Barack-Obama

ll➤ Comment être charismatique comme Barack Obama ? ✅

Je voudrais vraiment être charismatique comme lui… Qui n’en n’a pas rêvé en voyant l’ancien président des États-Unis s’adresser aux médias, faire un discours en public ou exécuter une danse avec son épouse ?

Dans une précédente rubrique, j’avais essayé de comprendre d’où venait l’extraordinaire confiance en lui de Donald Trump. Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire cette analyse je vous invite à le faire, de manière à mieux pouvoir percevoir les différences qui existent entre son fonctionnement et celui du président le plus cool que la terre ait jamais porté… J’ai nommé Barack Obama !

charisme-Barack-Obama

Nous allons voir au cours de cet article comment augmenter son charisme, quels avantages cela peut avoir dans nos vies, quelles sont les composantes de cette qualité, en nous intéressant tout simplement à l’ancien Président des États-Unis d’Amérique : Barack Obama.

1) Pourquoi vouloir être charismatique comme Barack Obama?

a) Qui est Barack Obama ?

Même si j’imagine que vous le connaissez, je vais tout de même vous récapituler en quelques lignes qui est le 44ème Président des Etats-Unis… De 2009 à 2017 (car il a enchaîné deux mandats) le peuple américain avait choisi comme « dirigeant suprême », cet homme politique du parti démocrate, qui fut élu à seulement 47 ans au plus haut poste du pays ! Doté d’un profil charismatique indéniable, ce dirigeant allait marquer de son empreinte son passage à la Maison Blanche.

Là où ce président allait se démarquer, c’était précisément de par son calme en toutes circonstances, par la sérénité qu’il dégageait en toutes situations… En deux mots il était le mélange même de « la force tranquille » et de la classe ce qui lui conférait un don naturel pour plaire et s’imposer aux yeux de l’opinion publique.

La première manifestation de cette aura fut sans aucun doute le rassemblement d’une foule immense (plus de 2 millions de personnes) lors de son investiture.

 

 

b) Quelles sont les principales caractéristiques de Barack Obama ?

Ne parlons pas des qualités obligatoires à l’exercice du pouvoir à un tel niveau… Il est évident qu’on ne peut « assumer » le rôle de président d’un état, sans certaines facultés naturelles.

Si l’on en croit les journaux, les qualités que la presse spécialisée reconnaît à l’ex-président sont :

  • Avoir un esprit collectif plutôt qu’individualiste, ce qui est rare à un tel niveau de responsabilités ; Barack Obama avait, et a encore, une faculté à dire « nous » avant de dire « je » ; Il aimait pour impliquer le plus grand nombre penser collectif plutôt que d’être centré sur sa personne. Voilà la première signification au fait d’être charismatique !

  • La sagesse de savoir comprendre ses échecs et en tirer des bénéfices. Aussi talentueux soit-il, le prédécesseur de Donald Trump a lui aussi connu des revers au cours de sa carrière politique (et certainement aussi au cours de sa vie personnelle). Mais c’est dans l’épreuve que l’on mesure la grandeur des hommes… Savoir assumer et utiliser ce genre de contrariétés pour grandir et fédérer autour de sa personne est incontestablement la marque des grands.

  • Une capacité à prendre du recul ! Certes pendant les 8 années de son mandat, en tant que président, il n’a pas du avoir beaucoup de répit… Mais, l’une des grandes forces de Barack Obama aura également été son aptitude à se détendre (ou à essayer de le démontrer). Quand on fait la synthèse des images qui resteront du 44ème président des USA, on est obligé de repenser à toutes les fois où il a fait « le show » (pas toujours de façon préméditée)…

 

  • Être charismatique comme Obama, signifie également être naturellement empathique c’est à dire avoir une faculté naturelle à ressentir et à bien retranscrire ce que ressent l’autre A l’inverse d’un « animal à sang froid » comme pourrait l’être un Vladimir Poutine (par exemple), l’ancien pensionnaire de la Maison Blanche a cette aptitude à comprendre les émotions des autres êtres humains.

  • Avoir le talent de valoriser les personnes de son entourage, ses proches, comme ses collaborateurs ! Indéniablement, cette caractéristique est l’une des plus explicatives de l’incroyable pouvoir de séduction de Barack Obama. Faire grandir les autres avant soi est une démonstration d’altruisme très rare chez une personne de ce niveau… c’est peut-être celle qui le distinguera à jamais de ses homologues !

