➀ Ikigai : test ultime de votre mission de vie

Introduction

Si je vous disais que nous avons la libertĂ© et le pouvoir de se construire une vie sur mesure, vous seriez un peu dĂ©boussolĂ© ou vous me prendriez pour un idĂ©aliste Ă  la mode qui n’a pas les pieds sur terre.

Mais au fond, vous savez que c’est possible.

Nos arriĂšre-grands-parents n’auraient pas imaginĂ© qu’on puisse chercher une « mission de vie », apprendre Ă  se connaĂźtre pour au final dĂ©velopper sa confiance en soi et se rĂ©aliser. La leur Ă©tait de survivre, travailler dans les champs ou Ă  l’usine, se marier, fonder une famille, Ă©conomiser et profiter des petits plaisirs de la vie.

Le monde change vite. Les modes, les tendances, la vie professionnelle, la technologie, tout ça fait beaucoup de bruit et on ne sait plus toujours oĂč donner de la tĂȘte. Et malgrĂ© tout ce boucan anxiogĂšne, aujourd’hui, on a la libertĂ© d’apprendre Ă  se connaĂźtre, le pouvoir de choisir notre chemin.

Sur cette route, chacun a sa propre carte, consciemment ou non.

Chacun a son ikigai.

DĂ©couvrir sa mission de vie grĂące Ă  un test

PrĂ©sentation de l’auteur :

Cet article vous est proposé par, Kevin du blog https://kevindetem.com

«  Je suis Kevin Detem, blogueur-rĂ©dacteur, assoiffĂ© de dĂ©couvertes, de connaissances et de libertĂ©. Via mon blog, j’aide les personnes en quĂȘte de sens Ă  se remettre en question et mettre en avant leurs idĂ©es, compĂ©tences et capacitĂ©s, pour attirer les opportunitĂ©s professionnelles et personnelles ! Tout ça notamment grĂące Ă  la rĂ©daction en ligne et Ă  l’introspection. » 

Quel est mon ikigai, quelle est ma mission de vie ?

L’ikigai est un mot japonais qui correspond Ă  la raison d’ĂȘtre et Ă  la joie de vivre. Bien qu’on n’y accorde pas Ă©normĂ©ment d’importance dans son pays d’origine, ce concept est Ă  la mode chez nous.

L’idĂ©e est que votre raison d’ĂȘtre se trouve au croisement entre ce vous savez faire, ce que vous aimez faire, ce pourquoi vous pouvez ĂȘtre payĂ© et ce dont le monde a besoin.

Bien que la mĂ©thode ikigai soit conçue pour l’Ă©panouissement gĂ©nĂ©ral, on l’utilise plutĂŽt pour trouver sa voie professionnelle, voire mĂȘme pour changer de vie. Du moins dans sa version occidentale.

Au Japon, ce n’est pas pareil.

L’ikigai, la « valeur de la vie », a une signification qu’on ne peut pas traduire directement. Pas seulement car le terme n’a pas de traduction propre, mais aussi car le sens du mot « vie » n’est pas le mĂȘme.

Pour nous, la vie dĂ©signe le temps qu’on passe sur cette terre tout comme le quotidien. Nous ne faisons pas de diffĂ©rence entre notre « durĂ©e de vie » et notre « vie de tous les jours ». Or, ces deux idĂ©es ont chacune leur propre terme en japonais.

Et la vie telle qu’elle est considĂ©rĂ©e dans l’ikigai se base plutĂŽt sur la vie de tous les jours.

L’idĂ©e principale Ă©tant que pour avoir une vie Ă©panouissante dans son ensemble, devenir une belle personne, il faut alimenter de joies notre vie de tous les jours.

Ceci Ă©tant dit, revenons en occident le temps de cet article.

Mon propre ikigai : exemple

J’ai souvent rĂ©flĂ©chi Ă  ma mission de vie et pourtant, je n’ai jamais eu de vision claire.

C’est seulement aprĂšs m’y ĂȘtre intĂ©ressĂ© pendant plusieurs mois que j’ai fini par trouver un soupçon d’indice…

AprĂšs quelques annĂ©es de blogging sur des sujets divers, je n’arrivais pas Ă  trouver LE sujet, l’idĂ©e Ă©panouissante que je pourrais exploiter en tant qu’entrepreneur du web.

De nombreux sujets m’intĂ©ressaient, mais jamais assez pour y consacrer du temps, de l’argent et de l’Ă©nergie.

Jusqu’Ă  ce que je dĂ©couvre un point commun entre tous les sujets sur lesquels j’Ă©crivais…

C’Ă©tait tout simplement le fait d’Ă©crire.

