➀ La peur de ne plus maĂźtriser la situation [VIDEO]

Introduction

Dans cette vidĂ©o je vous propose d’aborder une peur : la peur de perdre le contrĂŽle sur les Ă©vĂšnements comme sur les choses, la crainte de perdre la maĂźtrise de sa vie.

Chaque ĂȘtre humain redoute consciemment et / ou inconsciemment certaines situations de la vie. Que ce soit de se confronter Ă  autrui, d’exprimer ses sentiments, de tomber dans la routine, etc…

Nous avons toutes et tous certaines appréhensions directement liées à notre personnalité psychologique et à notre « paramétrage » neurologique.

La mauvaise nouvelle est que ce genre de phobie peut avoir un impact sur le niveau de confiance que l’on a en soi.

La bonne nouvelle, c’est que rien n’est irrĂ©mĂ©diable et qu’il existe des solutions pour travailler sur ses craintes.

En fait, cette vidĂ©o s’inscrit dans une sĂ©rie de huit, dans lesquelles j’aborde les grandes catĂ©gories de peurs que l’on peut avoir ou que peuvent avoir les profils psychologiques MBTI.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Comprendre ses peurs

Le MBTI un outil de compréhension de ses peurs instinctives

Donc pour rappel, le MBTI dĂ©crit 16 profils psychologiques qui regroupent l’ensemble des personnalitĂ©s psychologiques des ĂȘtres humains.

Ces 16 personnalités sont catégorisées, regroupées en quatre grandes familles.

Ces familles ont Ă©tĂ© nommĂ©es, « tempĂ©raments » par David Keirzey, un psychologue amĂ©ricain, dont les travaux rĂ©vĂ©lĂšrent l’existence.

Donc parmi les quatre familles de profils on retrouve :

  • celui des « Gardiens »,
  • celui des « IdĂ©alistes »,
  • celui des « Artisans »
  • et celui des « Rationnels ».

La peur que je vous propose d’aborder aujourd’hui est justement celle que deux des quatre profils de la famille des « Rationnels », peuvent ressentir plus que la moyenne des ĂȘtres humains.

Leur phobie Ă  eux, est la peur de perdre le contrĂŽle.

Nous allons en parler juste aprĂšs, mais tout d’abord, et avant d’aller plus loin, il faut ĂȘtre clair sur le concept de peur.

Le concept de peur

Le concept de peur se doit d’ĂȘtre dĂ©dramatiser. En effet, la peur est quelque chose de normal et de vital mĂȘme. On peut l’analyser sous deux angles qui permettent de relativiser et de dĂ©dramatiser notre situation.

Les travaux de Charles Darwin, la loi de l’Ă©volution

Selon cette thĂ©orie de la loi de l’Ă©volution, les peurs permettent aux espĂšces de se maintenir en vie, de survivre.

Si un oiseau s’enfuit quand il y a un bruit, c’est parce qu’il sait que le bruit peut ĂȘtre synonyme de danger…

Donc, pour Darwin la peur est Ă  l’origine de la survie de l’espĂšce.

Ainsi on comprend que la peur n’est pas quelque chose dont on doit avoir honte.

Chaque personne et chaque profil psychologique MBTI, parmi les 16 que je cherche Ă  approfondir sur ce blog, a sa ou ses propres peurs.

Et c’est justement lĂ  que se situe l’intĂ©rĂȘt de connaĂźtre ses craintes naturelles

Il s’agit d’entrevoir un chemin d’Ă©volution !

Si une personne connaĂźt sa peur profonde, si elle l’a identifiĂ©e, elle peut commencer Ă  travailler dessus.

La prise de conscience est l’Ă©tape indispensable Ă  toute transformation, le passage obligĂ© vers l’amĂ©lioration !

Personnellement quand j’ai voulu faire le tour de l’AmĂ©rique du Sud avec un sac Ă  dos, partir seul Ă  l’aventure, demander une annĂ©e sabbatique Ă  mon entreprise… cela a Ă©tĂ© pour moi un obstacle que je n’aurais jamais cru pouvoir franchir !

Parce qu’Ă  l’origine ma nature profonde est de dĂ©tester l’aventure !

Parce que je suis une personne qui redoute terriblement de ne pas savoir Ă  l’avance oĂč je mets les pieds !

Parce que le manque de confort n’Ă©tait pas envisageable sur une pĂ©riode aussi longue !

Et bien grĂące au MBTI, l’outil de connaissance de soi que je cherche Ă  dĂ©velopper sur mon blog, j’ai compris que mes peurs Ă©taient liĂ©es Ă  mon paramĂ©trage neurologique, Ă  mon cerveau.

Elles étaient en moi du fait de mon profil avant tout bien plus que du fait de mon passé ou de mon éducation !

Donc j’ai travaillĂ© dessus sans aucun sentiment de culpabilitĂ©, ce qui m’a permis de passer 10 mois Ă  voyager en AmĂ©rique du Sud, avec un sac Ă  dos, en totale libertĂ© et Ă  vivre l’annĂ©e la plus incroyable de toute ma vie !

C’est lĂ  que se situe l’intĂ©rĂȘt de dĂ©passer ses peurs : dĂ©couvrir la magie de la vie sous des aspects que l’on a jamais explorĂ©s, parce qu’on a toujours eu peur, consciemment ou inconsciemment.

Donc le travail que je vous propose est de prendre conscience de vos craintes instinctives, premiĂšre Ă©tape indispensable Ă  toute croissance personnelle.

