➀ Rencontre avec Marc Vachon du Site Oser Changer (interview)

Entretien avec Marc Vachon, pour comprendre pourquoi oser changer

Dans cet article / vidĂ©o je suis ravi d’accueillir Marc Vachon, du site Oserchanger, qui m’a fait l’honneur d’accepter mon invitation.

Psychologue de profession depuis plus de 30 ans, Marc nous Ă©voque comment il en est venu Ă  poursuivre sa quĂȘte de sens via internet.

AprĂšs ses Ă©tudes, il s’est rapidement rendu compte que sa motivation premiĂšre, que ce qui l’animait au fond de lui, Ă©tait d’aider les gens Ă  se rĂ©aliser et que pour cela, la premiĂšre Ă©tape Ă©tait de les convaincre d’oser le changement.

Cependant, Marc nous avoue qu’Ă  l’origine tout est parti d’une volontĂ© d’amĂ©liorer son propre bien-ĂȘtre, en apprenant Ă  mieux se comprendre. Ce n’est que par la suite qu’il s’est rendu compte qu’il pouvait Ă©normĂ©ment apporter aux personnes de son entourage, en les accompagnant.

En fin de compte, j’ai pu constater, lors de notre Ă©change, de nombreux points communs avec la philosophie que je poursuis sur ce blog, Ă  savoir de permettre Ă  chacun de mieux se connaĂźtre pour gagner en confiance et savoir comment commencer une nouvelle vie.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Comprendre pourquoi il faut oser Ă©voluer vers une nouvelle personne

Voici dans les grandes lignes les points successivement abordés lors de notre échange.

  • Le MBTI (Myers Briggs Type Indicator) sur lequel je base l’essentiel du contenu de ce blog, est particuliĂšrement dĂ©veloppĂ© et connu en AmĂ©rique du Nord (Etats-Unis et Canada) oĂč de nombreuses entreprises l’utilisent comme un outil de management et d’orientation professionnelle

 

  • Marc fait rĂ©fĂ©rence au sociologue Edgard Morin qui disait :

“Vivre c’est naviguer dans un ocĂ©an d’incertitudes, en se ravitaillant dans des Ăźles de certitudes.”

Edgard Morin

On peut comprendre qu’il ne faut pas hĂ©siter Ă  oser entreprendre ! Ce serait une erreur d’attendre d’ĂȘtre sĂ»r(e) de tout maĂźtriser, de tout contrĂŽler pour se lancer dans la rĂ©alisation de ses rĂȘves.

  • Marc nous Ă©voque la philosophie du blog Oser-changer : aider les gens Ă  se rĂ©aliser c’est Ă  dire Ă  Oser Vivre leurs rĂȘves, Oser le changement vers une existence Ă©panouie, Ă  enfin Vivre pour eux !

 

  • Pour cela, Marc, psychologue de formation et de profession, avait dĂ©cidĂ© d’utiliser internet dĂšs 2001 ! Son souhait Ă©tait alors de rĂ©ussir Ă  vulgariser son domaine d’expertise et le rendre accessible au plus grand nombre.

 

  • Selon lui, internet ouvre le monde et favorise le partage ! C’est internet qui lui permet (tout comme Ă  sa compagne Marie), de donner des outils de dĂ©veloppement personnel Ă  qui souhaite se rĂ©aliser.

 

Image des canaux d'Ă©changes pour oser changer de vie

 

  • Selon son propre aveu, la grande rĂ©vĂ©lation de sa vie fut la dĂ©couverte de la PNL (Programmation Neuro Linguistique). La dĂ©couverte de cette approche, de cet outil fut un vĂ©ritable dĂ©clic dans sa vie. Cela fit naĂźtre en lui la volontĂ© de faciliter la connaissance de soi. C’est cette Ă©tape qui demeure Ă  ses yeux la clĂ© qui ouvre la porte vers l’Ă©panouissement ! Cela peut permettre de prendre conscience de ses propres Ă©motions et d’accepter sa part de responsabilitĂ© dans ce qui nous arrive.