Depuis l’adolescence, j’Ă©cris des textes sous plusieurs formes. J’aime ça, je suis plutĂŽt bon pour un amateur (du moins j’y crois!), tout le monde a besoin de lire pour apprendre, se divertir, s’informer, … Et des compĂ©tences rĂ©dactionnelles peuvent dĂ©boucher sur de nombreux mĂ©tiers.

Ce que je viens de vous dĂ©crire, c’est une brĂšve version d’un ikigai. C’est-Ă -dire une combinaison de plusieurs facteurs qui dĂ©finissent une mission de vie Ă©panouissante, un Ă©panouissement personnel total !

Je pense enfin avoir trouvé ma voie, ou du moins une voie, et je vais vous proposer quelques pistes pour partir à la recherche de la vÎtre.

Comment créer son ikigai

C’est parce que l’ikigai n’est pas un simple questionnaire de psychologie, ou un test de personnalitĂ© comme les autres qu’il est nĂ©cessaire de s’intĂ©resser Ă  sa philosophie.

Se poser les bonnes questions est un principe fondamental de l’apprentissage, de la conscience de soi et de la communication interpersonnelle. 

Comme nous venons de le voir, l’ikigai est le croisement de plusieurs donnĂ©es. La rĂ©ponse Ă  quatre bonnes questions.

Chacun a son ikigai mĂȘme sans le savoir. On va donc chercher Ă  le trouver plutĂŽt qu’Ă  le crĂ©er.

Et trouver les rĂ©ponses demande un passage obligatoire par l’introspection.

Qui dit introspection, dit réflexion sur sa propre personnalité.

C’est en ça que des outils de dĂ©veloppement personnel et de connaissance de soi comme le MBTI peuvent nous aider.

En effet, en partant à la découverte de son profil psychologique, de son inconscient, on trouve de meilleures réponses aux questions suivantes.

Qu’est-ce que j’aime faire dans la vie ?

DĂ©couvrir mes passions dans la vie

Qu’est-ce qui vous passionne ?

Bien qu’elle soit Ă©vidente pour certaines personnes, la rĂ©ponse Ă  cette question n’est pas si facile pour la majoritĂ©.

Vous pensez peut-ĂȘtre ne pas avoir de passion…

Vous avez sans doute dĂ©jĂ  vĂ©cu cette situation oĂč vous ĂȘtes tellement pris dans ce que vous ĂȘtes en train de faire que vous ne voyez pas le temps passer.

Et au moment de passer Ă  autre chose parce qu’un timing l’impose, vous ĂȘtes frustrĂ©.

Certaines personnes sont absorbĂ©es par les jeux vidĂ©o, d’autres par la peinture, le dessin, la cuisine, la lecture ou l’Ă©criture, …

Peu importe ce qui vous fait vibrer, le but est de trouver ce que vous aimez faire au point de ne plus faire attention Ă  ce qu’il se passe autour de vous.

Prenez quelques minutes pour noter sur papier ce qui vous passe par la tĂȘte. J’insiste sur le papier, car le fait de s’Ă©loigner de l’Ă©cran un moment permet de se recentrer sur ce qu’il se passe Ă  l’intĂ©rieur.

Si vous voulez, notez aussi les choses que vous n’aimez pas. Ça peut vous aider, par Ă©limination, Ă  vous orienter vers ce que vous aimez.

Pour quoi suis je doué ?

Que savez vous faire ? Pour quoi ĂȘtes-vous douĂ©, et quelles compĂ©tences avez-vous acquises ?

… »Rien de spĂ©cial », c’est ça ?

Ne soyez pas modeste. Vous avez des capacités, et avez acquis de nombreuses compétences tout au long de votre vie. Que vous ayez 25, 45 ou 65 ans.

Vous savez faire beaucoup de choses. Vous n’avez juste jamais pris le temps de faire ce pas en arriĂšre pour observer quelles compĂ©tences vous avez apprises Ă  travers vos diffĂ©rentes expĂ©riences.

Notez les toutes. Aussi insignifiantes (Ă  vos yeux) soient-elles.

Une meilleure connaissance de soi est nĂ©cessaire pour trouver son ikigai. Et ça passe par un exercice d’introspection.
MĂȘme quand on n’a pas une bonne conscience de soi, cet exercice aide Ă  apprendre Ă  se connaĂźtre.

Le plus difficile est de prendre assez de recul pour se rendre compte que mĂȘme les aptitudes les plus banales sont importantes Ă  noter.

