4 Leviers primordiaux pour mieux vivre, s’accepter et révéler son potentiel

Introduction

La personne avec qui vous allez passer le plus de temps au cours du reste de votre vie, c’est vous-même ! Cela semble évident dit comme ça et pourtant cette lapalissade est essentielle à assimiler.

Nous devons comprendre, qu’avant de chercher à cerner la personnalité des gens qui nous entourent, il est essentiel de mieux se connaitre, soi-même !

On croit trop souvent que l’on a tout à gagner à appréhender et anticiper correctement les réactions de l’autre et on ne se soucie même pas d’approfondir notre propre connaissance.

Découvrir quelles sont ses forces, prendre conscience de ses faiblesses, assimiler ses émotions, s’imprégner véritablement de son identité est pourtant le point de départ de tout !

Dans cet article nous allons voir que nous avons la plus grande des chances : le choix et la liberté de décider qui l’on est ! Saviez-vous qu’Adolphe Hitler et Gandhi avaient le même profil psychologique ?

Ensuite, nous verrons les différentes motivations qui peuvent et doivent vous inciter à entamer ce travail en profondeur sur vous-même. Enfin dans la dernière partie, nous listerons les 4 clés essentielles pour réussir à approfondir la connaissance de nous-même.

Cerner sa personnalité pour décider de son destin

Gandhi et Hitler avaient le même profil psychologique

Quelles personnes sont plus éloignées que Gandhi, le célèbre guide spirituel indien, et Adolphe Hitler ? A première vue, impossible d’imaginer un point commun entre ces deux personnages historiques que tout oppose…

Et pourtant, si l’on se penche sur leurs profils psychologiques, ils partageaient les mêmes préférences cognitives. Selon le modèle basé sur les travaux de Carl Jung, ils étaient tous les deux du type « conciliateur ».

Les caractéristiques de ce profil, sont :

  • points de force
  • points de faiblesses

Là où cette comparaison est riche d’enseignements c’est qu’elle nous éclaire sur un point essentiel : on ne naît pas bon ou mauvais, on le devient !

Les deux hommes avaient donc les mêmes prédispositions et un potentiel de développement identique. Isabel Briggs et Katerine Cooks avaient défini 16 profils psychologiques avec, pour chacun, des forces et des faiblesses.

Et pourtant ils ne les ont pas exploités de la même façon.

Certes l’éducation, le contexte dans lequel on grandit, les valeurs que l’on nous inculque et surtout notre histoire personnelle peuvent expliquer la tournure d’une existence.

Mais il faut comprendre qu’en aucun cas, la personnalité psychologique d’une personne, peut justifier de bons ou mauvais agissements !

Et vous connaissez vous votre profil ? Faites le test, c’est par ici !

 

Décider de ce que l’on fait de son potentiel

Cette comparaison entre Gandhi et Hitler est peut être la meilleure preuve que nous avons le pouvoir. Le pouvoir de décider qui l’on veut être !

Je trouve cet enseignement formidable !

Cela signifie que nous avons tous ce pouvoir d’agir et d’influencer notre destinée… Au passage je suis obligé de vous inviter, si vous ne le connaissez pas, à lire le grand classique de Paulo Coelho, “l’Alchimiste”.

Nous avons tous la  possibilité, ou le devoir, en fonction de notre niveau d’exigence, de réaliser notre “légende personnelle”, d’écrire NOTRE propre histoire.

Il ne faut surtout pas considérer que sur le plan de son “patrimoine congénital”, de ce que la nature nous a donné à la naissance, on puisse être naît sous une mauvaise étoile.

“Je suis le maître de mon destin capitaine de mon âme.”

William Ernest Henley

destinee-responsabilite

 

Si cette phrase est pleine d’optimisme, il est néanmoins important d’y apporter un bémol. 

En effet, on peut considérer que lors de la seconde guerre mondiale, tous les profils psychologiques étaient représentés parmi les pires criminels nazis étant donné leur nombre.

Cependant, tous les « types » n’ont pas le même degré de résistance dans un tel contexte. La raison est qu’ils n’ont tout simplement pas le même rapport à l’ordre et au respect des consignes.