 

c) Quels avantages à être charismatique comme l’est Barack Obama ?

C’est vrai ça, après tout, pourquoi chercher à tout prix, à être charismatique ? Quels sont les bénéfices que l’on peut en tirer ?

Outre le fait de se sentir bien dans sa peau, qui est peut-être plus une cause qu’une conséquence, le fait d’être charismatique a de multiples avantages…

On pourrait évoquer le fait d’être attirant, d’être séduisant ou plus généralement de susciter l’admiration autour de soi, mais selon moi l’avantage majeur à être charismatique est sans aucun doute, le pouvoir de persuasion que l’on dégage naturellement.

La meilleure démonstration de tous ses avantages, peut être faite en regardant et en écoutant un discours de Barack Obama.

 

Le ton de sa voix, sa posture, sa décontraction, le calme et la sérénité qu’il dégage… Tout donne envie de le suivre. Comment ne pas être convaincu ?!

2) Ce que son type Mbti nous apprend pour être charismatique

a) Obama : de type incertain… ENTP ou ENFJ ?

Après avoir fait quelques recherches sur le profil MBTI de Barack Obama, en quête d’indices sur l’origine de son assurance, j’ai été obligé de me rendre à l’évidence : le personnage comporte deux facettes. Bon c’est surtout sur les sites américains que j’ai pu trouver des éléments car aux États-Unis le MBTI est un outil très répandu et parfaitement entré dans les mœurs (un peu comme l’astrologie chez nous).

Le fait majeur, qui en ressort est l’incertitude ! Les amateurs de MBTI sont quasiment tous unanimes pour « typer » l’ancien président comme un ENTP ou comme un ENFJ…

Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec ces « sigles », voilà les conclusions que l’on peut tirer de cette hésitation :

  • La moitié considère qu’il appartient au « tempérament des NT », c’est à dire des rationnels
  • quand l’autre moitié le perçoit plutôt comme appartenant au « tempérament des NF », c’est à dire celui des idéalistes
  • dans les deux cas, les amateurs de MBTI (plus de 95 % d’entre eux) typent Obama comme un intuitif

Personnellement, j’aurais plus opté pour la première hypothèse, tendant à penser que les hommes qui exercent de telles responsabilités, ont plus besoin d’être à l’aise avec leur « logique » qu’avec leurs émotions… Néanmoins, lors de mes recherches j’ai constaté que l’ancien président, avait, à de nombreuses reprises laissé paraître une grande sensibilité…

Cependant, je le pense assez « bon comédien » ou plutôt bon communiquant (tant il maîtrise à la perfection son attitude « cool » et détendue) pour surjouer certaines émotions… Mais ce n’est là, que mon avis personnel.

Donc pour la suite de l’article et de mes explications, nous partirons de l’hypothèse que son « type MBTI » est celui de l’ENTP… celui dit du « visionnaire ».

b) Les qualités et points faibles majeurs de l’ENTP

Considérant donc Barack Obama comme un ENTP, le modèle MBTI, induit que sa fonction dominante (celle qu’il maîtrise le mieux) serait la fonction d’intuition (et même « d’Intuition extravertie »).

Ceci signifie mécaniquement, qu’il aurait comme force innée, comme facilité naturelle, le fait d’être orienté vers l’avenir, d’avoir une vision sur le long terme. Cette qualité soit dit en passant, semble bien utile quand on souhaite diriger un pays…

De plus, cela lui confère l’ouverture aux solutions jamais testées, à un « monde des possibles » hyper vaste… En d’autres termes, il aurait une ouverture prodigieuse sur son environnement et fourmillerait d’idées novatrices.

La contrepartie de cette fonction dominante est sa fonction inférieure (celle qu’il maîtrise le moins bien)… La Sensation (et dans son cas, la « Sensation introvertie »).

Le fait que Barack Obama ne maîtrise pas bien cette fonction cognitive, induit naturellement qu’aussi talentueux qu’il soit, il a énormément de mal à fixer son attention sur des détails trop précis. Il aime prendre de la hauteur et avoir une vision sur le long terme. Par contre, il n’écoutera pas (ou peu) les signaux de son propre corps par exemple… Son regard et son attention étant tellement orientés vers le futur, il pourra négliger de prendre soin de sa propre santé, de son propre organisme. Dans le cas de Barack Obama, il est fort à parier qu’il devait se plonger dans ses dossiers au point de négliger son sommeil.

