➀ Comment utiliser le MBTI pour devenir une meilleure personne ? (VIDEO)

Comment j’utilise le MBTI au quotidien pour devenir meilleur ?

Dans cette vidĂ©o je vais essayer de vous prĂ©senter, vous expliquer, comment moi qui ai dĂ©couvert le MBTI il n’y a pas si longtemps mais qui m’en suis pris de passion, comment je l’utilise.

Le MBTI est une arme incroyable de connaissance de soi et bien plus !

Donc, comment je fais au quotidien et comment je l’utilise pour devenir meilleur, devenir une plus belle personne, pour m’amĂ©liorer ?

Alors en fait il y a trois façons diffĂ©rentes Ă  mes yeux, trois utilisations diffĂ©rentes que j’ai classĂ©es et que je vais vous prĂ©senter maintenant.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Utiliser le MBTI pour son propre DĂ©veloppement

La premiùre, des grandes utilisations que l’on peut faire du MBTI et que je cherche à promouvoir prioritairement sur ce blog, est avant tout pour soi.

Le MBTI est un outil de comprĂ©hension de son fonctionnement personnel d’une puissance gigantesque.

C‘est une « arme de destruction massive » pour moi !

Il y a eu l’invention de l’Ă©lectricitĂ©, l’invention d’internet, l’invention de de la machine Ă  vapeur… Et il y a le MBTI !

Donc en quoi le MBTI est incroyable pour la connaissance de soi ?

C‘est tout simplement et surtout pour l’acceptation de soi !

En plongeant Ă  la dĂ©couverte de soi, alors qu’il existe plein d’outils pour cela.

Dans ce but, sur ce blog, je cherche Ă  dĂ©mocratiser le MBTI, et je peux vous dire que le jour oĂč j’ai lu mon profil, qui avait Ă©tĂ© dĂ©terminĂ© par un professionnel, j’ai lu toute ma vie !

Je suis peut-ĂȘtre une caricature de mon profil (parmi les 16 de la matrice), mais la description de l’ESFJ, Ă©tait d’une fiabilitĂ© et d’une prĂ©cision telles que j’ai Ă©tĂ© scotché !

Ce n‘est pas compliquĂ©… J‘avais lu ma vie !

J‘avais mĂȘme parlĂ© Ă  des gens autour de moi, de ma famille, qui me connaissaient et mĂȘme eux ne savaient pas certains dĂ©tails de mon profil psychologique pourtant Ă©crits sur le compte rendu.

Donc ce jour-lĂ  j’ai pris conscience que ce que je prenais pour des dĂ©tails personnels ou des dĂ©fauts qui m’étaient propres et que je voulais corriger Ă©taient en moi.

Parce que je ne comprenais pas pourquoi j’avais :

  • pourquoi j’avais peur de l’inconnu,
  • pourquoi je redoutais de sortir des sentiers battus,
  • pourquoi j’aimais tant les routines,
  • et de maniĂšre gĂ©nĂ©rale tous les aspects « un peu nĂ©gatifs » de mon mon profil, que je n’accepte pas en moi


Tout Ă©tait Ă©crit dans le descriptif du profil, ce qui signifiait en fin de compte, que finalement, ce n‘Ă©tait pas quelque chose que j’avais voulu, quelque chose de conscient, mais quelque chose qui est paramĂ©trĂ© en moi !

Le jour oĂč j’ai compris cela, j’ai fait un bond quantique vers ma propre Ă©volution, puisque je me suis dit : « inutile d’attendre il me suffit de travailler sur certains aspects de ma personnalité ».

DĂšs lors je savais que ce nĂ©tait pas de ma faute mais que j’étais paramĂ©trĂ© de cette façon.

Cependant, il est possible de grandir ! Chacun peut évoluer !

Je présente donc plus le MBTI comme un outil de connaissance et de découverte de soi et de prise de conscience.

Le jour oĂč j’ai acceptĂ© que j’Ă©tais comme ça j’ai pu commencer Ă  travailler sur mon Ă©volution ! Selon moi, c’est cela la plus grande utilitĂ© du MBTI.

VoilĂ  donc l’une des principales raisons qui font que je considĂšre cet outil comme rĂ©volutionnaire !

Gagner en tolérance grùce à la psychologie

La deuxiÚme utilité potentielle de cet outil, quand on le maßtrise un peu mieux, est vis-à-vis des autres.

