➀ Utiliser les neurosciences pour s’accepter et apprendre plus efficacement (entretien avec Sarah Carpentier)

Prendre conscience de sa diffĂ©rence pour s’accepter et mieux apprendre

Cet article est tirĂ© de mon entretien avec Sarah Carpentier au cours duquel nous avons pu Ă©changer sur son projet visant Ă  aider les parents (entre autres) dans l’accompagnement de leurs enfants ou adolescents pour les aider Ă  s’Ă©panouir dans le monde scolaire.

Sa dĂ©marche s’inscrit clairement dans la volontĂ© de faire prendre conscience de l’importance de considĂ©rer chaque enfant comme un ĂȘtre unique avec ses particularitĂ©s. Mieux le comprendre pour utiliser des mĂ©thodes d’apprentissage adaptĂ©es et donc plus efficaces.

Sarah, elle-mĂȘme maman de trois enfants, nous raconte comment elle s’est lancĂ©e dans un projet motivĂ©e par son souhait d’aider mais aussi son dĂ©sir de corriger les nombreuses contre-vĂ©ritĂ©s en matiĂšre d’Ă©ducation que l’on trouve sur internet.

Présentation de Sarah

Comme rapidement Ă©voquĂ© prĂ©cĂ©demment, Sarah Carpentier a crĂ©Ă© le site Des outils pour apprendre, afin de dĂ©miner certaines fausses idĂ©es en matiĂšre d’Ă©ducation, que l’on peut lire sur la toile.

Cette docteur en recherches fondamentales issue d’un milieu scientifique est Ă©galement dotĂ©e d’une expĂ©rience en coaching pĂ©dagogique, ce qui lui confĂšre la double lĂ©gitimitĂ© de la thĂ©orie et de la pratique.

D’ailleurs, c’est exactement cette double compĂ©tence qui explique que sur son blog, Sarah met un point d’honneur Ă  donner les sources scientifiques de ce qu’elle affirme.

Son ambition est en quelque sorte de vulgariser des propos scientifiques et les rendre accessibles Ă  un public non averti en s’appuyant sur une rigueur scientifique.

Outre le fait de mieux s’accepter, son travail permet de gagner en efficacitĂ© au niveau de l’apprentissage des enfants, qui peuvent envisager (ainsi que leurs parents) des alternatives aux mĂ©thodes traditionnelles d’enseignement.

Le blog des outils pour apprendre

D’un point de vue concret, le blog de Sarah (Des outils pour apprendre) est clairement orientĂ© efficacitĂ©.

Son ambition est de permettre aux enfants et jeunes adolescents de rĂ©ussir dans le cadre scolaire actuel en s’appuyant sur des stratĂ©gies d’enseignement et d’organisation des tĂąches au quotidien.

LĂ  oĂč l’ambition de Sarah est « originale », c’est qu’elle cherche Ă  appliquer Ă  chaque enfant une mĂ©thode d’apprentissage sur mesure, ajustĂ©e Ă  son style d’apprentissage Ă  lui.

Cette particularitĂ© est importante Ă  comprendre car elle replace directement au centre des conditions du succĂšs le postulat que chaque enfant est diffĂ©rent et qu’une mĂȘme mĂ©thode gĂ©nĂ©raliste ne peut convenir Ă  tous les jeunes de maniĂšre aussi efficace.

En insistant sur les sources scientifiques de ses arguments, Sarah prend clairement le pari du sĂ©rieux et de la fiabilitĂ© de ce qu’elle avance.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Le neuromarketing est une discipline qui s’intĂ©resse Ă  la façon d’utiliser de façon concrĂšte les enseignements des neurosciences cognitives, Ă  des domaines de la vie quotidienne, tels que la vente, la communication ou le marketing.

Le but non avouĂ© de cette science Ă©mergente est de tirer partie de la connaissance des comportements psychologiques humains Ă  des fins mercantiles. En d’autres termes : influencer les comportements d’achat des consommateurs.

Selon Sarah, le neuromarketing souffre d’une utilisation abusive du mot « neuro » qui permet de crĂ©dibiliser certains propos qui ne s’appuient sur aucune rĂ©fĂ©rence sĂ©rieuse ou au moins vĂ©rifiĂ©e.