La pyramide des besoins d’Abraham Maslow

D’ailleurs on pourrait mĂȘme citer Abraham Maslow un psychologue amĂ©ricain cĂ©lĂšbre pour sa fameuse pyramide des besoins.

Dans sa pyramide des besoins, Maslow plaçait Ă  la base, les besoins primaires (Ă  savoir manger, boire, dormir, se reproduire…) qui sont vitaux Ă  l’ĂȘtre humain.

le besoin d'entente la peur du conflit

Selon la théorie, la couche de besoins à satisfaire située juste au-dessus (en termes de priorité), est celle des besoins de sécurité.

Ces besoins renvoient directement aux peurs souvent inconscientes de l’individu.

C’est le sentiment de peur qui engendre le fait que l’ĂȘtre humain a besoin d’avoir un toit sur la tĂȘte, qu’il a besoin d’avoir un cadre rassurant, d’avoir besoin d’un revenu rĂ©gulier…

En synthĂšse, le sentiment de peur est vraiment ancrĂ© en l’homme et il ne faut surtout pas croire qu’il s’agit de quelque chose de nĂ©faste.

Une fois que l’on sait cela, il reste Ă  mettre le doigt sur le type de peur que l’on ressent.

Les personnalités psychologiques et la crainte de ne plus maßtriser la situation

Donc pour en revenir Ă  cet article, nous abordons ici la peur de perdre le contrĂŽle.

Cette crainte est propre à deux profils psychologiques plus particuliÚrement, deux personnalités de la famille des « rationnels ».

Il s’agit donc des types de ENTJ (surnommĂ© « le marĂ©chal ») et INTJ (dit « le cerveau »).

Ces deux profils sont assez similaires dans la mesure oĂč ils ont une fonction dominante et une fonction secondaire identiques Ă  la diffĂ©rence qu’elles sont dans un ordre inversĂ©.

Ces deux fonctions sont la pensĂ©e extravertie et l’intuition introvertie.

Donc si on commence par l’ENTJ, par exemple, c’est un profil connu pour ĂȘtre un leader naturel, d’oĂč son surnom de marĂ©chal.

Les individus de ce type psychologique sont connus pour aimer garder tout pouvoir sur leur propre vie, pour diriger les Ă©vĂ©nements qu’ils vivent et ne pas les subir.

Ils aiment contrĂŽler leur existence.

Tout ceci explique que leur peur profonde, leur peur primaire, soit de devenir impuissant quant aux choix qu’ils ont Ă  faire, concernant l’orientation qu’ils veulent donner Ă  leur vie.

La peur de perdre le contrĂŽle sur sa vie est typique de l’ENTJ et si vous vous reconnaissez dans cette crainte, je vous donnerai par la suite une astuce pour justement essayer de dĂ©couvrir votre profil psychologique (et vĂ©rifier certaines particularitĂ©s).

L’INTJ, donc, l’autre profil que j’analyse dans cette vidĂ©o, a Ă©galement une forme de peur similaire : il s’agit de l’apprĂ©hension de perdre une autre forme de contrĂŽle, puisque ce profil redoute de ne plus pouvoir apprendre.

L’INTJ est un des profils considĂ©rĂ©s comme le plus intelligent, en tout cas, un des profils qui a la plus grande soif de savoir.

Il met la culture au sommet de ce qu’il estime le plus et cherche Ă  apprendre en permanence de nouvelles choses.

Du fait qu’il mette sur le podium cette quĂȘte de savoir dans sa vie, il a terriblement peur de perdre la possibilitĂ© d’apprendre, de grandir et mĂȘme la peur de frĂ©quenter des gens qui n’accepteraient pas leur niveau de connaissances.

Le fait que pour eux, le manque de savoir est quelque chose terriblement redoutĂ©, ils font tout justement pour ĂȘtre reconnus pour leurs connaissances sur le fonctionnement des choses.

VoilĂ  ce qui explique que le profil INTJ ait peur de maniĂšre plus globale, de l’incompĂ©tence.

Je viens donc de rĂ©sumer des craintes profondes (et parfois inconscientes des types ENTJ et INTJ) sous une formule que j’ai appelĂ©e « la peur de perdre de contrĂŽle » et qui peut soit concerner leur vie ou soit concerner le savoir…

Et pour eux, parvenir à les dépasser est le début du  chemin qui mÚne vers une nouvelle vie incroyable.

En synthĂšse, l’intĂ©rĂȘt de comprendre sa peur de perdre le contrĂŽle

Finalement, vous l’aurez compris vous souffrez peut-ĂȘtre de ne plus maĂźtriser votre propre existence, de ne plus ĂȘtre en mesure de faire vos propres choix.

La premiĂšre des choses Ă  faire est de se rassurer en se disant que chaque individu, chaque ĂȘtre humain a ses propres inquiĂ©tudes… Pour certains profils psychologiques ce sera la peur de ne pas se rĂ©aliser dans la vie, quand d’autres craindront de tomber dans la routine

Chacun sa croix pourrait-on dire mais s’y intĂ©resser (au lieu de fuir) est une excellent dĂ©marche pour Ă©viter des consĂ©quences nĂ©gatives tel le manque d’assurance et de confiance en soi.

Apprendre Ă  mieux se connaĂźtre permet de mieux s’accepter, de se pardonner ses diffĂ©rences trop souvent perçues comme des anormalitĂ©s.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager sur vos rĂ©seaux sociaux ! 😉😉

 
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.