qu’intĂ©ressant de mettre en place des « OKR » (Objectives & Key Results) afin de suivre votre Ă©volution.

Voici un mini plan d’action pour appliquer dĂšs aujourd’hui les concepts de cet article :

  1. Identifiez quelques-unes de vos mauvaises habitudes de vie (que vous pensez mauvaises).

  2. Demandez-vous en quoi elles sont mauvaises.

  3. Trouvez-vous un objectif de cƓur pour vivre sans regrets (que voulez-vous faire/ĂȘtre dans 6 mois ? Et dans 5 ans ? Et dans 10 ans ?).

  4. Pour cet objectif, utilisez la méthode « OKR » qui vous aidera à suivre votre progression.

  5. Pour chaque « résultat clé » (KR), identifiez de potentiels freins

  6. Mettez en place des actions quotidiennes ou hebdomadaires pour garder un rythme, prendre de nouvelles habitudes de vie plus facilement et ne pas abandonner.

  7. Dans votre agenda (Google Agenda par exemple), bloquez des créneaux pour réaliser ces actions et jurez-vous de vous y tenir.

  8. Partagez dans l’espace commentaires de cet article : vos mauvaises habitudes de vie, votre objectif de cƓur ainsi que votre « OKR ».

La derniĂšre Ă©tape permet « d’officialiser » votre dĂ©marche et d’inspirer les autres lecteurs du blog. C’est une dĂ©marche gagnant-gagnant et Ă©galement une bonne habitude Ă  prendre ;).

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉ch

 
Partager

10 rĂ©flexions au sujet de “➀ Comment modifier ses routines quotidiennes pour retrouver de l’assurance ?”

  1. Je suis admiratif de ton parcours et de ton pragmatisme pour avoir accompli ton rĂȘve de coeur Gabriel. J’ai beaucoup aimĂ© parcourir ton article et cela m’a inspirĂ© pour recadrer certains aspects de ma vie. Alors, une mauvaise habitude que j’ai ? Je dirai celle lĂ  : quand je sors mon tĂ©lĂ©phone pour du professionnel, j’ai tendance Ă  y passer plus de temps que prĂ©vu (je parle de « non-temps ») Ă  cause de toutes les distractions que l’ont connaĂźt sur les rĂ©seaux sociaux et toutes autres appli pas forcĂ©ment utile.

    Je vais m’efforcer Ă  l’avenir de faire baisser cette mauvaise habitude au maximum.

    Merci pour cet article trùs complet 🙂

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce partage David ! et je dirais que la prise de conscience du problĂšme est dĂ©jĂ  une bonne premiĂšre Ă©tape.

       
      RĂ©pondre
  2. Merci pour cet article inspirant et motivant ! Il est trĂšs important de comprendre quel est notre objectif de cƓur et quelles sont les choses qui nous empĂȘchent de l’atteindre. Nous devons Ă©galement rĂ©aliser ce dont nous avons besoin et quelles habitudes crĂ©er pour y parvenir. Merci encore!

     
    RĂ©pondre
  3. excellent merci – comment as-tu calculĂ© le 45% ? Je suis curieuse. Et j’adore ta suggestion d’analyser le niveau de plaisir d’une tĂąche dans notre routine. Personnellement je dĂ©teste faire du mĂ©nage alors j’ai rapidement dĂ©cidĂ© de faire Ă  mesure et changer ma routine – comme ça ne n’accumule pas.

     
    RĂ©pondre
  4. Bien bel article Nicolas !!!
    Ma mauvaise habitude est la cigarette !!! Je dois régler ce problÚme !!!!
    En ce qui conserne les taches a accomplir tous les jours, j’ai une appli pour ça. Et je ne me couche pas tant que ce n’est pas fait !!!
    Bonne soiré

     
    RĂ©pondre
    • Ahah tous les moyens sont bons tant qu’ils sont adaptĂ©s Ă  notre personnalitĂ© 🙂

       
      RĂ©pondre
  5. J’ai pris beaucoup de plaisir Ă  lire cet article et je retiens particuliĂšrement ces deux phrases qui ont eu une rĂ©sonance particuliĂšre: « Comment et oĂč serai-je dans « x » mois ou « x » annĂ©es si je continue comme ça ? » et « Est-ce que cela me convient ? » …

     
    RĂ©pondre
    • Hello Eric 👋

      Je pense que c’est sĂ»rement le plus important de l’article. C’est en tout cas ce qui nous permet de rĂ©guliĂšrement nous remettre en question.

      En revanche, le plus dur reste ensuite le changement qu’il y a derriĂšre 😉

       
      RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.