Parmi les 4 « tempéraments » définis par Keirsey, celui des « gardiens des traditions » (englobant 45 % de la population) est particulièrement enclin à respecter les ordres émanant de « l’autorité ». C’est précisément sa particularité !

C’est ce qui fait, que les personnes de ce groupe se retrouvent souvent dans les métiers de l’administration ou les professions liées à l’ordre.

Comme je l’évoquais dans mon précédent article, le psychologue Stanley Milgram, avait démontré avec son expérience restée célèbre, à quel point l’influence de l’autorité peut justifier des comportements extrêmes !

(si vous ne l’aviez pas vu je vous invite vraiment à regarder cette petite vidéo)

 

Néanmoins, pour terminer sur une note un peu plus positive, il faut souligner que même si l’on a des prédispositions pour certains comportements, il reste la morale !

Nous sommes tout de même des êtres dotés d’une conscience et cette conscience associée à la « morale », fait que nous demeurons responsables de nos actes ; et c’est précisément le fait que l’être humain soit responsable de ses actes, qui fait tout l’intérêt de mieux se connaitre !

Pourquoi mieux se connaitre soi-même ?

Arrêter d’admirer les autres

Un des points communs des personnes qui manquent de confiance en elles, est le fait qu’outre avoir une fâcheuse tendance à se dévaloriser, elles admirent les autres.

La moindre qualité “standard” d’une personne de leur entourage est très facilement perçue comme un don exceptionnel. En fait, la spirale qui nous pousse vers le fond de manière exagérée et fausse, fonctionne exactement de la même façon pour les autres, mais en sens inverse. 

Cela aboutit à considérer des actes normaux, comme exceptionnels !

On peut traduire ceci par le fait que le manque d’estime de soi, altère le sens du jugement. 

On n’est plus objectif !

En améliorant sa connaissance de soi (comme nous le verrons par la suite), on prend conscience de sa propre valeur, de ses propres talents. Ainsi, même si on n’est pas toujours capable de reproduire les performances d’autres personnes dans certains cadres, on garde en tête, que “sur notre terrain”, dans notre domaine de prédilection, on est aussi performant.

Personne n’est unique, mais personne n’est sans qualité intrinsèque ! Il suffit d’apprendre à mieux se connaître pour découvrir la compétence qui est notre spécialité !

Quand on comprend cela, on change de regard sur soi et sur les autres et ça fait toute la différence !

“Il y a d’admirables possibilités en chaque être. Persuade-toi de ta force et de ta jeunesse. Sache te redire sans cesse : “il ne tient qu’à toi”.”

André Gide

capacité-qualites-valeurs

Mieux se comprendre et s’accepter

Sur ce blog, je ne le répéterai jamais assez, le mieux on se connaît, le plus on se comprend et le mieux on s’accepte. Cela semble évident, mais trop de gens ignorent qu’ils ont un potentiel en eux.

N’imaginez pas que tout se décide à la naissance.

Qu’en fonction, de notre potentiel congénital, notre destin est tout tracé !

Je ne dis pas que l’on naît tous égaux, non.

Mais quel que soit votre héritage cognitif (le câblage de votre cerveau), vous avez naturellement un potentiel.

Vous avez aussi des difficultés naturelles, c’est vrai aussi.

Par exemple Céline Dion (du profil ESFJ), a naturellement du mal avec sa « pensée introvertie » (sa fonction inférieure, donc la plus immature).

Sans la connaître personnellement, je peux vous assurer qu’elle a d’énormes difficultés à prendre du recul par rapport à un simple refus, l’interprétant comme une critique personnelle.

Sa fonction « Sentiment extraverti », en dominante la rend particulièrement sensible à la critique de manière générale (bien plus que la moyenne des individus).

La contrepartie, est que les personnes de ce profil, sont particulièrement douées pour ressentir ce que les autres éprouvent. Ils ont ce « super pouvoir » de percevoir les émotions et ainsi de mieux y répondre.

Si l’on prend le cas des personnes du profil de John Lennon ou d’Isabelle Adjani (tous deux INFP), elles sont souvent desservies par leur naïveté et par le fait de prendre les critiques systématiquement pour elles-mêmes.

Par contre si elles lisent sur leur descriptif, que leur particularité, leur talent est leur créativité nettement au-dessus de la moyenne, elles se sentiront valorisées.

