➀ La hantise des habitudes et la recherche de libertĂ© [VIDEO]

Introduction

Cet article est basĂ© sur la retranscription de la vidĂ©o dans laquelle je vous propose d’aborder la peur de la routine, la peur du cadre, la peur des habitudes, que certains profils psychologiques peuvent avoir.

Donc cette vidĂ©o et cet article s’inscrivent dans une sĂ©rie de 8 vidĂ©os (et de retranscriptions) dans lesquelles j’essaie d’aborder diffĂ©rentes phobies que chacun d’entre nous peut avoir en fonction de son profil psychologique.

Il est trĂšs intĂ©ressant de se pencher sur les peurs car elles peuvent ĂȘtre les signes de manque de confiance en soi.

En d’autres termes, il est possible d’identifier une zone de travail et de dĂ©veloppement personnel !

Sur ce blog et dans cette sĂ©rie de vidĂ©os, je me base sur les travaux du MBTI (un outil de connaissance de soi) et qu’en farfouillant dans la description et en comprenant son propre fonctionnement on peut comprendre d’oĂč viennent certaines peurs.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

DĂ©finition de la notion de peur

Alors dĂ©jĂ , avant d’aller plus loin et avant d’aborder la peur de la routine (qui est propre Ă  deux profils psychologiques en particulier) un petit retour sur la notion de peur, sur ce que c’est qu’une peur.

Une définition mais surtout le rÎle de la peur car ne faut surtout pas prendre ça comme un défaut !

Les peurs sont innées

Nous avons tous des peurs et découvrir son profil psychologique MBTI permet de mettre le doigt sur la sienne ou plutÎt les siennes. Mettre le doigt sur son fonctionnement inné.

C’est trĂšs important de comprendre cette notion « d’ inné », pour ne pas se culpabiliser d’avoir peur de certaines choses.

D’ailleurs on pourrait parler de la loi de l’Ă©volution de Darwin qui a toujours considĂ©rĂ© que la peur permettait aux espĂšces d’Ă©voluer.

Si aujourd’hui un oiseau s’envole quand il entend un bruit ce n’est pas pour rien, c’est parce qu’il sait, parce qu’il associe le bruit au danger et qu’historiquement dans les gĂ©nĂ©rations voire les centaines d’annĂ©es, voir les millĂ©naires prĂ©cĂ©dents, son espĂšce avait associĂ© le bruit au danger !

Ceci fait qu’il s’envole !

Donc la notion de peur a une utilitĂ© essentielle dans la survie des espĂšces et dans l’Ă©volution des espĂšces.

Cet argument, c’est dĂ©jĂ  pour dĂ©dramatiser le fait d’avoir peur et de ne surtout pas avoir honte.

Le besoin de sécurité selon la pyramide de Maslow

D’autre part on pourrait parler des travaux du psychologue Abraham Maslow et de sa fameuse pyramide des besoins qui a Ă©tĂ© son Ɠuvre principale.

Le besoin de reconnaissance fait partie des besoins de l'homme

La pyramide des besoins de l’ĂȘtre humain considĂšre Ă  sa base, les besoins primaires qui sont les besoins de manger, boire, dormir.

Une fois ces besoins satisfaits, on peut passer aux besoins juste au-dessus dans la pyramide, les besoins qu’il appelait les besoins de sĂ©curitĂ©.

C’est Ă  dire qu’Abraham Maslow (un psychologue amĂ©ricain), considĂ©rait que l’homme, l’ĂȘtre humain, a un besoin en lui de se sentir en sĂ©curitĂ©.

Ce besoin peut expliquer les notions de peur.

Si on reprend la notion de loi de l’Ă©volution, pour satisfaire ce besoin de sĂ©curitĂ©, l’homme a besoin de comprendre ses peurs.

Il a besoin de savoir d’oĂč elles viennent et alors d’avoir le choix de les contrecarrer, de travailler dessus.

Tout cela pour dire que la notion de peur est essentielle Ă  l’ĂȘtre humain et qu’elle est ancrĂ©e en nous.

DĂšs lors, quel est l’enjeu de connaĂźtre ses peurs et de les comprendre ?

Et bien c’est tout simplement de les dĂ©passer pour s’ouvrir des perspectives de vie incroyable, parce qu’il y a plein de choses qu’on ne fait pas dans la vie parce qu’on a une peur, soit consciente soit inconsciente.

Et c’est vraiment dommage !

Je pourrais parler de mon exemple : j’avais une sainte peur de l’aventure, de l’Inconnu et j’ai travaillĂ© sur moi-mĂȘme pour rĂ©aliser un de mes rĂȘves : qui Ă©tait de partir Ă  l’aventure, partir voyager avec un sac Ă  dos en AmĂ©rique du Sud pendant 10 mois en prenant une annĂ©e sabbatique…

Ce qui Ă©tait complĂštement Ă  contre-courant de ma nature profonde !

Mais voilĂ , j’ai travaillĂ© sur mes peurs : ma peur de l’inconfort, ma peur de l’inconnu, ma peur de sortir du cadre, pour rĂ©aliser un rĂȘve incroyable !

Et je peux vous garantir qu’au-delĂ  de nos peurs, nous avons la possibilitĂ© de vivre des vies incroyables Ă  connaĂźtre !

Et c’est lĂ  que se situe l’enjeu de comprendre sa peur !

La peur de la routine

Donc aujourd’hui, nous abordons la peur de la routine, la peur de l’habitude, du train-train, qui est une peur propre Ă  deux profils psychologiques : l’ESFP et l’ISFP.