 

  • La bonne nouvelle, est que NOUS avons le pouvoir de vivre Ă©panouis, nous avons la capacitĂ© de transformer nos vies, Ă  condition d’oser le changement !

 

  • Marc nous dĂ©voile que ce sur quoi porte notre attention est ce que l’on met au cƓur de notre vie ! Cela nous influence directement et profondĂ©ment, d’oĂč l’importance de faire trĂšs attention Ă  nos pensĂ©es.

 

  • A la question, “Comment font ceux qui rĂ©ussissent leur mutation ?”, Marc croit profondĂ©ment que c’est en appliquant une mĂ©thode et en s’aidant des outils de dĂ©veloppement personnel Ă  notre disposition. En somme, il est nĂ©cessaire de prendre conscience et d’appliquer. Du passage Ă  l’action dĂ©coule toute Ă©volution. 

 

  • Un exemple, parmi d’autres, pour illustrer cette philosophie, est l’interprĂ©tation que l’on peut faire de la crise actuelle du Coronavirus… Cette pandĂ©mie mondiale, aussi dramatique soit-elle par de nombreux aspects, peut aussi ĂȘtre vĂ©cue comme l’occasion de prendre un nouveau dĂ©part, vĂ©cue comme une opportunitĂ© !

 

  • Il est essentiel de modifier sa façon de voir les Ă©vĂ©nements de notre vie, de garder une attitude consciente: “A toute chose malheur est bon”, pourrait-on dire ! A posteriori on s’en rend compte, mais cela demande en amont d’avoir des outils pour mieux se connaĂźtre et mieux comprendre ses Ă©motions.

Pour illustrer cette façon d’apprĂ©hender les Ă©vĂ©nements de la vie, Marc fait rĂ©fĂ©rence Ă  la fameuse histoire du vieux paysan, de son fils et de leur cheval :

C’est l’histoire d’un garçon et de son pĂšre, un vieux paysan qui avait un superbe cheval. Cela lui valait le fait d’ĂȘtre enviĂ© et jalousĂ© par les plus fortunĂ©s. Le jour oĂč l’animal disparut tout le monde plaignit le vieux paysan.

Mais le paysan refusa de s’apitoyer  sur son sort en ne considĂ©rant pas cette disparition comme un drame.

Quand quelques jours plus tard, l’animal rĂ©apparu, il Ă©tait accompagnĂ© d’une douzaine d’autres chevaux sauvages.

Les habitants du village, enviĂšrent le vieux paysan et reconnurent que la disparition de l’Ă©talon avait Ă©tĂ© une chance.

Mais le paysan relativisa encore une fois les faits.

Par la suite, son fils entreprit de dresser les chevaux sauvages et fut gravement blessĂ© par l’un d’entre eux, ce qui sembla donner raison au vieux paysan aux yeux des habitants du village.

Ce qui avait été considéré comme une bénédiction, comme une chance offerte par la vie, se transformait donc comme un grand malheur.

Mais lĂ  encore la paysan refusa d’y voir une fatalitĂ© arguant que personne ne peut prĂ©dire de quoi l’avenir sera fait.

Finalement, quand la guerre éclata, seul le fils du villageois ne fut pas envoyé se battre du fait de son invalidité.

Cette fable permet de comprendre que la vraie sagesse dans la vie est de prendre les Ă©vĂ©nements de notre existence avec du recul et qu’il est toujours bon de savoir relativiser.

 

Savoir relativiser, oser changer de vie

Image par Stefan Keller

 

  • Dans la suite de notre entretien, Marc nous rĂ©vĂšle le meilleur outil qu’il utilise lorsqu’il accompagne des personnes dans leur changement de vie: l’interrogation, le questionnement.
    • Se poser de bonnes questions permet de mieux orienter son attention et ainsi de se focaliser sur les sujets importants Ă  nos yeux. Il existe des questions qui nous orientent vers la fatalitĂ© (“pourquoi cela n’arrive qu’Ă  moi ?”…) et d’autres qui nous amĂšnent vers l’opportunitĂ© (“Qu’est ce que j’ai appris ?”). Selon lui, la solution rĂ©side dans le fait de travailler et de parvenir Ă  se dĂ©tacher de ses Ă©motions.
    • Mais se questionner permet Ă©galement de dĂ©passer ses propres croyances limitantes ! Nous avons toutes et tous des idĂ©es prĂ©conçues nĂ©es de notre histoire et de l’influence de notre environnement. Le fait de se persuader que “le pire est Ă  venir” nous fait Ă©voluer dans un climat de craintes ce qui rend peu propice la saisie d’opportunitĂ©s. De ce constat, Marc insiste sur l’importance de cĂŽtoyer des gens positifs ! Nous avons ce pouvoir de nous crĂ©er un cercle de personnes optimistes !