Par exemple, qu’avez-vous appris lors de votre premier job d’Ă©tudiant? Ou lors de votre dernier emploi, quel que soit l’Ă©tat de votre carriĂšre ?

La gestion du temps ? La communication non-violente ? Le sens de l’Ă©coute ?

Tout est bon à noter. Du contrÎle des stocks de légumes en supermarché à la résolution de problÚmes en sécurité informatique.

Notez ce en quoi vous ĂȘtes naturellement douĂ©, et ce que vous avez appris Ă  travers toutes vos expĂ©riences personnelles et professionnelles.

De quoi le monde a besoin ?

Il ne s’agit pas ici de deviner ce que les gens veulent, juste en suivant votre intuition.

Dans cette partie de l’exercice, on parle plutĂŽt de contribution Ă  quelque chose qui nous transcende. Comme une cause qui dĂ©passe vos intĂ©rĂȘt personnels et qui sert les autres. La meilleure expression qui rĂ©sume cette idĂ©e est sans doute celle tirĂ©e du best seller de Paulo Coelho, « l’Alchimiste », dans lequel le hĂ©ros cherche Ă  rĂ©aliser sa lĂ©gende personnelle.

Faire quelque chose qui a du sens.

Qu’est-ce qui vous irrite ou vous attriste ?

On ne parle pas spĂ©cialement de la pauvretĂ© dans le monde ou du rĂ©chauffement climatique, mais d’une plus petite Ă©chelle. Comme l’absence d’activitĂ© culturelle de votre quartier, ou le manque de produits d’origine biologique dans votre rĂ©gion…

On peut aussi jeter un Ɠil aux Ă©motions positives.

Dans ce que vous avez dĂ©jĂ  accompli, qu’est-ce qui vous rend heureux et fier ?

L’idĂ©e est de trouver ce qui vous anime, ce qui a du sens pour vous, Ă  une Ă©chelle qui dĂ©passe vos intĂ©rĂȘts personnels.

Comment pouvez-vous aider la communautĂ©, la sociĂ©tĂ© ? (Bah oui, n’oublions pas que le concept vient du Japon !)

Que puis je apporter aux autres, quelles sont mes valeurs ?

Pour quoi pourrais-je ĂȘtre payĂ© ?

Dans le cas d’une reconversion professionnelle, si vous savez que vous voulez changer de voie professionnelle, il est nĂ©cessaire de se demander ce pour quoi vous pourriez ĂȘtre payĂ©.

A ce stade-ci, vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  une piste intĂ©ressante.

Par contre, si vos rĂ©ponses aux 3 premiĂšres questions vous orientent vers une activitĂ© de dresseur de vers de terre destinĂ©s Ă  l’alimentation des coqs finlandais, j’ai bien peur que la rĂ©munĂ©ration soit difficile.

(Je me trompe peut-ĂȘtre…)

Voici un exemple rapide et facile, mais qui peut vous donner une idée de la faisabilité de la méthode :

  1. Imaginons que vous aimiez le dessin. Vous apprĂ©ciez la perspective, les formes, les couleurs, … Vous aimez voir des rĂ©sultats concrets et construire des choses tangibles.
  2. En plus de ça, vous avez un esprit plutĂŽt logique et rationnel, tout en dĂ©bordant de crĂ©ativitĂ© ! (Oui, c’est possible, on n’est pas soit « cerveau gauche » soit « cerveau droit ».)
  3. Vous voulez Ă©galement que votre Ɠuvre laisse une trace de son passage sur terre, et crĂ©er de belles choses pour les autres et pour vous-mĂȘme.
  4. Vous pourriez vous lancer dans la BD, la peinture, … Mais peut-ĂȘtre que le mĂ©tier d’architecte vous conviendrait mieux !

Et si la nature occupe une place importante dans ce que vous aimez, que diriez-vous d’une activitĂ© professionnelle de paysagiste ?

Il y a de nombreuses activitĂ©s pour lesquelles vous pourriez ĂȘtre payĂ©.

Reste à savoir, parmi vos différentes possibilités, laquelle vous rendrait le plus heureux et serein, et de quelle rémunération avez-vous besoin pour assouvir vos besoins.

ModĂšle d’ikigai vierge Ă  remplir

Voici un modĂšle vierge permettant de personnaliser votre dĂ©marche que vous pouvez tĂ©lĂ©charger en cliquant sur le bouton droit de votre souris, sur l’image. Ou d’un clic prolongĂ© si vous ĂȘtes sur smartphone.

Image symbolisant le concept japonais de mission de son existence

Pourquoi trouver son Ikigai, sa raison d’ĂȘtre ?