Finalement, d’un blog personnel, son site est devenu un moyen d’informer et de promouvoir ses convictions, motivĂ©es vous l’aurez compris, aussi bien par une rigueur scientifique que par la volontĂ© d’aider les parents Ă  y voir clair sur la meilleure façon d’aider leurs enfants Ă  mieux apprendre.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Objectifs du blog : aider les enfants Ă  mieux apprendre

Le premier objectif est donc de dĂ©monter argument Ă  l’appui les neuromythes.

Sarah a aussi pour ambition de transmettre des stratégies efficaces et applicables (donc accessibles au plus grand nombre) tirées de son savoir et de ses connaissances sur les fonctionnements cognitifs des enfants.

Pour elle la neuro Ă©ducation doit avant tout ĂȘtre pragmatique !

Ainsi, il s’agit d’aider les parents Ă  mettre en place des stratĂ©gies d’apprentissage efficaces, qui ont fait leurs preuves, avec un langage simple.

Pour les parents l’avantage est clair : bĂ©nĂ©ficier de la vulgarisation d’un langage scientifique pas forcĂ©ment comprĂ©hensible au premier abord !

En regroupant toutes les informations en un mĂȘme endroit, le blog rend le savoir plus facilement accessible et le plus facilement applicable.

En somme, il s’agit de permettre aux parents de mettre en place la stratĂ©gie d’apprentissage idĂ©ale et sur-mesure, pour Ă  la fois rendre leurs enfants autonomes et faire qu’ils obtiennent de meilleurs rĂ©sultats.

DĂšs lors que l’enfant met en place ce nouveau fonctionnement, cette nouvelle mĂ©thode et qu’il voit que cela marche, le cercle vertueux est enclenchĂ©. Il ne doute plus de lui et travaille en toute confiance en son propre potentiel !

DĂ©velopper l’estime de soi chez l’enfant est une Ă©tape essentielle qui trouve sa source dans les rĂ©sultats qu’il obtient Ă  l’Ă©cole. Ces derniers conditionnent Ă  la fois le regard que leur portent leurs parents, mais Ă©galement (en consĂ©quence) leur propre estime personnelle.

Indirectement, Sarah évoque aussi un objectif de son blog, qui est celui de déculpabiliser les mamans qui pourraient se demander si elles appliquent les bonnes méthodes.

Également mĂšre de 3 enfant, elle sait Ă  quel point le poids qui pĂšse sur leurs Ă©paules peut ĂȘtre une source d’angoisses et de douleur mentale.

« Tout le monde est un gĂ©nie. Mais si vous jugez un poisson Ă  sa capacitĂ© Ă  grimper Ă  un arbre, il vivra toute sa vie en croyant qu’il est stupide. »

Albert Einstein

Citation sur les conséquences de se sentir incompris

Cette citation d’Albert Einstein rĂ©sume Ă  merveille l’importance et l’enjeu d’apprendre sur soi. Mieux se connaĂźtre pour mieux s’accepter et gagner en estime personnelle.

A ce stade de l’interview, il est intĂ©ressant de faire un parallĂšle avec le MBTI et mon blog.

Mon ambition au travers des articles et de ma chaine Youtube est de démocratiser cet outil de connaissance de soi qui permet (aux adultes) de prendre conscience de leurs spécificités.

La prise en compte des forces et faiblesses spĂ©cifiques Ă  chacune des 16 personnalitĂ©s psychologiques du modĂšle, peut permettre Ă  n’importe quel ĂȘtre humain d’entrevoir un chemin de dĂ©veloppement sur-mesure et de parvenir Ă  satisfaire son besoin de reconnaissance personnelle.

Chez l’enfant, l’enjeu est sans doute encore plus important car de leur rĂ©ussite ou de leur situation d’Ă©chec sur plan scolaire dĂ©pendent des croyances de base qui peuvent les suivre tout au long de leur vie.

Par exemple, le fait qu’un enfant n’obtienne pas de bons rĂ©sultats dans ses premiĂšres annĂ©es d’Ă©tude peut directement et profondĂ©ment affecter son tempĂ©rament et son niveau de confiance en lui pour le reste de sa vie.

Ainsi, les enfants risquent de se convaincre qu’ils ne sont douĂ©s pour rien voire mĂȘme qu’ils sont naturellement bĂȘtes.

