confiance-assurance-retrouvee

▷ Comment reprendre confiance en soi en 7 étapes ?

Chercher à savoir comment reprendre confiance en soiOn est tous déjà passé par là ! Que ce soit reprendre confiance en soi au travail, après une rupture amoureuse ou le pire (peut-être) reprendre confiance en soi après une dépression

La vie étant faite de hauts et de bas, nous sommes forcés à un moment ou à un autre de trouver des moyens pour remonter la pente.

Dans la vie personnelle, au cours de la carrière professionnelle, dans le domaine du sport, il y a des tas de domaines dans lesquels il est très fréquent d’entendre des témoignages d’individus pour lesquels cette phase de reconstruction est nécessaire.

Dans cet article, nous allons voir comment il est possible de reprendre confiance en soi, en 7 étapes. En suivant 3 grandes phases :

  • l’analyse de votre environnement,
  • une phase d’introspection
  • et enfin par un passage à des actes concrets

Nous allons balayer un cheminement qui peut certes prendre un peu de temps, mais qui conduit immanquablement à restaurer l’assurance perdue. Au delà même de retrouver son état passé, ce processus peut mener quiconque est motivé par une volonté farouche, à se forger un moral d’acier.

Retrouver de l’assurance en se tournant vers le monde extérieur 

Relativiser pour reprendre confiance en soi (1ère étape)

Tout d’abord, il est nécessaire de réévaluer l’univers dans lequel on évolue. Effectivement, quoi qu’on en dise il est quasi impossible de rester totalement imperméable aux influences du monde extérieur.

Voir des personnes qui réussissent peut soit booster son moral (car si d’autres l’ont fait c’est que cela est possible), soit avoir l’effet inverse.

C’est malheureux à dire mais sans travail sur soi, la nature humaine fait que l’on peut jalouser la réussite d’autrui. Dans ce cas là, au lieu de voir les choses de manière constructive, on peut en venir à s’enfermer dans un “comportement destructeur“. Destructeur, car envier ou jalouser ne met pas la personne dans un bon état d’esprit.

Mais alors, comment prendre confiance en soi rapidement et sans trop d’effort ?

Tout simplement en s’intéressant à l’histoire de personnes qui ont marqué l’Histoire, reconnues comme excellentes dans leur domaine et qui pourtant, connurent un chemin plus que tortueux avant de connaître le succès. 

  • Charlie Chaplin, a d’abord été rejeté par les producteurs d’Hollywood qui ne crurent pas en son « art », en sa façon atypique de faire du cinéma et de faire rire.

citation-Chaplin-perseverance-chemin-reussite

  • J.K Rowling, a du essuyer les refus de 12 maisons d’édition, avant de réussir à publier le premier livre Harry Potter… qui se vendra finalement partout dans le monde et à plus de 500 millions d’exemplaires !

 

  • Le plus grand basketteur de tous les temps, Mickael Jordan, fut exclu de l’équipe de basketball de son collège !

 

  • Albert Einstein, reconnu comme l’étant l’un des plus, si ce n’est le plus, célèbre des physiciens de l’Histoire était considéré par ses professeurs comme lent et handicapé mental car il ne commença à parler qu’à l’âge de 4 ans et ne sut lire avant ses 7 années.

pas-echec-abandon

  • Thomas Edison, a beau être décrit comme le plus grand inventeur américain de l’histoire, a du sacrément échouer avant de réussir à faire fonctionner “son” « ampoule électrique ».

citation-Edison-re-essayer-perseverer

  • Steve Jobs, le regretté inventeur de la marque Apple, commença à créer son premier ordinateur dans un garage et vivait plus que simplement

« J‘avais l’habitude de dormir par terre dans les chambres d’amis, retournant des bouteilles de Coca pour de la nourriture, de l’argent et recevant des repas gratuits chaque semaine dans un temple local ».

Steve Jobs

  • Sylvester Stallone, a échoué des centaines de fois dit-on, avant de réussir à percer avec le scénario de Rocky, et s’imposer aux producteurs comme acteur principal. J’évoquais d’ailleurs son histoire dans un article du blog.