Je pourrais continuer comme cela avec chacun des 16 profils, mais il est essentiel de mieux se connaitre pour être en mesure d’apprécier ses prédispositions innées.

“Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson à sa capacité de grimper à un arbre, il vivra toute sa vie en croyant qu’il est stupide.”

Albert Einstein

Se découvrir pour mieux vivre en Société 

Quand on évoque la « Société », on évoque des tas d’idées en fait… Cela comprend bien entendu l’ensemble des individus avec lesquels nous vivons, au quotidien que ce soit au travail ou dans notre vie privée.

Mais ce concept est plus large que cela si on y réfléchit bien… Il faut l’appréhender en fait de façon plus globale encore.

Outre les individus qui la composent, cela englobe également toutes les normes, toutes les règles qui régissent son fonctionnement.

Comme je l’ai déjà évoqué sur ce blog, la majorité a souvent le dernier mot. Ce sont donc logiquement les individus du tempérament des gardiens des traditions, les « SJ », représentant 45 % des personnes, qui impactent fortement le cadre dans lequel nous vivons.

Apprendre à vivre en Société, sous-entend donc apprendre à vivre selon ces règles, et parfois presque contre-nature.

Une remarque personnelle née de mes observations, me laisse penser que ce sont les individus appartenant au tempérament des idéalistes (les NF) qui ont le plus de mal à s’en accommoder et à assimiler toutes les contraintes liées.

Leur mentalité conceptuelle et leur côté « bisounours », contraste très (trop?) fortement avec la personnalité pragmatique et terre à terre des « gardiens des traditions ».

Mieux se connaitre, ne permet certes pas de combler rapidement ce mal-être mais il peut permettre d’y travailler et de l’atténuer.

Outre l’énorme avantage que le fait de mieux appréhender ses traits de caractères peut avoir sur la coexistence avec ses semblables, percevoir ses particularités est également un excellent moyen de mieux vivre sa vie de couple.

Sur ce plan l’intérêt de mieux se connaître est d’autant plus grand, que l’enjeu est important. L’harmonie, la complicité, le fait de comprendre son « autre » sont des buts qui ne peuvent qu’être facilités quand on se comprend soi-même.

Pourquoi je réagis ainsi ? Pourquoi j’aime et n’aime pas quand mon partenaire adopte tel ou tel comportement ?

Répondre à ces questions c’est déjà faire un pas vers le mieux vivre sa vie de couple.

Tout va toujours mieux quand on communique, certes, mais si cela est vrai, c’est parce que la communication est synonyme de meilleure compréhension.

Raison de plus pour prendre le temps d’analyser ses préférences cognitives naturelles.

Apprendre sur soi pour s’épanouir et se réaliser

Une des conséquences logiques qui découle du point précédent est qu’en améliorant la maîtrise de ses habitudes instinctives, on avance vers son épanouissement.

De manière générale, le plus on approfondit sa personnalité, le plus on se découvre, le mieux on se met en position de satisfaire ses attentes et ses besoins.

Se réaliser signifie précisément le fait d’aligner ses actes à ses aspirations profondes (propres à chacun).

Qu’y a-t-il de plus satisfaisant que de réaliser le rêve de sa vie ?

Quand on prend conscience de l’enjeu que cela représente, on se dit que cela vaut vraiment la peine d’investir de l’énergie à détailler chaque facette de sa personnalité, chaque particularité de son caractère.

On peut vivre pleinement son existence sans forcément être riche, sans obligatoirement gagner des millions… Il suffit de cerner ses besoins spécifiques, d’identifier les petites choses de la vie qui font notre bonheur.

De manière globale, certains seront comblés par leur accomplissement personnel, quand d’autres atteindront une forme de plénitude en évoluant dans un climat serein avec les personnes qui les entourent.

Nous sommes tous différents, mais une chose ne change pas : nous devons nous aligner avec qui nous sommes vraiment.

On comprend que mieux se connaître soit une nécessité !

Comment mieux se connaitre ?

Découvrir son profil MBTI et ses préférences innées

Apprendre à mieux se connaitre peut passer par plusieurs

Ce qui est incroyable quand on découvre le descriptif de son profil psychologique (lié à nos préférences cognitives), c’est la précision.