Barack-Obama-cool

Les personnes comme lui, ont en général beaucoup de mal avec les routines, et sont stimulées par la nouveauté incessante… Pour sûr le job qu’il occupait devait au moins le combler sur ce plan !

Si l’on revient une minute sur l’hésitation (très rare à ce niveau !) que les spécialistes du MBTI ont quant au « type » d’Obama, on peut imaginer qu’elle soulève précisément une des raisons du charisme de l’ancien président.

En effet, le fait que la moitié des spécialistes lui attribue les qualités d’un ENFJ, signifie qu’il donne l’impression de parfaitement maîtriser la fonction Feeling (et en particulier « Feeling extraverti »), puisque c’est précisément la fonction dominante de ce « type » MBTI. Cette fonction, induit que l’individu cherche à maintenir un climat d’harmonie entre les êtres (autant ses collaborateurs que le peuple américain dans le cas d’Obama) et qu’il reste à l’écoute de leurs opinions cherchant au maximum à satisfaire leurs besoins (cela renvoie à la notion de solidarité qui a marqué ses mandats de président).

3) Comment être charismatique grâce à son profil MBTI ?

a) S’affirmer tel que l’on est !

Dans la langue française la signification du charisme, renvoie inévitablement à la notion de confiance en soi. Mais pour avoir de l’assurance, il faut avoir conscience de ses forces et savoir s’en servir dans la vie de tous les jours. Ceci induira inévitablement une tonne de conséquences positives…

Avoir du charisme au travail, engendrera le fait de se voir confier des postes à responsabilités, d’obtenir plus facilement l’aval de ses collègues comme de ses clients et donc d’atteindre ses objectifs plus rapidement (notion de performance).

Avoir du charisme dans la vie de tous les jours, sera la meilleure garantie d’être attirant et intéressant aux yeux des gens. Se demander « comment avoir du charisme ? » équivaut finalement à se poser la question « comment avoir du charme en Société »…

Donc en fin de compte, peut importe votre profil MBTI, ce qui compte c’est d’avoir conscience de vos forces et d’en être convaincu ! Comme tout être humain, Barack Obama a une faiblesse naturelle, celle de ne pas être à l’aise au fait de prêter attention à des détails qui peuvent avoir énormément d’importance… Soit ! et bien il capitalise sur ses forces comme chacun d’entre nous devrait le faire !

C’est en agissant ainsi que l’on développe sa force de conviction !

b) Savoir maîtriser ses points de faiblesse pour ne pas… trop les montrer

Faire le diagnostic de ses points forts est une chose, accepter que l’on a tous des faiblesses en est une autre. Cette simple prise de conscience essentielle vous incitera finalement à ne jamais mettre inconditionnellement sur un piédestal une personne en la considérant comme « parfaite », est essentielle.

Cependant, avoir un point faible ne signifie pas se résoudre à vivre avec, indéfiniment, sans rien faire… On peut aussi développer son charisme en travaillant ses faiblesses.

Les principes établis par Katerine Cook-Briggs et sa fille Isabel Briggs-Myers, considèrent que l’ordre des fonctions est quelque chose d’avéré en ce sens que même en travaillant votre fonction inférieure des années durant, vous ne parviendrez jamais à la maîtriser aussi bien que votre fonction dominante et votre fonction auxiliaire… Les deux plus naturelles chez vous.

Cependant, tout comme un footballeur travaillerait son jeu de tête ou un tennisman chercherait à améliorer son service, nous avons tous la possibilité de limiter l’impact de nos zones d’inconfort au point de laisser croire (vu de l’extérieur), que nous n’en n’avons pas.

c) Grandir et évoluer

Mais pour en revenir au sujet principal de cet article, ne devrait-on pas voir la hiérarchie des fonctions de chaque profil MBTI comme une formidable opportunité de croissance qui nous est offerte ?

Si l’on se demande « comment développer son charisme ? », on peut prendre exemple sur le président Barack Obama… En faisant mes recherches pour écrire cet article, je suis tombé sur une vidéo d’une de ses interviews datant de 1995… soit 13 ans avant son élection.

Alors certes, il dégageait déjà à l’époque de l’assurance, mais rien à voir avec celle qu’il laissait transparaître à la fin de son dernier mandat… plus de 20 ans après.