Ceci est corroboré par les propos de Sarah qui évoque une étude sur la façon dont les enfants perçoivent leurs capacités cognitives.

Cette vision est trĂšs statique c’est Ă  dire que dans les premiĂšres annĂ©es de la vie les enfants sont convaincus qu’ils sont comme ils sont et qu’ils ne peuvent rien y faire. 

Une telle croyance provient à la fois de leur éducation et de leur environnement et cela met en péril leur vie future.

Tout l’enjeu est donc de faire adhĂ©rer l’enfant Ă  de nouvelles mĂ©thodes en lui prouvant par l’expĂ©rience qu’il est tout Ă  fait en mesure d’obtenir de bons rĂ©sultats et Ă©liminer les croyances limitantes qu’il peut avoir de lui-mĂȘme.

Le jeu comme méthode efficace pour stimuler le cerveau

Pour parvenir Ă  dĂ©passer, les idĂ©es reçues et les barriĂšres psychologiques que l’enfant peut se mettre, Sarah prĂ©conise d’utiliser le jeu comme support. En actionnant ce levier qui fait partie de son quotidien, il est possible d’associer la notion de plaisir Ă  l’apprentissage.

Mieux apprendre par exemple en s’appuyant sur des jeux qui font appel Ă  la flexibilitĂ© du cerveau, avec lesquels l’enfant s’amĂ©liore naturellement au fil des parties.

Un excellent moyen de renforcer la confiance qu’il a en lui et de se prouver qu’il est capable d’avoir de bons rĂ©sultats.

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, Sarah prĂ©conise d’utiliser le jeu comme source de stimulation, de bien ĂȘtre ce qui permet en outre de susciter une forme de curiositĂ© intellectuelle chez l’enfant.

De cette curiositĂ© nĂ©e l’intĂ©rĂȘt de l’enfant, puis le plaisir.

Non seulement cela le motive, mais cela est Ă©galement bĂ©nĂ©fique au niveau de l’efficacitĂ©.

En effet, en crĂ©ant cette envie, en stimulant la curiositĂ© et en veillant Ă  varier les supports pĂ©dagogiques, l’enfant retient bien mieux.

L’importance de s’accepter pour mieux apprendre

Faire que les enfants prennent conscience de leur diffĂ©rence et gardent l’estime d’eux-mĂȘmes

Autre point abordĂ© par Sarah : l’importance de la prise de conscience par les enfants de leur particularitĂ©, de leur singularitĂ©.

DĂšs lors que les enfants comprennent qu’ils sont uniques, avec leurs dĂ©fauts mais aussi leurs qualitĂ©s, il est possible de constater mĂ©caniquement une remontĂ©e de leur estime personnelle.

En d’autres termes, mieux se comprendre leur permet de renforcer leur assurance en Ă©vitant de se comparer.

A l’inverse, en prĂ©sence de troubles de l’apprentissage et constatant que ses efforts sont vains, l’enfant perd naturellement confiance en lui et perd par l’impression d’ĂȘtre reconnu.

Une telle situation risque mĂȘme de le poursuivre au cours de sa vie d’adulte.

En synthÚse : parvenir à déculpabiliser les parents 

Pour conclure notre entretien, j’ai posĂ© la question Ă  Sarah ce qui Ă©tait selon elle son plus bel accomplissement au travers de son site… Et bien, sa plus grande fiertĂ© est d’essayer et de parvenir Ă  dĂ©culpabiliser les parents.

Pour elle, maman qui connaĂźt cette dure mission de veiller Ă  faire grandir et s’Ă©panouir des enfants, il est important que les pĂšres et les mĂšres fassent du mieux qu’ils peuvent mais qu’ils ne s’accablent pas si leur progĂ©niture rencontre des difficultĂ©s.

L’Ă©ducation signifie pour les parents de faire des choix. Mais ce n’est pas tout ou rien !

Il est nĂ©cessaire pour tout parent de mettre de la souplesse dans les rĂšgles que l’on impose Ă  sa progĂ©niture.

Soulager les parents Ă  mieux vivre leurs choix de façon sereine dans l’Ă©ducation de leurs enfants telle est la mission que souhaite assumer Sarah.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.