La précision des descriptions des traits de caractère majeurs, mais également l’exactitude de certains comportements que l’on sait adopter dans notre vie quotidienne, rendent le modèle indiscutable.

Personnellement, cet aspect indiscutable avait été encore plus renforcé par la méthode pédagogique que le consultant avait choisie.

Via des tests physiques (donc sans nous influencer par des questions orientées), il nous avait fait la démonstration que notre corps « trahit » notre nature profonde.

 

Les lecteurs de cet article ont également aimé :  Comment expliquer le manque d'assurance avec la théorie de Darwin ?

La combinaison d’une méthodologie parfaitement intègre associée à la mise en évidence de traits de personnalité criant d’exactitude, ne peuvent que vous convaincre.

Dès lors, il devient plus facile, enfin plus précis d’identifier ses champs de travail et ses axes de vigilance.

Vivre des expériences, dépasser ses limites pour découvrir sa vraie nature

Mieux se connaitre soi-même est une étape indispensable. Mais pour ancrer ses enseignements durablement et les mettre à profit, il est indispensable de passer à l’action.

L’action a le double mérite de prouver au cerveau la véracité de nos croyances théoriques.

“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”

Mark Twain

possible-oser-tenter-risquer

Trop souvent on se laisse influencer par des croyances limitantes, par le fait que nous ne sommes pas capables et on admire ceux qui y arrivent. Mais, ceux qui réussissent sont ceux qui osent faire avant tout !

Personnellement j’avoue avoir fonctionné longtemps avec le mauvais état d’esprit. Je dénigrais les gens qui échouaient en ayant tenter de réaliser leurs rêves.

« Évidemment que ça ne pouvait pas marcher ! »

Mais comment blâmer quelqu’un qui tente de vivre ses rêves, de se réaliser ? Surtout que très souvent cela demande de sortir de sa zone de confort, et cela demande donc de faire un effort !

Aujourd’hui, heureusement, j’ai évolué et j’ai énormément de respect pour les gens qui échouent mais qui ne renoncent pas ! Je les admire presque !

Le point commun que j’ai pu observer chez tous ces individus, c’est qu’ils n’ont pas tergiversé et se sont lancés à l’eau.

Car comme le disait un célèbre dessinateur :

“Le meilleur moyen de réussir, c’est d’arrêter de parler et de commencer à faire.”

Walt Disney

Quand on adopte la bonne philosophie de vie et que l’on agit, on se rend compte à quel point notre inconscient nous joue des tours.

Dès lors, cette prise de conscience faite, de petite réalisation en petite réalisation on prend confiance et on « s’autorise » à viser plus haut. Il est normal qu’un alpiniste ne s’attaque pas à l’Himalaya tout de suite, mais en prenant l’habitude d’accomplir des choses nouvelles chaque jour, on s’habitue à l’inconfort.

Voilà la meilleur voie qui mène au dépassement de soi, au fait de s’aventurer au-delà des limites qu’on s’était fixées.

Prenez du recul sur ce que vous vivez et analysez-le

La troisième clé est un peu paradoxale, car si, comme nous venons de le voir passer à l’action est une attitude bénéfique, il faut par moment être capable de faire l’inverse.

Il peut en effet être bénéfique parfois, de se poser et de prendre du recul.

Pour ne pas se laisser absorber par une spirale qui nous enfermerait dans nos certitudes et dans nos actions, il est bon de temps en temps de faire le point et d’apporter des corrections.

Il est très rare, voire impossible, de toujours agir avec justesse.

C’est pour cela que le fait d’analyser les bénéfices et les inconvénients de certaines prises de décisions renforce « l’enregistrement » par notre inconscient.

Cette mémorisation agit comme une bibliothèque de données, et sur le long terme constitue ce que l’on appelle l’expérience.

Avoir un regard juste et impartial

Le dernier conseil essentiel que je donnerai pour mieux appréhender sa situation est peut-être le moins évident, car demandant un vrai travail d’introspection.

Je suis persuadé que pour prendre de bonnes décisions dans la vie, celles qui nous conviennent le mieux, il est essentiel d’être honnête avec soi !