 

  • A l’école Winston Churchill redoubla la sixième. Puis lors de sa vie politique, il fit face à de nombreuses années d’échecs, étant battu à chaque élection dans la fonction publique. Il deviendra finalement Premier Ministre du pays à l’âge de 62 ans.  

Se trouver un modèle inspirant (2ème étape)

On a coutume de considérer que tous les grands peintres, que tous les poètes célèbres, que tous les artistes de génie avaient une muse. Par là, il faut comprendre une femme source d’inspiration. 

Et bien sans se comparer à un Salvador Dali ou à un Henri Matisse, il est possible de retrouver de l’assurance en découvrant « LA » personnalité qui fera office de locomotive.

Célèbre ou pas, dans notre cercle proche ou juste connue de nom, cette personne (homme ou femme) devra apparaître à nos yeux comme un exemple à suivre. Plus qu’un exemple même, elle devra nous animer, nous diriger, nous guider vers notre projet.

Car c’est bien là son but ! Nous exalter au point de nous faire oublier nos peurs et nos limites. 

Qu’elle se caractérise par son talent ou par son audace, cette personne apparaîtra comme un modèle à suivre.

En fait, on parle ici de muse, mais on pourrait également utiliser le terme de mentor. Si le premier renvoie plus à une dimension d’inspiration artistique, le second terme fait plus référence au monde du sport.

Alors que la muse stimule la créativité esthétique, le mentor, lui, va susciter l’idée que tout est possible. Il va encourager dans l’optique d’atteindre un objectif en apparence inaccessible.

D’ailleurs, c’est exactement ce que j’évoquais quand j’écrivais sur l’importance de se trouver un mentor sur un autre article du blog.

Dans cette seconde étape de la méthode en 7 étape, l’exercice pour reprendre confiance en soi consistera donc à se lister 3 personnes célèbres ou pas, que vous admirez et qui vous inspirent.

Que ce soit pour leurs exploits sportifs, pour leur génie créatif ou plus généralement pour leur philosophie de la vie, vous devrez vous plonger dans leurs vies pour en savoir plus.

Souvent le génie, trouve son origine dans un parcours semé d’embûches. Quoi de plus motivant alors de se rendre à l’évidence que son ou ses modèles sont eux aussi passés par des moments de doutes ?! Personne ne réussit sans connaître l’échec… Se trouver un modèle permettra de s’en convaincre ! 

Reprendre confiance en soi en se recentrant sur nous-même

Prendre conscience de ses propres forces (3ème étape)

Si vous connaissez ce blog, vous savez que mon cheval de bataille est précisément de faire comprendre et accepter à chaque lecteur, qu’il possède en lui un réel potentiel.

Pas facile de l’admettre quand on doute, quand on vient de subir un échec personnel, quand on se pose 36.000 questions…

Mais quelle meilleure démonstration que de lire son portrait, de se reconnaître dans une description, et de devoir se rendre à l’évidence qu’une bonne part de nos caractéristiques sont en nous, font partie de notre patrimoine génétique.

Si vous ne l’avez pas fait à ce stade je ne peux que vous encourager à faire le test que je vous propose sur le blog. Vous recevrez un descriptif si précis de votre personnalité que vous serez obligé(e) d’admettre que vous avez un paramétrage cérébral qui influence grandement vos forces et points de faiblesses.

Ainsi de manière très caricaturale, on trouvera :

Vous avez des facilités dans certains domaines ! Ce n’est pas moi mais Carl Jung qui le dit ! C’est obligé !

Il ne vous reste plus qu’à découvrir quels sont ces domaines.

Une fois identifiés vous comprendrez que ces qualités ne sont pas si communes et que ces facilités font votre talent ! Agir avec cette conviction… Voilà un bon début pour prendre confiance quand on doute !  

Minimiser ses faiblesses… en comprenant son cerveau (4ème étape)

Tout comme les travaux inspirés de l’œuvre de Carl Jung permettent de mettre le doigt sur notre potentiel inné et spécifique, le modèle MBTI permet de justifier certaines difficultés.