 

  • La premiĂšre technique que Marc nous dĂ©voile pour oser changer de vie est de commencer par DĂ©cider ! Cette action de trancher est selon lui l’un des meilleurs moyens d’agir sur sa propre vie ! Chacun a le devoir de dĂ©cider de se prendre en main et ne pas laisser ce pouvoir aux autres : la chose la plus difficile dans la vie est selon lui de s’accepter comme responsable de ce qu’il nous arrive dans notre vie.

 

  • La deuxiĂšme mĂ©thode est d’apprendre Ă  interprĂ©ter ce qui nous arrive ! Nous devons ĂȘtre capable de tirer des enseignements de chaque situation positive ou nĂ©gative afin de grandir et Ă©voluer en permanence !

 

  • En bref, pour oser le changement il est nĂ©cessaire de passer Ă  l’action : “la sagesse c’est de savoir ce qu’il faut faire, la vertu c’est de passer Ă  l’acte.”

 

  • Il ne faut pas attendre que tout soit parfait pour agir, ne pas attendre de tout contrĂŽler ! Nous devons nous lancer ! 

 

  • Pour donner confiance aux gens, pour les convaincre d’oser risquer, il faut un premier pas vers le fait de sortir de sa zone de confort… un premier petit pas !

“La folie c’est de refaire la mĂȘme chose et d’attendre un rĂ©sultat diffĂ©rent.”

Albert Einstein

Refaire les mĂȘmes choses engendre les mĂȘmes rĂ©sultats, il faut oser changer de vie

 

  • Pour cela, le conseil de Marc est :
      • En un, de se focaliser sur ce qui a fonctionnĂ©… MalgrĂ© tout ! Il faut y porter attention et se crĂ©er un Ă©tat d’esprit positif
      • Ensuite, il faut se demander : “Qu’est ce qui n’a pas marchĂ© ?
      • Enfin, s’interroger : “Que suis-je prĂȘt(e) Ă  faire pour que cela change la prochaine fois ?”

 

  • Il est convaincu que nous devons porter 80% de notre attention sur la rĂ©ponse aux questions suivantes :
    • “Comment vais-je faire pour changer de rĂ©sultat la prochaine fois ?”
    • “Qu’est ce que je ne suis pas prĂȘt Ă  faire pour y parvenir ? Quelles sont mes limites maximum ?”
    • En rĂ©sumĂ©, il faut porter son attention sur les solutions.

 

  • Quand je lui demande ce dont il est le plus fier, Marc est sĂ»r de lui : avoir rĂ©ussi Ă  donner un sens Ă  sa vie professionnelle ! En d’autres termes, il est convaincu d’avoir trouvĂ© sa mission de vie.

 

  • Dans la suite de notre entretien, Marc Ă©voque la difficultĂ© particuliĂšre qu’un coach rencontre pour impacter les membres d’un auditoire. Il distingue 3 types de profils :
    • ceux qui sont spectateurs, c’est Ă  dire ceux qui ont un problĂšme mais qui n’agissent pas, qui restent passifs
    • ceux qui se plaignent mais ont des difficultĂ©s Ă  agir et se trouvent des excuses
    • ceux qui veulent mettre en pratique les conseils pour rĂ©ussir Ă  obtenir des rĂ©sultats

 

  • Le but d’un bon psychologue est donc de parvenir Ă  transformer les “plaignants” en individus “pratiquants”

 

  • Pour cela nous Ă©voquons la MĂ©thode du Kaizen, dite des petits pas, pour rĂ©ussir Ă  amĂ©liorer petit effort aprĂšs petit effort sa situation. Une telle dĂ©marche oblige inĂ©vitablement Ă  commencer par prendre conscience que les changements en profondeur nĂ©cessitent obligatoirement du temps. 