Si l’orgueil est un pêché aux yeux de la religion et dans l’opinion collective c’est précisément parce qu’il ne mène jamais l’individu dans la bonne direction et ne lui fait donc pas prendre les bonnes décisions.

Être objectif avec vous-même, vous aidera à vous aligner à vos valeurs et à vivre de manière épanouie. Certes il est bon de flatter son orgueil à se laisser croire posséder telle compétence ou tel talent, mais ce plaisir est éphémère. Pire, le retour sur terre quand on est confronté à la réalité est toujours douloureux.

Rien ne sert de se mentir ! Comme je ne cesse de le répéter sur ce blog, personne n’est parfait ! Les plus grands génies ont des faiblesses : sans les connaître Albert Einstein (de part son profil psychologique d’INTP) avait beaucoup de mal à percevoir et à gérer les émotions des autres. Albert Camus, en tant qu’INFP, n’était forcément pas à l’aise avec la rationalité et n’avait pas le sens pratique etc.

Une fois accepté que la perfection n’est pas de ce monde, il est beaucoup plus facile d’accepter ses points de faiblesse sans se voiler la face.

Plus qu’un moyen, être honnête avec soi est une condition et une étape indispensable à l’évolution de l’individu qui souhaite grandir et s’améliorer.

En Résumé

A l’époque d’internet et de la démocratisation des outils de développement personnel, il ne tient qu’à chacun de mieux se connaitre.

Que ce soit à l’aide d’un coach ou tout seul, on peut travailler sur ses émotions, sur sa faculté de concentration, sur la compréhension de ses peurs, sur sa spiritualité et j’en passe…

Il n’a jamais été aussi facile avec une simple connexion internet de trouver du contenu gratuit et de qualité pour grandir et devenir une nouvelle personne !

Et vous comment faites vous pour apprendre à mieux vous connaitre ?

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ! 😉

Partager

76 réflexions au sujet de “4 Leviers primordiaux pour mieux vivre, s’accepter et révéler son potentiel”

    • Oh !! Merci Sarah pour ces remarques positives !! N’hésitez pas à me poser des questions si besoin je me ferai un plaisir d’y répondre, Au plaisir 😊😊

      Répondre
  1. Merci pour cet article. Je pense que pour moi le plus difficile est de prendre du recul et de laisser les choses évoluer par elles-même. C’est un travail que j’essaie de faire de ne pas toujours me lancer tête baissée dans une mission. 😊

    Répondre
    • C’est certain que sur ce plan nous e sommes pas tous égaux Lara… Mais c’est déjà bien d’en avoir conscience 😊😊 ! Merci pour votre partage

      Répondre
  2. Hello Nicolas, bel article qui remet bien en place le fait qu’il faut faire un travail personnel de connaissance de Soi pour ensuite trouver des portes d’accès pour manifester “Le pouvoir de décider qui l’on veut être !”. Cette phrase dans ton article a particulièrement fait écho et selon moi tiens une place importante dans la sérénité que l’on recherche dans notre vie.

    Répondre
  3. Le développement personnel peut s’effectuer de différentes manières (coachings, lectures, environnement inspirant… ) et de manière combinée, il n’en est que plus efficace et pertinent. Parmi les approches, celle du conseil en image me parle particulièrement. Elle permet d’aller à cette (re)découverte de soi et cet épanouissement par le rapport au corps, et à l’expression de sa personnalité. Je trouve les arguments de l’article très pertinents. Il est effectivement bon de rappeler que cette connaissance de soi mène à une meilleure confiance et estime de soi. Merci

    Répondre
  4. Merci pour ton article, je n’aurais jamais pensé que Gandhi et Hitler partageaient les mêmes préférences cognitives. Je suis à 100 % d’accord avec ta conclusion. De nos jours, il appartient à chacun de nous de travailler sur notre développement personnel, tous les outils sont à portée de mains.