Lors de cette interview, sa façon de s’exprimer saute aux yeux… Il ne parle pas aussi lentement, il répond presque du tac au tac aux questions de la journaliste.

Bref, je vous laisse vous faire votre opinion, mais pour moi il a forcément travaillé cette aptitude, pour en venir à dégager de la sérénité comme dans cette autre interview 20 ans plus tard :

 

 

Conclusion

Au final, il n’existe pas de réponse toute faite à la question « comment être charismatique ? »… Cependant, on voit bien que la confiance en soi est une qualité accessible à tous. Quel que soit notre profil MBTI, nous avons la possibilité de nous sentir bien dans notre peau. Obama et Trump, ont beau avoir des profils (MBTI) totalement différents, tous les deux dans leur style, dégagent de l’assurance.

Ce qu’il faut retenir c’est que, plus que des qualités innées, c’est surtout l’alignement avec nos propres valeurs et nos propres forces, grâce à une prise de conscience, qui compte. Chacun a la possibilité de rayonner mais la première étape avant cela est d’apprendre à se connaître.

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, cela me fera énormément plaisir 😉😉

Partager

44 réflexions au sujet de “ll➤ Comment être charismatique comme Barack Obama ? ✅”

    • Hé hé effectivement Maud !! je pense que c’est même une caricature de ce qu’on appelle “charisme”. Merci pour ton commentaire 😊😊

      Répondre
  1. Merci pour ce charismatique article sur Obama. Je retiens un mélange d’écoute, d’ouverture, de sensibilité et de liberté pour faire ce qui lui semble juste. Avec une bonne dose de confiance en soi, évidemment…

    Répondre
  2. Je l’adore, je suis rarement fan de quelqu’un mais que ce soit lui ou sa femme, je les adore ! Ce sont des personnes dont on a envie de s’inspirer et ton article est juste génial ! Il fait vraiment comprendre que la confiance en soi est accessible à tous et c’est important de le savoir, alors merci ! Je me suis permis de partager ton article sur mon facebook 😊

    Répondre
  3. Pour mo, Barack Obama est une personne qui a vraiment su développer son charisme. Il avait surement de bonnes bases dès l’enfance, mais il sait avoir la bonne posture, la bonne écoute et la bonne répartie calme et assurée qui lui assurent le respect de son audience. Bravo à lui, car dans ces postes là, ce n’est pas toujours facile de garder son calme j’imagine !

    Répondre
  4. Intéressant de voir qu’il peut y avoir débat sur le profil d’un “personnage public”. Et tout autant l’est le débat sur la part acquis/inné du charisme. Pour ma part, je pense effectivement que ça se travaille. En commençant par renforcer la confiance en soi, qui est la base de tout.

    Répondre
    • Exactement Alex ! Je pense également que dès qu’un individu a confiance en lui il dégage tellement de positivité qu’il attire tout à lui !! Merci pour ce commentaire 😊

      Répondre
  5. La lecture de ton article me fait penser à une approche qui m’a aider à accroître ma confiance et développer mon charisme.
    J’ai appris à mieux me connaître et m’accepter avec mes atouts et limites. Cela m’a permis de comprendre comment je suis perçus en fonction de la personnalité de mon interlocuteur. Ainsi je m’adapte à son environnement et les échanges sont plus faciles.

    Répondre
  6. La confiance en soi ! C’est effectivement un ingrédient essentiel pour donner envie au autre de “faire un bout de chemin” avec nous. C’est l’élément qui va donner confiance au autres dans notre capacités à les guider ou les inspirer.
    En ce qui me concerne le coté “force tranquille” compte pour une part importante dans mes “modèle”. Il dégage une assurance qui respecte les autres et une solidité rassurante.

    Répondre
    • Je partage ta position Pierre-Favre… J’estime 100 fois plus une personnalité “force tranquile” que quelqu’un qui s’agite dans tous les sens 😊😊😊

      Répondre
  7. Bonjour Nicolas,
    Le lien existant entre confiance en soi et charisme est clair. Et c’est vrai que pour avoir confiance en soi, il est important de maîtriser son sujet. Donc, oui, le charisme peut se travailler et se développer.
    Entièrement d’accord avec ton analyse. 😉

    Répondre
  8. Merci Nico pour cet article riche en enseignements. J’adhère totalement à ta conclusion. La connaissance et la confiance en soi sont les fondements d’une vie épanouie où l’homme devient maître de son destin !