En effet, le descriptif des 16 types met certes des qualités en évidence, mais il souligne également certains points de faiblesse. Marie Curie a beau avoir été une femme d’exception dans son domaine, en tant qu’INTP (son profil MBTI), elle était forcément peu à l’aise avec l’expression de ses sentiments. Salvador Dali, est certes reconnu pour être un génie de la peinture, il n’en n’était pas moins ENFP et donc n’avait vraiment pas le sens pratique… 

Il ne faut pas voir ce genre de diagnostique comme une fatalité mais au contraire l’envisager avec optimisme. Quoi de mieux que de savoir dans quelle direction travailler si l’on souhaite résoudre certains “handicaps” ?

On peut même voire là, une excellente solution pour savoir comment reprendre confiance en soi. Votre “paramétrage neurologique”, nos  préférences cognitives, ne doivent pas être considérées comme des excuses mais plus comme des circonstances atténuantes. Tout l’enjeu de la vie est donc de chercher à progresser en travaillant ses points de difficulté, car une chose est certaine, personne ne naît parfait, tout le monde est moins à l’aise dans certains domaines. 

Apprendre de ses erreurs (5ème étape)

chute-pas-échec-relativiser-oser

La cinquième étape que je recommande pour aller retrouver de l’aisance et de l’aplomb dans ses actes de tous les jours, est tout simplement de se recentrer sur soi. Que l’on ait 70 ans, 50 ans ou seulement 20 ans, nous avons tous un vécu. Dans toutes ces années d’existence nous avons forcément connu des échecs et des contrariétés.

Mais comme l’adage le dit si bien : « ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ! ».

Par là, il faut comprendre que les épreuves de la vie que l’on a franchit avec plus ou moins de peine, nous ont construit. C’est bien plus souvent dans la douleur que dans la facilité que l’on apprend.

Quoi de plus simple, donc que d’en tirer des leçons ? Faire l’exercice de se poser, et de voire tout ce que l’on a appris de nos refus, de nos déceptions, de toutes les situations où nous avons du nous adapter à une situation non espérée et finalement plus subie.

Après tout ne dit-on pas « qu’à toute chose, malheur est bon » ?

Nelson Mandela, la personne qui symbolise le mieux le concept d’espérance, le résumait très bien quand il disait :

relativiser-apprendre-dans-échec

Comprendre et accepter que dans la vie personne n’a une existence faite de 100 % de réussites… Tout le monde connaît des échecs. Ce qui est important, ce n’est pas tant de savoir combien vous en avez, mais plus de savoir comment vous les utilisez ?

La mise en pratique pour reprendre confiance en soi

Passer à l’action (6ème étape)

Après avoir fait la double analyse de notre environnement et de notre personnalité, finalement, il est essentiel de passer à l’action.

“Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche”.

Michel Audiard

C’est un peu l’idée que je souhaite développer à la fin de cet article.

Vous pouvez analyser, théoriser tous les problèmes et toutes les situations, rien ne remplacera le passage à l’action.

Forcément cela sous-entend de sortir de sa zone de confort, de quitter sa sécurité et ses certitudes pour oser se lancer.

D’ailleurs si l’on revient une minute sur le modèle MBTI, il est à noter que les psychologues qui ont établi sa théorie, ont démontré que 70 % de la population prenait ses décisions sur des informations recueillies avec ses 5 sens. Cette grande majorité d’individus est justement particulièrement influencée dans ses actes, par les effets d’expérience.

Les individus dits « Sensitifs », seront particulièrement orientés vers l’action. C’est comme cela qu’ils apprennent, en mettant les mains dans le cambouis comme on dit.

Mais outre le MBTI, il existe une théorie, un processus bien connu dans le milieu industriel qui peut aussi être associée au passage à l’action. Ce processus c’est le Kaizen.

Pouvant être défini comme la méthode d’amélioration continue, elle vise à bonifier par petites touches. La traduction en français est “la méthode des petits pas“… Cela résume mieux que tout la philosophie de cet exercice !