    Répondre
  5. Très bel article qui souligne l’importance d’accepter d’être responsable de ses propres choix de vie.
    J’ai bien aimé la vidéo sur les tests physiques pour encore mieux se connaître. Tout le monde va y passer chez moi !! hahaha

    Répondre
  6. Bonjour Nicolas,
    Quel article !
    Cela me donne envie d’approfondir ce travail sur la connaissance de mon moi.
    Je savais que cela était important, mais je n’avais pas vu toute l’importance de cette démarche.
    Merci pour cet article complet sur le sujet !
    Au plaisir d’une prochaine lecture 🙂

    Répondre
  7. Apprendre à se connaître, la quête d’une vie ! 😉 Je crois que tu expliques très bien en quoi c’est essentiel… et c’est pourtant souvent négligé ! Je te rejoins complètement quand tu mets en avant que ce travail sur soi peut avoir des répercussions sur les autres à travers des relations améliorées. En ce sens, ça me fait penser à la méditation : ce qui pourrait être perçu comme un renfermement sur soi égoïste vise souvent à acquérir une “meilleure hygiène mentale” et à avoir in fine des relations apaisées. Merci pour ce décodage !

    Répondre
  8. Comme toujours très articles sont très complets et surtout super intéressants ! 😊
    Je trouve d’ailleurs passionnant tous les tests psychologiques qui sont à notre disposition de nous jours et qui nous permettent d’en apprendre beaucoup sur nous.
    J’ai trouvé interesante aussi la vidéo illustrant les tests physiques 😊

    Répondre
  9. Bonjour Nico,
    Toujours des conseils justes, des piqûres de rappel sur les bonnes pratiques, de la hauteur et des sources inspirantes. Grâce à toi, on ne risque pas de se perdre sur le chemin épineux du développement personnel 🙂

    Répondre
  10. Très intéressant merci pour ces éclairages. J’aime les citations et une me vient tout naturellement en ayant lu ton article c’est:

    “Soyez vous même, les autres sont tous déjà pris” Oscar Wilde

    Répondre
  11. C’est un article riche d’enseignements !
    Je suis convaincue aussi que se connaître et se comprendre sont les clés les plus puissantes pour révéler notre plein potentiel.
    Je suis quand même étonnée que Grandi et Hitler aient les mêmes profils psychologiques, c’es incroyable! En même temps, c’est vrai qu’il y’a tellement de critères qui rentrent en jeu que nous sommes les seuls à décider de la personne que nous souhaitons devenir.

    Répondre
  12. Article très intéressant, en effet bien se connaître est la base du développement personnel, d’une meilleure confiance en soi et de relations avec les autres plus harmonieuses !
    Le MBTI est la référence des tests, de mon côté j’ai adoré l’enneagramme car il montre des « tendances » plutôt que des cases, c’est un modèle extrêmement complet et simple à appréhender à la fois 🙂

    Répondre
    • Effectivement je connais l’Enneagramme mais moins bien que le MBTI. J’ai remarqué cependant un paquet de ponts entre les 2 outils. Merci pour ton partage en tous cas Claire !!

      Répondre
  13. Merci Nicolas pour cette pépite d’article. Se connaitre, c’est à la fois tellement important et tellement difficile!
    “Arrêter de parler et de commencer à faire.” : c’est un peu mon mantra depuis le début de 2020. Et ce n’est pas évident d’accepter de faire sans que ce soit parfait! Mais j’y travaille. A bientôt!

    Répondre
  14. Merci pour cet article fort intéressant Nicolas 😉 j’ai découvert il y a peu l’ennéagramme et je dois dire que c’est très utile pour se connaître. Je me suis rendu compte que j’avais fait un développement perso sur moi même depuis 2 ans sans connaissance de cet outil. Sa découverte m’a permis de voir le cheminement réalisé 😉

    Répondre
    • Effectivement Vincent l’Ennéagramme est très intéressant aussi et on retrouve de nombreuses correspondances entre les deux outils ! Merci pour ce partage en tous cas 😊😊

      Répondre
  15. Apprendre à se connaître est le premier pas pour apprendre à connaître les autres et ainsi apprendre à vivre en société.
    Je recommande vivement les lectures sur les biais cognitifs comme “Vous allez commettre une terrible erreur”, cela en dit long sur soi et nos modes de pensées.

    Répondre
  16. En effet il est primordial de se connaître mais beaucoup de gens se fuient par peur souvent ou par ignorance. Par contre je pense qu’on est tous unique et c’est ce qui fait la richesse de ce monde.