Quelles sont vos motivations Ă  trouver votre mission de vie ?

Trouver son ikigai, dans la vision occidentale, permet de mieux se connaĂźtre et de vivre une vie, dans son ensemble, pleine de sens.

La vision japonaise considĂšre plutĂŽt qu’un peu de joie chaque jour contribue Ă  vivre une vie plus Ă©panouie.

Je trouve qu’un mĂ©lange des deux versions fait l’affaire !

Voici quelques raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir trouver votre ikigai.

S’Ă©panouir au travail

RĂ©flĂ©chir Ă  ce qu’on aime, ce qui a du sens, ce qui paie et Ă  nos compĂ©tences et capacitĂ©s est un premier pas vers l’Ă©panouissement au travail.

Ce qui est la prĂ©occupation principale d’une personne qui s’intĂ©resse Ă  l’ikigai. Pas vrai ?

Le travail occupe une partie importante de nos vies. On y passe en moyenne autant de temps qu’au lit !

S’Ă©panouir au travail, c’est Ă©viter le burn-out, provoquer la chance de recevoir une promotion et mĂȘme, pour certaines personnes, changer d’orientation professionnelle quand c’est nĂ©cessaire.

D’ailleurs, Ă  ce propos…

Nouveau projet professionnel

Vous avez envie de changer de secteur d’activitĂ© mais vous n’osez pas, ou vous ne savez pas quoi faire ni vers oĂč vous diriger.

Vous pensez peut-ĂȘtre ne pas avoir d’avenir professionnel. Parce que vous ĂȘtes proche de la retraite ou parce que vous ĂȘtes pessimiste quant Ă  l’idĂ©e de trouver rĂ©ellement votre voie.

Trouver un mĂ©tier qui nous passionne n’est pas facile. Certaines personnes savent depuis le plus jeune Ăąge ce qu’elles veulent faire. Mais si vous ĂȘtes ici, ce n’est pas votre cas.

Il n’y a pas d’Ăąge pour changer de voie professionnelle et trouver le mĂ©tier qui vous inspire. Ou le crĂ©er.

Plus on accumule des expĂ©riences, mĂȘme sans aucun rapport entre elles, plus on peut crĂ©er des connexions et « relier les points », comme disait Steve Jobs.

C’est ce que j’explique au dĂ©but de cet article dans ma relation avec l’Ă©criture.

Si vous avez essayĂ© beaucoup de choses dans votre vie, peu importe votre Ăąge, vous trouverez sans doute des liens entre ces expĂ©riences. Quels besoins avez-vous satisfaits Ă  chaque moment ? Comment pourriez-vous les satisfaire aujourd’hui ?

Et si vous n’avez pas encore beaucoup d’expĂ©riences, lancez-vous. Suivez ce cours de sculpture sur bois, cette formation de dĂ©veloppeur web, ce sĂ©minaire de dĂ©veloppement personnel.

Et si ça ne vous convient pas ? Au moins, vous le saurez.

Améliorer son estime de soi et son bonheur

L’ikigai est un outil puissant pour faire le point, faire le bilan de vos aptitudes et de votre personnalitĂ©, et donc pour mieux vous connaĂźtre.

Quand on prend conscience de ce qu’on sait faire (et ĂȘtre), de ce qu’on aime, de ce qui a du sens pour nous, et de ce qui pourrait nous rĂ©munĂ©rer, on arrive Ă  trouver une sorte d’unicitĂ©.

Et en trouvant ce pourquoi vous ĂȘtes unique, vous osez ĂȘtre dĂ©terminé et augmentez automatiquement votre estime de vous.

Vous avez sûrement déjà réconforté un proche en lui rappelant tous ses points forts, toutes ses qualités et ses réussites, quand cette personne se sentait inutile et incompétente.

Ce que vous voulez, c’est soigner son estime d’elle-mĂȘme et qu’elle retrouve confiance en ses capacitĂ©s.

Chercher Ă  trouver son ikigai a le mĂȘme effet sur soi-mĂȘme. Mais on n’a pas l’habitude de se chercher des points-forts.

Rencontre avec Cindy, coach en mission de vie

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Ikigai : test en ligne

Je vous ai partagĂ© un modĂšle vierge plus haut, Ă  complĂ©ter par vous-mĂȘme.

Mais si vous prĂ©fĂ©rez ĂȘtre zen, rassurĂ© et guidĂ©, je vous propose de dĂ©couvrir plus en profondeur votre type de personnalitĂ© et de tester votre ikigai sur un site spĂ©cialisĂ©. Vous trouverez des exercices sur cet article dĂ©diĂ© Ă  l’ikigaï . 