Symbole de la phobie de perdre sa liberté

Image par Gerd Altmann de Pixabay

La peur de l’habitude, spĂ©cificitĂ© de certains profils psychologiques

Cette peur n’est pas spĂ©cifique uniquement Ă  ces deux profils, mais elle est trĂšs marquĂ©e chez ces deux personnalitĂ©s psychologiques lĂ .

Donc, avant tout, un rapide rĂ©sumĂ©… Le MBTI, c’est 16 personnalitĂ©s psychologiques qui ont Ă©tĂ© dĂ©finies et qui forment une matrice.

Ces 16 personnalités ont été regroupées en quatre grandes familles par David Keirzey, un psychologue américain.

Donc parmi les quatre grandes familles on trouve :

  • les artisans de projets (dont font partie l’ESFP et l’ISFP). Ce sont des gens qui font beaucoup de projets, en permanence, qui entreprennent plein de choses.
  • Il y a aussi les « Gardiens des traditions »,
  • les « IdĂ©alistes »
  • et les « Rationnels ».

L’origine de la peur de la routine (chez les ESFP et les ISFP)

On peut commencer tout d’abord par parler des points forts des ESFP et des ISFP, par leurs traits de caractĂšre majeurs.

Ces deux personnalitĂ©s psychologiques ont leurs spĂ©cificitĂ© et forces naturelles. l’ESFP par exemple, est connu comme Ă©tant le profil de l’animateur, du boute-en-train.

Quand vous avez un ESFP dans un groupe, vous pouvez ĂȘtre sĂ»r de ne pas vous ennuyer.

C’est lui qui aime avoir la lumiĂšre sur lui, ce qui explique qu’il va animer le groupe.

Il va tout le temps prendre la parole, va tout le temps chercher Ă  se mettre sur le devant de la scĂšne.

C’est ce qui lui correspond bien, parce qu’il a vraiment un profil « d’artiste », de comĂ©dien, de boute-en-train.

VoilĂ  donc ça, ce sont les grands traits de caractĂšre de l’ESFP.

Et bien sa peur naturelle est de perdre cet esprit de libertĂ©, de perdre cette capacitĂ© qu’il a de faire ce qu’il veut, quand il veut et d’animer le groupe.

Il a peur Ă©galement de ne pas ĂȘtre apprĂ©ciĂ© ! Cette peur est celle de perdre la reconnaissance du groupe.

Donc ce sentiment est vraiment ancré en lui.

Si vous vous reconnaissez dans cette particularitĂ©, Ă  la fin de la vidĂ©o, je vous dirai comment essayer de dĂ©couvrir votre profil personnel, votre profil psychologique parmi les 16.  Mais je reviendrai dessus tout Ă  l’heure.

L’ISFP, de son cĂŽtĂ©, est connu comme Ă©tant trĂšs trĂšs fort pour tout ce qui touche Ă  l’imagination intĂ©rieure, Ă  l’univers de la crĂ©ation artistique.

C’est ce qui fait que l’on retrouve beaucoup d’ISFP qui s’Ă©panouissent dans le monde artistique oĂč ils laissent parler finalement leur libertĂ© de crĂ©ation.

Un monde oĂč ils ne sont pas brimĂ©s par des rĂšgles, des cadres, des interdictions. Ils dĂ©testent ça !

Et ils sont trÚs forts pour apporter finalement toute une forme de beauté au monde.

C’est justement l’aspect crĂ©atif qui fait leur particularitĂ© !

Donc du fait de ces caractĂ©ristiques de personnalitĂ©, on peut comprendre que l’ISFP ait une terrible peur des rĂšgles, du cadre qui le restreignent dans sa libertĂ© d’expression, qui limitent son talent naturel.

Finalement il a peur de ne pas pouvoir utiliser son plein potentiel psychologique, son plein potentiel naturel.

En synthĂšse

VoilĂ  donc on comprend que finalement l’ESFP l’ISFP, qui ont Ă  quelques nuances prĂšs des fonctionnements trĂšs proches, ont ce trait commun de redouter terriblement le cadre, de redouter terriblement la routine.

Ce sont des habitudes qui constituent finalement les antithĂšses de leur domaine de prĂ©dilection, Ă  savoir l’expression de leur talent naturel, de leur libertĂ© de laisser cours Ă  tout ce qui leur passe par la tĂȘte, leurs envies naturelles qui leur permettent d’exprimer leurs talents au monde.

J’essaie juste de vous mettre le pied Ă  l’Ă©trier, et si vous cliquez sur le lien vous allez pouvoir tĂ©lĂ©charger Ă  la fois ce questionnaire de 40 questions (que j’ai considĂ©rĂ© ĂȘtre essentielles mĂȘme si elles sont insuffisantes) qui vous donneront votre profil psychologique.

Ce n’est pas certain mais c’est peut-ĂȘtre une piste. Mais vous allez Ă©galement recevoir 16 descriptifs d’une dizaine de pages chacun, des 16 personnalitĂ©s psychologiques.

Si vous avez pour ambition de dĂ©passer vos peurs comme la peur de la routine par exemple, vous avez tout intĂ©rĂȘt Ă  chercher Ă  comprendre leur origine.

Ce sont des descriptifs qui m’ont pris beaucoup de temps pour leur rĂ©alisation qui sont le fruit de nombreuses lectures, trĂšs sĂ©rieuses et de nombreux visionnages de vidĂ©os ainsi qu’Ă  des recherches.

Partir Ă  la dĂ©couverte de soi est le meilleur moyen de dĂ©passer ses peurs en soignant un manque d’assurance, un manque de confiance en soi ! C’est exactement cette dĂ©marche qui permet de vivre de façon plus Ă©panouie.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager sur vos rĂ©seaux sociaux ! 😉😉

 
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.