    Répondre
  9. Excellent ton article ! Très complet et en plus tu parles du MBTI, j’adore ! 🙂

    Personnellement je suis un INTJ et l’une de mes qualités c’est la grande confiance en moi que j’ai. La chance ! 😉

    Je pense que n’importe qui peut être charismatique du moment où l’on se sert d’une qualité qui plaît au monde. 😉

    Répondre
  10. Bon travail Nicolas ! Il est intéressant de constater que beaucoup de personnes l’ayant rencontré en privé l’ont decrit comme quelqu’un de très introverti et “moins cool” que l’image qu’il laissait dans les médias.
    Pourrait-il s’agir d’un INTP qui joue au ENTP ? 🤔😁
    Le sujet MBTI est aussi interessant que complexe !

    Répondre
    • Je vois que tu connais le MBTI Vincent 😉! De mes lectures quasiment l’intégralité des personnes l’ayant typé le considèrent soit ENTP soit ENFJ… mais ils l’ont probablement fait de l’image qu’il laisse transparaître en public ! Donc à voir…🤔

      Répondre
  11. Très intéressante, cette approche par le biais des MBTI. C’est vrai qu’ils sont pas aussi connus en France qu’aux USA. En ce qui concerne Obama, en tout cas, la différence entre l’interview de 95 et celle chez Ellen est vraiment frappante. Comme tu dis, on voit qu’il a travaillé cette partie là de sa “présentation”. L’autre jour, j’ai lu dans des commentaires FB un Américain qui l’accusait de n’être rien d’autre qu’un “acteur”. C’est la première fois que je voyais quelqu’un réagir négativement à ce “charisme” indiscutable qu’a Obama. Comme quoi, on ne peut vraiment jamais plaire à tout le monde…

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire Virgo ! Effectivement… difficile de jouer un rôle 100% du temps. Après il reste un homme politique, donc ça fait partie de son job de faire passer des messages … peu importe la forme 🙂

      Répondre
  12. Je te rejoins sur la conclusion : le charisme vient de l’énergie que l’on dégage, qui provient elle-même d’une bonne connaissance de soi-même, d’une bonne estime de soi-même et du sentiment de se réaliser à travers ce que l’on fait et ce que l’on est ❤️

    Répondre
  13. Excellent article merci Nico !
    C’est un sujet passionnant, je vais essayer d’appliquer ces quelques conseils ! 🙂
    Cela me rappelle ma lecture de la semaine de 4h de Tim Ferris, ainsi que “comment se faire amis” de Dale Carnegie.

    J’ai également beaucoup aimé l’article sur Donald Trump !

    Arthur.

    Répondre
    • Oh merci Arthur pour ce commentaire !!🙂 Je suis justement en train de lire le bouquin de Dale Carnégie… Il parait qu’il change la vie !!

      Répondre
  14. Excellent article (comme d’habitude) 😉 ! Et c’est génial d’avoir pris comme exemple Barack Obama que j’apprécie beaucoup. Et sa femme aussi d’ailleurs, car elle a le même profil d’architecte que moi 😁. Je ne m’intéresse pas forcément à la politique et encore moins à celle des États-Unis. Mais comme tout le monde, je pense, j’ai aussi été séduite par cette “coolitude” (cool + attitude) légendaire de ce président ô combien charismatique. 👍

    Répondre
    • C’est certain Eva !! Obama restera le président le plus cool de l’histoire… et on est (malheureusement) pas prêts d’en trouver un autre aussi cool !!😉

      Répondre
  15. Bonjour
    Vous avez une analyse pertinente, bien que je n,y trouve pas trop de charisme !
    Il faut avouer une ces un Avocat ! Alors il a étudier l,art du plaider (plaire pour defendre) !
    Je rappelle (pour moi et bon nombre d,amis) Cela a ete un des pire Présidents !

    Répondre
    • Merci pour votre commentaire Peret. Les hommes politiques de manière générale (et encore plus aux Etats-Unis) sont des machines sur-entraînées à jouer des rôles en toutes circonstances.

      Répondre
  16. Je suis d’accord : “la confiance en soi est une qualité accessible à tous”.
    Avoir une image positive de soi, apprendre à lâcher prise pour se libérer de ses angoisses.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.