    Répondre
  17. merci pour cet article : oui je suis 100% d’accord avec toi, apprendre à se connaître est essentiel pour se réaliser. Je pense qu’avoir le regard extérieur d’un coach (neutre et formé à l’art du questionnement) permet d’aller explorer des zones que l’on ne va pas voir tout seul. J’ai beaucoup aimé la première partie où tu mentionnes le fait que certains profils sont plus représentés que d’autres et que cela a un impact sur les profils les moins représentés. Cela m’évoque ce que je partage sur les personnes hautement sensibles et les hauts potentiels qui ont des fonctionnements différents de la majorité et dépensent parfois beaucoup d’énergie à s’adapter au groupe.

    Répondre
    • Effectivement Astrid, la majorité n’a pas tout le temps raison mais elle impose ses règles. D’ailleurs j’ai constaté que les personnes vivant le moins bien au sein de notre Société sont souvent NF, les idéalistes… les plus sensibles ! Merci pour ton partage 😊😊

      Répondre
  18. Merci beaucoup pour ton article. En effet, se connaitre est capital à mes yeux. Cela permet de comprendre beaucoup de choses sur soi et sur les autres et ça aide à ne pas passer à côté de sa vie! Maintenant, ce n’est pas simple mais c’est possible 😉

    Répondre
  19. Hello Nico,
    On est à 100% d’accord avec ton article.
    Connaître sa “famille d’âme”, identifier son chakra dominant est super intéressant.
    Grâce à cette connaissance, on peut mieux déterminer ce qui nous procure de la joie et ce qui en procure moins ou pas du tout.
    On peut donc choisir sa direction et vivre une existence plus zen.

    Répondre
  20. Je crois effectivement que chaque aspect d’un individu peut être mis à profit pour en faire un atout si on y réfléchit et qu’on le voit dès le départ comme tel. Par exemple, j’ai longtemps pensé que ma trop grande empathie m’empêchait d’être une bonne négociatrice. Mais en fait, avec les années, je me suis aperçue qu’elle me permettait de trouver les bons arguments pour convaincre les gens plutôt que d’aller vers un conflit perdu d’avance. Chacun doit faire de ses caractéristiques des points forts car essayer de forcer un moule dans lequel on ne rentre pas est voué à la frustration.

    Répondre
    • Et bien je peux te garantir que l’empathie est une très grande qualité pour a vente (donc la négociation). L’écoute de l’autre est une qualité pas aussi fréquente que l’on pense… 😊😊 Merci pour ton retour Wendy !!

      Répondre
  21. Merci pour ce super article (comme d’habitude !!!). La comparaison entre Gandhi et Hitler est surprenante. Savoir qu’ils avaient le même profil psy est très intéressant et nous laisse le plein potentiel de ce que nous devenons. Il serait intéressant aussi d’analyser l’environnement dans lequel ils se sont construit. Pour Hitler, il existe une analyse assez pointue de son éducation dans le livre d’ Alice Miller “C’est pour ton bien”. Elle pointe ce qu’elle appelle la violence “noire”, celle que l’on nomme aujourd’hui, la violence éducative ordinaire. Si quelqu’un s’est plongé dans l’enfance de Gandhi, ce serait intéressant de comparer !

    Répondre
    • Merci pour la recommandation Anne-Christine, je ne connaissais pas mais ce que tu écris me conforte dans l’idée que nous sommes tout de même clairement influencé par le contexte dans lequel nous évoluons. C’est pour cela qu’il y a 16 profils mais quasiment 8 milliards d’individus TOUS uniques ! 😊

      Répondre
  22. C’est vrai qu’intuitivement les gens sont plus facilement enclins à essayer de cerner la personnalité des autres sans pour autant se connaitre eux-même.

    Ce qui peut parfois fausser leur perception s’ils n’ont pas conscience de leurs réelles valeurs intrinsèques. D’ailleurs c’est pour ça qu’ils cherchent à tort des éléments de comparaisons extérieurs chez les autres pour savoir comment se positionner au lieu de partir à leur propre découverte.

    Merci pour cet article très complet.

    Répondre
  23. Ton article est sensationnel Nicolas ! Tu écris extrêmement bien et tes vidéos sont très agréables à “consommer”. J’ai entendu récemment parler de l’expérience de Milgram est effectivement, ça fait froid dans le dos ! Très beau travail !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.