 

image de l'homme et de son Ă©volution

 

En SynthĂšse

En conclusion de cet entretien, Marc nous incite Ă  l’indulgence envers nous-mĂȘme. Selon lui, si nous souhaitons aller vers notre propre bonheur, nous devons accepter nos imperfections. MĂȘme si ce que nous faisons n’est pas parfait, il nous faut nous rĂ©pĂ©ter que c’est dĂ©jĂ  bien d’ĂȘtre passĂ© Ă  l’action !

Avec un tel Ă©tat d’esprit nous rendons les choses possibles et nous nous autorisons l’opportunitĂ© de rĂ©aliser nos rĂȘves.

Nous sommes trop souvent trĂšs durs avec nous-mĂȘmes et adopter une attitude de tolĂ©rance Ă  notre propre Ă©gard est Ă©galement essentiel dans la vie. 

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager 😉😉

 
Partager

6 rĂ©flexions au sujet de “➀ Rencontre avec Marc Vachon du Site Oser Changer (interview)”

  1. TrĂšs bon article ! Merci pour ça! Quand on veut, il doit y avoir un changement. Si nous ne changeons pas et en mĂȘme temps nous nous n’aimons pas, l’inverse ne se produira pas, c’est-Ă -dire. nous ne commencerons jamais Ă  nous aimer. C’est bien d’agir, mĂȘme si c’est pas Ă  pas, ça nous fait avancer, on apprend si on se trompe, on se construit comme un caractĂšre. Les rĂȘves ne sont que le but, le chemin que nous empruntons, nous devons rĂ©aliser qu’il ne sera pas parfait et sans Ă©checs. Mais ce sont eux qui nous façonnent en tant que personnes et avec qui nous apprenons Ă  bien vivre avec nous-mĂȘmes.

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce retour positif Genka ainsi que pour votre rĂ©flexion Ă  laquelle je souscris Ă  100% !

       
      RĂ©pondre
  2. Merci!
    Il faut, mĂȘme petits, faire et appliquer des changements
    On ne peut pas espĂ©rer faire Ă©voluer les choses en faisant toujours la mĂȘme chose

    À bientît

     
    RĂ©pondre
    • Merci Ă  vous FrĂ©dĂ©ric pour votre retour 😊

       
      RĂ©pondre
  3. Merci pour cette interview et son résumé écrit. Ma vie a changée aprÚs un burn out et comme vous le mentionnez bien ce qui m a permis de transformer cette épreuve en opportunité, c était :
    1- de decider que ce qui m arrivait n’était pas une fatalitĂ©, mais au contraire une opportunitĂ© pour changer ce qui n allait plus dans ma vie. Un peu comme Ă  l image de la fable du paysan et ses chevaux.
    2- puis une fois que j avais pris cette dĂ©cision je me suis mise en quĂȘte de Ă  quoi pouvait ressembler cette nouvelle vie, plus alignee avec moi.
    3- une fois identifiĂ©e, c est lĂ  qu il fallait “oser” affronter l inconnu, prendre un risque, oser rater ou simplement “essayer” en me disant que je pourrais rĂ©ajuster au cours du chemin.
    Bien sûr tout se chemin s est fait en apprenant à mieux me connaßtre, en observant mes peurs et croyances limitantes pour avancer à mon rythme et ouvrir les possibles.

    Tu Ă©cris : « Ce serait une erreur d’attendre d’ĂȘtre sĂ»r(e) de tout maĂźtriser, de tout contrĂŽler pour se lancer dans la rĂ©alisation de ses rĂȘves. ». C est vrai ! Alors GO allez y !

     
    RĂ©pondre
    • Merci pour ce retour Astrid et Bravo pour avoir fait de votre “incident de parcours” une opportunitĂ© !😊

       
      RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.