Avancer par petites touches, certes, mais avancer ! Le seul inconvénient est qu’il ne faut pas espérer de résultats trop rapides. Cependant, vous êtes sûr(e)s d’avancer dans la bonne direction en gonflant au passage, votre confiance en vous au fur et à mesure des étapes franchies.

Et si vous manquez de motivation pour passer à l’action, n’oubliez pas qu’à la veille de votre mort, vous regretterez tout ce que vous n’avez pas osé tenter, tout ce dont vous rêviez et que vous n’avez jamais entrepris… ça aide à reprendre confiance en soi pour se réaliser, quand on connaît un contre-temps !

action-croyance-limitante

Se projeter, visualiser ses objectifs : utiliser la loi d’attraction pour reprendre confiance en soi (7ème étape)

audace-reussit-profiter-saisir-occasions

Enfin la 7ème et dernière étape du processus que je recommande de suivre est un peu spéciale… Pourquoi spéciale ?

Tout simplement parce qu’elle fait référence à une loi… controversée !

Cette loi, c’est la loi d’attraction.

Si vous ne savez pas de quoi il en retourne, en voilà en deux mots, la définition. Il s’agit :

« de la croyance qu’en se concentrant sur des pensées positives ou des pensées négatives, les gens peuvent apporter des expériences positives ou négatives dans leur vie. »

En d’autres termes c’est la force de vos pensées qui attire ou repousse ce que vous espérez dans votre vie et qui fait que des événements se produisent ou pas dans votre existence.

Si vous focalisez votre attention, sur quelque chose que vous ne désirez pas prioritairement, vous ne l’attirerez pas. Vous devez donc pour bien l’appliquer et la rendre efficace, vous concentrer sur ce que vous désirez vraiment !

Par honnêteté intellectuelle, je ne peux évoquer cette thèse, sans dire que même si elle a se nombreux adeptes, elle a fait l’objet de nombreuses critiques.

Mais le mieux pour vous faire votre propre opinion est certainement de lire ou “écouter le livre” (qui a inspiré un film d’ailleurs), « Le Secret ».

Autant vous le dire à l’avance, pour que cela fonctionne, il faut en être convaincu…

citation-croire-en-ses-rêves

Conclusion

Il est évident que nous n’avons pas tous la même résistance aux chocs physiques et pas la même capacité à surmonter les chocs traumatiques que peut nous infliger la vie. En clair, nous n’avons pas tous le même degré de résilience.

Cependant, devoir chercher à reprendre confiance en soi, est un processus auquel nous sommes tous confrontés à un moment ou à un autre, au cours de notre existence. Si nous sommes tous différents, il existe néanmoins des méthodes et des habitudes communes que nous  pouvons mettre en place pour réussir cette reconquête.

Avec de l’aplomb, du courage et de l’organisation on parvient à nos fins. Encore faut-il être convaincu et déterminé que l’on peut y arriver !

Si cet article vous a plu ou si vous pensez qu’il pourrait inspirer des personnes de votre entourage, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux, cela me fera énormément plaisir 😉😉

Partager
Les lecteurs de cet article ont également aimé :  ▷ Comment utiliser le syndrome de l’imposteur à son avantage ?

54 réflexions au sujet de “▷ Comment reprendre confiance en soi en 7 étapes ?”

  1. Et Michael Jordan n’a été recruté qu’en 3eme place l’année où il s’est présenté à la draft……et adidas n’a pas accepté son offre, quand Nike l’a sollicité 😅.
    Merci pour cet article

    Répondre
  2. Merci Nico pour ce superbe article qui me donne la pêche en ce début de semaine ! Personnellement je retiendrais la citation de Socrate sur l’échec ; c’est tellement vrai. Alors, en avant 🙂

    Répondre
  3. Merci pour ton article que j’apprécie pour le choix de la première partie.
    En effet, je partage ton idée : la confiance passe d’abord par son ouverture au monde pour relativiser et décentrer son attention pesante sur soi-même. L’introspection vient ensuite. Je rajouterais même quelque chose avant : la pratique physique en nature ;).

