➀ La peur de Se sentir mal aimĂ© [VIDEO]

Introduction

Cet article reprend les grandes lignes de la vidĂ©o que j’ai consacrĂ©e Ă  la peur du rejet que peuvent ressentir certains individus.

Il s’inscrit dans la sĂ©rie des 8 grandes peurs que je cherche Ă  explorer.

Ces appréhensions sont souvent (tout le temps ?) liées au profil psychologique de la personne.

Je prends le pli avec cette sĂ©rie d’articles, de parvenir Ă  vous aider Ă  mettre le doigt sur une explication probable d’une phobie qui vous caractĂ©rise et de parvenir Ă  dĂ©tecter les premiers signes du doute, les premiĂšres alertes de la perte de confiance.

En effet, sur ce blog je m’intĂ©resse aux 16 personnalitĂ©s psychologiques du modĂšle MBTI, et Ă  leurs caractĂ©ristiques propres.

Chacune se distingue par son « paramétrage neurologique » qui lui confÚre des facilités dans certains domaines et également des faiblesses innées.

Ainsi, certaines personnes ont « naturellement » peur du conflit, peur de perdre l’harmonie du groupe auquel elles appartiennent, et elles ont peur de tout perdre, tous ces liens sociaux qui relient les hommes.

Donc nous allons dans cet article et cette vidĂ©o, essayer d’aborder un peu plus en profondeur, la spĂ©cificitĂ© de cette phobie chez deux profils psychologiques MBTI plus particuliĂšrement.

Les personnalités psychologiques et la peur du rejet

Qu’est ce qu’une peur ?

Alors avant d’aller plus loin, dĂ©jĂ  un petit rappel sur ce qu’est une peur.

Une peur a une utilité !

On ne naĂźt pas avec une tare parce que l’on a peur du conflit, parce que l’on a peur de l’inconfort, que l’on redoute la perte intellectuelle… En deux mots, les peurs ont une utilitĂ©.

Il est trĂšs important de le comprendre et la loi de l’Ă©volution l’explique trĂšs bien.

En effet, la loi de Darwin (dite loi de l’Ă©volution ou de la sĂ©lection naturelle), repose sur le principe que c’est justement la peur qui a permis aux espĂšces d’Ă©voluer.

image de l'homme et de son Ă©volution

Aujourd’hui si un oiseau s’envole quand il y a un bruit ce n’est pas pour rien… c’est parce qu’il sait que le bruit Ă©quivaut Ă  un danger ! Un danger qui peut signifier la mort, et que du coup il a intĂ©rĂȘt Ă  s’envoler.

Donc la peur à une utilité, on va dire primaire, basique, ancrée au fond de nous.

Donc de ce fait, il ne faut pas la considérer comme un défaut.

D’ailleurs, si on reste dans la notion psychologique, on peut aussi Ă©voquer le psychologue Abraham Maslow, cĂ©lĂšbre pour sa thĂ©orie de la pyramide des besoins.

Le besoin de reconnaissance fait partie des besoins de l'homme

Dans cette pyramide des besoins, il y avait la premiĂšre « couche », la base, constituĂ©e des premiers besoins Ă  satisfaire par l’ĂȘtre humain.

Je parle ici des besoins physiologiques (manger, boire, dormir, se reproduire…). 

Juste au-dessus, la seconde couche de besoins en termes de prioritĂ© pour l’homme, sont les besoins de sĂ©curitĂ©.

C’est Ă  dire que l’homme a besoin naturellement d’ĂȘtre certain d’avoir un toit sur la tĂȘte, de savoir qu’il a un emploi (ou du moins un revenu Ă  la fin du mois), d’ĂȘtre assurĂ© qu’il ne risque rien d’un point de vue sĂ©curitĂ©… C’est pour cela qu’une fois rentrĂ© chez soi, nous avons tendance Ă  fermer la porte Ă  clĂ©…

Parce que nous ressentons ce besoin de sécurité.

Donc voilĂ  cette introduction, pour dire que finalement avoir peur est une chose naturelle, c’est une sensation ancrĂ©e en nous, ancrĂ©e en tout ĂȘtre humain.

Personnellement, je pourrais citer l’exemple de mon voyage en AmĂ©rique du Sud.

J’Ă©tais terrifiĂ© par l’inconnu, je redoutais terriblement l’inconfort et donc pour rĂ©aliser mon rĂȘve de voyage, au final j’ai travaillĂ© sur mes peurs

C’est bien lĂ  tout l’enjeu qu’il peut y avoir.

S’intĂ©resser Ă  ses peurs permet de ne pas perdre la maĂźtrise de ses rĂ©actions voire mĂȘme reprendre le contrĂŽle sur sa vie.

Il est nĂ©cessaire de faire face Ă  ses apprĂ©hensions en les comprenant et en les comprenant, en cernant d’oĂč elles proviennent, on peut comprendre comment les surpasser.

Ainsi, en parvenant Ă  les dĂ©passer, on s’ouvre des portes vers la libertĂ©, vers le fait de grandir, on accĂšde Ă  la maturitĂ© et Ă  l’Ă©volution naturelle de notre personnalitĂ©.

Donc dans cette vidéo et cet article, je me concentre plutÎt sur la peur du rejet.