10 Citations pour comprendre l’intĂ©rĂȘt du test IkigaĂŻ

Pourquoi faire un test pour découvrir sa mission de vie ? Citations

« La seule façon de rĂ©aliser un excellent travail, c’est d’aimer ce que vous faites ».

Steve Jobs

Pourquoi trouver son ikigai ?

« Le but de la vie est de se dĂ©velopper, de se rĂ©aliser complĂštement, c’est notre fonction sur terre ».

Oscar Wilde

Quel intĂ©rĂȘt Ă  trouver son IkigaĂŻ ?

« Identifier ses talents et se donner l’occasion de les exploiter ».

John Dewey

« Les hommes sont malheureux parce qu’ils ne rĂ©alisent pas les rĂȘves qu’ils ont. »

Jacques Brel

Vitation de Brel qui invite Ă  trouver son ikiaĂŻ

« Le succĂšs n’est pas la clĂ© du bonheur. Le bonheur est la clĂ© du succĂšs. Si vous aimez ce que vous faites, vous rĂ©ussirez. »

Herman Cain

Pourquoi il est important de trouver sa mission de vie ?

Conseils pour savoir comment trouver son IkigaĂŻ ? Citations

« C’est seulement quand tu te retrouves devant un choix difficile, que tu apprends des choses sur toi-mĂȘme. »

Linda Newbery

Se retrouver face à une difficulté pour comprendre le but de sa vie

« Ecoute ton cƓur. Il connait toute chose, parce qu’il vient de l’Âme du monde et qu’un jour il y retournera. »

Paulo Coelho

Ă©couter son coeur pour trouver son ikigai

« Intelligence et cƓur, voilĂ  la bonne combinaison et le bon chemin pour se rĂ©aliser sans nĂ©cessairement ĂȘtre croyant. Ceci est, pour moi, la religion universelle ».

DalaĂŻ Lama

Savoir Ă©couter son coeur et sa tĂȘte pour trouver son ikigai

« Le secret du bonheur, c’est l’alignement entre ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites. »

Gandhi

Test pour découvrir sa mission de vie

Mon avis sur le test

Complet, mais les rĂ©sultats du test peuvent ĂȘtre un peu Ă©tranges et ne pas toujours correspondre au mieux avec ce qu’on a donnĂ© comme rĂ©ponses.

Par exemple, je serais un bon soudeur/braseur. Ça me paraüt absurde.

Mais dans l’ensemble, si on prend le temps d’apprendre Ă  se connaĂźtre, de rĂ©pondre Ă  toutes les questions, ce test peut donner une piste et aider pourquoi pas Ă  reprendre confiance en soi.

A ne pas prendre comme vérité pure, bien sûr.

Posez-vous les 4 grandes questions, rĂ©pondez sur papier, et refaites-le chaque fois que vous ne vous sentez plus alignĂ© dans votre vie. C’est la meilleure des façon d’ĂȘtre serein !

Comment avez-vous vécu cette expérience ? Partagez votre ressenti avec nous en commentaire sous cet article !

Si vous trouvez une prĂ©fĂ©rence, un goĂ»t pour la notion de mission de vie et du test de l’ikigaĂŻ, il est fort Ă  parier que vous soyez intĂ©ressĂ© par un autre concept trĂšs tendance.

Ce concept c’est celui de la Loi de l’attraction, c’est Ă  dire en deux mots, l’idĂ©e qu’en se concentrant sur des pensĂ©es positives l’ĂȘtre humain a le pouvoir d’influencer son existence. Chaque ĂȘtre est pure Ă©nergie et cela lui confĂšre un super pouvoir, Ă  condition de savoir s’en servir.   

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

2 rĂ©flexions au sujet de “➀ Ikigai : test ultime de votre mission de vie”

  1. J’ai dĂ©couvert l’Ikigai il y a quelques annĂ©es et j’ai Ă©tĂ© sĂ©duit par la dĂ©marche et la philosophie sous-jacente que nous avons tous une mission ou un chemin de vie propre Ă  nous … Ce qui nous rend unique, donc libre … Mais l’Ikigai me semble n’ĂȘtre qu’un point de dĂ©part car par la suite il faut se mettre en action et devenir celle ou celui rĂ©vĂ©ler par l’Ikigai … Tout un programme pourra part … Merci pour cet article trĂšs intĂ©ressant.

     
    RĂ©pondre
    • Tout Ă  fait d’accord Eric ! L’IkigaĂŻ ne doit pas ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une fin en soi mais bien comme un outil. Merci pour ce tĂ©moignage

       
      RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.