    Répondre
    • C’est vrai que l’on peut trouver un certain équilibre par ce biais Julien, c’est important de se connaître ! Merci pour ton partage 😊😊

      Répondre
  4. Merci beaucoup pour cet article très enrichissant ! J’aime beaucoup le point 3 sur les forces personnelles. On a tous quelque chose à offrir et apprendre à se connaître et mettre en valeur ses capacités est vraiment utile pour une meilleure confiance en soi. 🙂

    Répondre
  5. Un article hyper intéressant ! Merci Nico pour cette belle analyse et ces clés. La confiance en soi est à mes yeux le pilier le plus important pour pouvoir réussir et inspirer les autres! C’est une des fondations importante de notre vie !

    Amicalement,
    Hedi

    Répondre
  6. Merci pour cet article très complet qui remet certaines choses à plat !
    Je sais que dans mon domaine ( l’immobilier ) prendre de l’assurance peut faire une sacrée différence entre quelqu’un qui réussit ou qui échoue !

    Répondre
    • Oh que Oui Bruno ! Dans tous les domaines (professionnels ou pas) la confiance en soi est un levier de différenciation énorme ! Merci pour ton partage 😊

      Répondre
  7. Bonjour,
    J’adore ton style. Simple, clair, efficace !
    En lisant ton article cela m’a fait penser au livre de Charles Pépin, Les vertus de l’échec.
    Il y a 2 citations dans ce livre qui mettent en évidence ce que tu viens de nous expliquer sur l’échec :
    La 1ère de Thomas Edison “Je n’ai pas échoué des milliers de fois, j’ai réussi des milliers de tentatives qui n’ont pas fonctionné”
    La 2ᵉ de Winston Churchill “Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme”.

    Merci pour ton travail et le bonus qui est vraiment simple et facile à lire.

    Répondre
    • Oh et bien Merci à toi Mylène pour ce partage !! Je connaissais effectivement ces deux citations que je trouve également très “impactantes”! Merci de ton partage et de tes encouragements 😊😊

      Répondre
  8. C’est vrai que le problème de la confiance en soi est un problème qui resurgit sans arrêt dans ma vie sans crier gare. Ces conseils vont fortement m’aider. J’adore beaucoup l’adage du con qui marche qui va plus loin que l’intellectuel assis 😊 Je crois aussi que parfois sans m’en rendre compte je me fais du sabotage ! J’avais lu cela dans un livre, donc je mets tout en oeuvre pour mettre un projet en place et puis sans vraiment le faire consciemment, je me mets des bâtons dans les roues. L’exemple le plus probant, hier, alors que cela fait des semaines que je mets tout en oeuvre pour lancer mon entreprise et que je me rapproche sensiblement de mon but, j’ai postulé à un emploi local qui me convient bien mais qui m’empêcherait complètement de mettre en oeuvre mon projet, ce serait faire marche arrière pour avoir en compensation un salaire fixe: le fameux “un tien vaut mieux que deux tu l’auras”. Je pense que c’est lié à une confiance en soi en berne si prêt du but. Ma pauvre connection internet a joué en ma faveur cette fois-ci. Ma candidature n’a pas été envoyée, j’ai reçu le message ce matin, peut-être un signe ? Merci pour cet article très enrichissant !

    Répondre
    • Quelle anecdote qui en dit long Lara !! Certes il faut suivre ses rêves, mais il ne faut tout de même pas brûler ses bateaux et prendre trop de risques… Avec internet, vous auriez peut-être l’occasion de mener les deux de front ? Votre projet avancerait moins vite certes, mais vous auriez au moins l’assurance d’avancer sans stress ?! Merci pour votre retour Lara bonne chance dans vos projets 😊😊

      Répondre
  9. Merci pour ce bel article qui booste bien en ce début de semaine. ça fait du bien de se rendre compte que même des célébrités au succès et à la renommée mondiale avaient leurs propres failles. Rien n’est jamais perdu d’avance! Comment ne pas être en confiance après un tel article? Merci

    Répondre
  10. Alors là pour un article reboostant, c’est un article reboostant !
    J’ai trouvé ma mentor du moment. On peut en changer au fil de sa vie ? Parce que mon soucis c’est que j’ai besoin d’admirer vraiment profondément et il y a toujours un moment où la personne me déçoit.
    Trop entière ? Trop exigeante ? Certainement !