Sur le plan du MBTI, la peur du rejet est une apprĂ©hension trĂšs forte chez les profils « SJ » (de la famille des « gardiens ») et en particulier l’ESFJ (dit « le soutien ») et l’ISFJ (surnommĂ© « le protecteur »).

Mais avant d’en parler il faut citer d’abord les points forts de ces personnalitĂ©s.

L’ESFJ est un altruiste nĂ© !

Il vit au quotidien pour assister, pour aider les autres.

C’est presque sa motivation premiĂšre. Il vit pour ses proches principalement et et c’est cette notion de d’altruisme, les relations fortes qu’il entretient avec son cercle proche, qui expliquent le fait qu’il ressent cette apprĂ©hension d’ĂȘtre rejetĂ©, cette peur d’ĂȘtre isolĂ©.

Dans une moindre mesure, on pourrait mĂȘme parler d’une peur globale de rentrer en conflit.

Chez l’ISFJ on retrouve beaucoup de points communs sur le plan du profil psychologique.

L’ISFJ, dit « le protecteur », a peur de faire du mal Ă  ses proches.

Il va de ce fait rechercher l’harmonie Ă  tout prix. C’est-Ă -dire qu’il va Ă©viter au maximum les oppositions car il ne veut pas de tensions et il fuit les conflits.

Se sentir différente des autres

Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Il a peur du dĂ©saccord et pourtant il est connu pour ĂȘtre un protecteur nĂ© (il s’agit du profil type de la mĂšre de famille).

Ces deux types MBTI, peuvent se sacrifier pour leurs proches et leur but premier est d’entretenir l’harmonie, la coopĂ©ration dans leur famille tout comme dans leur cercle proche.

Ils sont trÚs attachés bien évidemment à ces valeurs là.

On peut également rebondir sur le fait que les deux profils que je viens de citer font partie de la « famille des gardiens ».

Ce groupe de personnalités comporte 4 profils psychologiques.

L’intĂ©rĂȘt de comprendre ses apprĂ©hensions

Donc si on fait un rapide rĂ©sumĂ© sur ce qu’est le MBTI, il s’agit d’une matrice de 16 profils psychologiques qui furent regroupĂ©s par un psychologue, David Keirzey, en 4 grandes familles.

On retrouve ainsi :

  • les « rationnels »,
  • les « artisans »,
  • les « idĂ©alistes » et
  • les « gardiens » (sous-entendu les « gardiens des traditions », qui aiment maintenir l’ordre).

AprĂšs ce que je viens d’Ă©crire, on sent bien que l’ISFJ et que l’ESFJ font partie des « gardiens du temple ».

Ils vont chercher Ă  prĂ©server l’harmonie, Ă  prĂ©server la coopĂ©ration dans le groupe, que ce soit le groupe de leur famille, celui des amis, des collĂšgues dans l’entreprise ou encore dans une association.

Ils vont tout faire pour Ă©viter les conflits mais au fond d’eux c’est parce qu’ils ont peur du rejet

Mais Ă  quoi cela peut-il servir de savoir cela ?

Et bien si vous vous reconnaissez dans un des deux profils (et mĂȘme si vous vous ne reconnaissez pas d’ailleurs), sachez que connaĂźtre sa nature profonde est la premiĂšre Ă©tape vers un dĂ©passement de soi.

Finalement, il faut comprendre que c’est en apprenant Ă  se connaĂźtre que l’on comprend ses peurs, qu’on les apprivoise et que l’on parvient Ă  les dĂ©passer…

Car c’est cela qui est essentiel : comprendre d’oĂč viennent nos peurs pour rĂ©ussir Ă  se rendre compte qu’elles ne sont pas des dĂ©fauts, qu’elles ne sont pas immuables et que l’on peut les dominer.

Cela prend du temps, mais on peut travailler dessus et les dominer !

VoilĂ , donc je vous invite encore une fois Ă  tĂ©lĂ©charger le questionnaire et les 16 descriptions dĂ©taillĂ©es des personnalitĂ©s, puis je vous invite Ă©galement à papillonner sur le blog oĂč vous pourrez continuer Ă  apprendre sur vous-mĂȘme.

En synthĂšse, l’intĂ©rĂȘt de comprendre sa peur du rejet

Vous l’avez compris si vous suivez ce blog, mon ambition est vraiment de vous faire dĂ©couvrir le MBTI qui est un outil magique pour se connaĂźtre et pour prendre le dessus sur ses peurs, les dĂ©passer et vivre une vie incroyable !

En partant Ă  la dĂ©couverte de votre personnalitĂ© psychologique, vous avez la possibilitĂ© de comprendre pourquoi vous redoutez la routine, ou peut-ĂȘtre pourquoi vous apprĂ©hendez de ne pas vous rĂ©aliser au cours de votre existence

Chaque personnalitĂ© psychologique a ses propres craintes conscientes ou inconscientes, son propre talon d’Achille. 

L’un des intĂ©rĂȘts du dĂ©veloppement personnel en gĂ©nĂ©ral et du MBTI en particulier consiste justement Ă  connaĂźtre ses peurs. DĂšs lors que l’on parvient Ă  aller au-delĂ , il est possible de dĂ©couvrir des choses magiques.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager sur vos rĂ©seaux sociaux ! 😉😉

 
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.