C‘est Ă  dire que quand on comprend qu’une personne rĂ©agit de telle ou telle maniĂšre (Ă  commencer par soi-mĂȘme) ce n’est pas uniquement de façon intentionnelle.

C‘est Ă  dire que chaque personne est diffĂ©rente du fait de son paramĂ©trage personnel et neurologique.

Cet aspect de notre personne est innĂ© et nous l’avons en nous depuis notre naissance.

En comprenant et en admettant cela, on gagne en tolérance.

Je vous mets les liens vers le blog dans la description de la vidĂ©o pour vous permettre de dĂ©couvrir les quatre « tempĂ©raments ». Cela vous permettra de commencer Ă  dĂ©fricher les grandes lignes de votre personnalitĂ© et de commencer un magnifique chemin de dĂ©couverte de vous-mĂȘme.

Commençons par évoquer les profils de personnalités célÚbres.

Si l’on prend par exemple Gandhi, il faisait partie des NF (des idĂ©alistes) Ă  la fois intuitif dans la façon de recueillir les informations et « feeling » dans la maniĂšre de rĂ©agir.

Et donc un idĂ©aliste comme Gandhi a des qualitĂ©s extraordinaires mais s’il cherche Ă  s’amĂ©liorer il peut tout de mĂȘme travailler ses points faibles.

En tant qu’INFJ, Gandhi n’avait pas du tout les pieds sur terre et n’était pas vraiment fait pour les activitĂ©s pratiques de la vie.

« Faire les courses », « penser Ă  payer les factures »  ce genre d’activitĂ©s du quotidien les dĂ©passe.

Ces activités passent au second plan.

A la limite mĂȘme, un idĂ©aliste peut aller jusqu’à oublier de manger pendant 24 heures


VoilĂ  donc dans les grandes lignes ce que je sais de Gandhi sans mĂȘme l’avoir jamais rencontrĂ©.

Donc si je rencontre une personne d’un profil « idĂ©aliste » (NF) et qu’elle me dit ne pas avoir pensĂ© Ă  payer les factures ou ĂȘtre allĂ©e faire les courses… Je ne vais pas la juger (aussi sĂ©vĂšrement) que si c’Ă©tait un profil comme le mien !

En effet, Ă©tant d’un profil SJ, du tempĂ©rament Gardien des traditions, j’ai un grand sens pratique.

Les 4 profils « gardiens » ont le sens du pratique, le sens du « il faut faire des tùches » etc. mais ne sont pas doués pour les domaines liés à la créativité, ou pour se projeter dans le futur

Donc, en tant que gardien des traditions, si je sais que Gandhi est « idéaliste » (au sens MBTI du terme), je vais le juger beaucoup moins sévÚrement. Ainsi on peut gagner en tolérance !

Concernant les profils psychologiques NF, « idéalistes » par exemple, il faut juste comprendre que notre société actuelle, que le monde dans lequel on évolue au 21e siÚcle, est un monde qui a été construit par les SJ, par les profils comme le mien, par des gardiens.

Un monde tournĂ© vers le pratique, vers le concret… C‘est ce qui fait, que dans le monde d’aujourd’hui les « idĂ©alistes » ont plus de mal que les autres profils Ă  trouver leur place dans la SociĂ©tĂ©.

Si l’on prend, maintenant l’exemple de Donald Trump, qui fait partie des profils SP (des artisans de projets), et bien si je le juge sur le plan de sa sensibilitĂ© pour l’art, ou sur celui de sa sensibilitĂ© et de sa comprĂ©hension humaniste, je pourrais ĂȘtre trĂšs sĂ©vĂšre avec lui.

Je prends volontairement le cas de Donald Trump parce que je sais que c’est un personnage trĂšs clivant.

Donc, sans le porter forcĂ©ment dans mon cƓur, je sais que sa principale force c’est d’ĂȘtre un vĂ©ritable bulldozer.

Il a une grande capacitĂ© Ă  entraĂźner les gens derriĂšre lui parce qu’il a toujours 1000 idĂ©es Ă  la minute, il est toujours prĂȘt Ă  lancer des tas de projets qu’il ne mĂšnera pas toujours au bout certes
 Mais il a cette force d’ĂȘtre un vĂ©ritable moteur dans une Ă©quipe !

Le revers de la mĂ©daille, est que son point faible est qu’il a du mal Ă  aller au bout des choses ou Ă  savoir Ă©couter autrui, Ă  ĂȘtre empathique avec les gens.