    En tout cas je retiens une chose : à chaque fois que tes citations parlent d’échec, il y a la notion d’abandon derrière. Et ça, c’est pas mon truc d’abandonner alors ça va bien finir par marcher !

    Merci Nicolas

    Répondre
    • Oui je pense qu’on peut changer de mentor au cours de sa vie… Ce n’est que mon opinion mais c’est la preuve qu’on arrive à distinguer les qualités et les défauts d’une personne et qu’on ne considère personne comme parfait ! L’inverse conduit à l’embrigadement 😊😊. Il faut toujours garder un esprit critique je pense. Merci Carole pour ce partage 😊

      Répondre
  11. Bravo Nicolas pour ce super article ! Je connais un autre exemple dans dans la musique classique : Franz Liszt qui était le pianiste le plus virtuose de tous les temps s’est fait recalé lorsqu’il s’est présenté au concours d’entrée du Conservatoire Supérieur de Paris !!!

    La citation avec le cheval m’a fait bien rire mais c’est tellement vrai! 😉

    Répondre
    • Et oui Rachel ! Puisque l’on parle de hobby, le mien c’est le foot… Et bien Zinedine Zidane l’idole de tout un peuple a été refusé du centre de formation de Marseille (sa ville soit disant)… Heureusement que l’A.S.Cannes était là (bon j’avoue c’est mon club 😊😊). Merci en tous cas de ton retour !!

      Répondre
  12. Hello Nicolas,
    Encore un article super intéressant. Sortir de sa zone de confort est pour nous, le concept le plus important. On peut même considérer que la dépression est une zone de confort. On y reste pour ne pas affronter l’extérieur. Seule l’action (sortir de sa zone) peut nous aider à avancer et à vaincre ses doutes.

    Répondre
    • Merci à tous les deux pour votre partage ! Je ne sais pas si on peut considérer la dépression sur ce plan là… Le sujet reste sensible. Peut-être l’occasion de creuser dans cette direction pour un prochain article 😊😊

      Répondre
  13. Merci Nico pour ce très bel article. Je valide complètement les 7 étapes que tu proposes. La mise en pratique est souvent une étape assez difficile mais elle permettra de vraiment de retrouvez sa confiance en soi.

    Répondre
  14. Super article, j’ai l’impression qu’on a toujours besoin d’avancer sur ce sujet de la confiance en soi, où que l’on se trouve sur la parcours. Je suis sensible aux citations que tu as choisies (normal pour une artiste en lettering lol).

    Répondre
  15. J’adore cette phrase de Michel Audiard, et j’ajouterais même que les intellectuels assis qui critiquent le con qui marche finissent par être complètement dépassés… 🙂

    Répondre
    • Effectivement Wendy !! L’action reste la meilleure des attitudes à adopter pour faire changer les choses, quitte à se tromper 😊😊 Merci pour ton partage

      Répondre
  16. Génial ! Super article et la conclusion est édifiante. J’aime à croire que s’entourer d’influence inspirante comme par exemple celle de ton blogue peut aider fortement l’hôte à y retrouvé la confiance en soi nécessaire pour repartir de plus belle. C’est mon cas car, je ne me lasse pas de lire des article inspirant (comme celui-ci) et de me plonger dans des lectures ressourçantes. Merci Nicolas.

    Répondre
  17. C’est vrai qu’il ne peut y avoir de confiance en soi sans estime de soi. La remise en cause, l’introspection et le travail sur soi n’est pas une démarche intuitive. Il doit y avoir à un moment donné un élément déclencheur de prise de conscience.

    D’où l’idée de s’inspirer de personnes qui l’ont déjà vécu et démontré.

    Merci Nicolas pour cet article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.