Je pourrais prendre chacun des quatre tempĂ©raments et et donner les grands points faibles, mais tout ça est dĂ©jĂ  Ă©crit dans les descriptions que j’en fait sur le blog.

Gagner tolĂ©rance, parce que l’on comprend que nous sommes tous paramĂ©trĂ©s diffĂ©remment, est la seconde utilitĂ© du MBTI.

Plonger dans son inconscient pour accélérer sa propre croissance

La troisiĂšme grande utilitĂ© du MBTI, est de grandir ou plutĂŽt d’accĂ©lĂ©rer le phĂ©nomĂšne naturel de croissance personnelle que chaque ĂȘtre humain connaĂźt au cours de sa vie.

Tout le monde le sait, avec l’Ăąge, on gagne en expĂ©rience. Et bien le MBTI permet prĂ©cisĂ©ment d’accĂ©lĂ©rer ce phĂ©nomĂšne.

Par exemple Ă  40 ans, il est possible d’avoir la maturitĂ© que l’on a gĂ©nĂ©ralement Ă  50 ou Ă  60 ans.

Ce que j’entends par expĂ©rience, par maturitĂ©, c’est simplement la prise de conscience.

Grñce à cela, comme je viens de vous l’expliquer, on va naturellement renforcer ses points forts et du coup on va pouvoir en jouer de maniùre consciente dans la vie de tous les jours.

Personnellement, je sais que ma force est la relation humaine, le contact avec les gens parce que je suis ESFJ. Mon profil a la fonction Feeling extraverti en dominante… nous y reviendrons une prochaine fois mais vous pouvez dores et dĂ©jĂ  faire le test que je propose sur le blog.

Chacun des seize profil à une fonction dominante et ça engendre énormément de choses dans sa personnalité.

Chez moi, donc, elle me confĂšre le « talent naturel » d’ĂȘtre Ă  l’aise avec la comprĂ©hension de l’autre (sans mĂȘme le connaĂźtre). J‘ai ce cĂŽtĂ© « affect » et cette tendance naturelle Ă  ĂȘtre Ă  l’Ă©coute des gens.

De plus quand j’Ă©coute les gens je ressens leurs attentes de façon sincĂšre… et du coup ça les soulage Ă©normĂ©ment !

Voilà mon point fort !

Je le sais, désormais, grùce au MBTI, du coup je peux aller dans le sens de mes points forts.

D‘ailleurs lorsque j’avais Ă©tĂ© formĂ© Ă  cet outil psychologique, le formateur nous avait expliquĂ© que le MBTI permettait effectivement de travailler ses points faibles.

Le point faible de chaque type MBTI, donc de chaque ĂȘtre humain, c’est sa fonction infĂ©rieure.

Pour ce qui est de mon profil, il s’agit de fonction « thinking introverti » ce qui sous-entend, en gros, la logique.

Mais je reviendrai une prochaine fois sur cette hiérarchie des fonctions.

Le MBTI permet donc de travailler le point faible ou le point fort de chacun des 16 profils pour devenir meilleur.

Le consultant qui nous avait formĂ© nous avait expliquĂ© qu’en tant que coach il Ă©tait amenĂ© Ă  accompagner des sportifs de haut niveau non pas pour travailler leurs points faibles et pour travailler leurs points forts.

Donc il est possible d’accentuer et monter d’un niveau ses forces ou d’attĂ©nuer ses points faibles pour gagner en sĂ©rĂ©nitĂ©.

En SynthĂšse

Donc, je vous ai Ă  peu prĂšs rĂ©sumĂ© 3 grandes utilitĂ©s que, personnellement je vois au MBTI mais il peut y en avoir d’autres.

Quoi qu’il en soit, cet outil permet vraiment de travailler sur soi, de s’accepter, de mieux se comprendre et ce sont vraiment pour moi les principales utilitĂ©s.

Cet outil permet de gagner en tolĂ©rance de maniĂšre incroyable et devenir meilleur, devenir une plus belle personne ! Comprendre que la diffĂ©rence d’autrui peut ĂȘtre perçue comme celle d’un droitier ou d’un gaucher, ça permet de grandir et accĂ©lĂ©rer sa propre croissance !

VoilĂ  pourquoi aujourd’hui, je suis convaincu que le MBTI sera une rĂ©volution d’ici peu. C’est dans l’optique d’accompagner cette Ă©mergence que je cherche Ă  vulgariser cet outil sur ce blog et sur cette chaĂźne Youtube.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.